Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » OBJET-ECOLO » Moins de 2 millimètres : l’éolienne du futur ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Moins de 2 millimètres : l’éolienne du futur ?

 

energie eolienne

micro éolienne

Parmi l’éventail d’énergies renouvelables à notre disposition, l‘énergie éolienne est sans doute la plus polémique. L’installation de ces énormes hélices, dont la hauteur dépasse allègrement les 50 mètres, voire pour certains modèles les 100 mètres, pose souvent des problèmes de voisinage, quand ce n’est pas plus. Il y a quelques mois, l’installation d’un parc éolien en Ille-et-Vilaine a été annulée au motif qu’elle gâcherait la perspective depuis le Mont Saint-Michel, et qu’elle risquerait de faire perdre à l’abbaye son classement au patrimoine mondial de l’Unesco.

L’éolienne d’une équipe de chercheurs de l’université d’Arlington, au Texas, n’aurait sans doute pas connu la même mésaventure.

Pourquoi ?

Parce que leur éolienne mesure 1,8 millimètres de haut. Non, il n’y a pas de faute de frappe, on parle bien d’une micro-éolienne qui, si l’on en croit les dires de ses concepteurs, serait capable de rendre bien des services.

De nombreuses applications sont dès lors imaginables, puisqu’en les collant les unes aux autres, leur potentiel énergétique est lui aussi multiplié. Forgées dans un alliage de nickel flexible, elle seraient capables de résister aux vents forts sans se casser. Imaginons par exemple une coque de smartphone recouverte de ces micro-éoliennes. Votre téléphone tombe en panne de batterie, et vous avez oublié votre câble à la maison. Il vous suffirait alors de poser votre téléphone sur le rebord d’une fenêtre (en faisant attention aux voleurs, ou aux pigeons qui pourraient donner un coup de patte malheureux) pendant quelques minutes pour que sa coque éolienne le recharge. Notons d’ailleurs ici que sa composition est prévue pour résister aux frottements que pourrait subir un téléphone dans une poche, par exemple. Peu de risque de casse, donc.

Et si cette utilisation vous semble être de la sous-exploitation du produit, pourquoi ne pas imaginer des façades entières d’immeubles recouvertes de ces petites merveilles technologiques et capables de fournir éclairage, chauffage ou climatisation à longueur d’année ?

Le concept a en tout cas d’ores et déjà séduit des industriels taïwanais qui ont immédiatement proposé d’acheter les droits pour commercialiser les micro-éoliennes qui, peut-être, feront un jour partie de notre quotidien. D’ici là, il nous reste toujours nos hélices hautes de 120 mètres.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 04 mars 2014 à 11:56

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Sophila
5 mars 2014 - 18 h 37 min

Et chaque module fournit quelle puissance? Vous oubliez de la dire !


oobaThy
6 mars 2014 - 11 h 23 min

le facteur d’échelle est d’une grande importance dans ces dispositifs, et on connait les limites des éoliennes; intéressante approche donc!


Christophe
6 mars 2014 - 21 h 46 min

Mouais. Faut pas rêver…
Quelle est la micro-puissance (non précisée) de cette micro-éolienne?
En ce qui concerne le coup du smartphone sur le rebord d’une fenêtre (évidemment bien exposée au vent s’il y en a) – je ferais plutôt confiance à un panneau solaire (déjà commercialisé depuis longtemps et qui fonctionne même par temps couvert).


Antoine
8 mars 2014 - 0 h 15 min

Fabriqué exclusivement pour ne servir strictement à rien!


jolm
8 mars 2014 - 22 h 20 min

1 millions de poil piezo electrique qui delivrerait 1 millivot egal 1000 volt. quelques millions de ces poils en parrallele et nous aurons des amperes disponibles. Oui je pense qu il y a une bonne idee derriere ces micro eolienne


toto
8 mars 2014 - 23 h 14 min

micro éolienne, à une micro distance de son support donc à un endroit où il n’y aura qu’un micro vent (gradient, couche limite), ça ressemble vraiment à un canular!


BERJONNEAU
9 mars 2014 - 10 h 58 min

C’est bien beau ces micro-éoliennes, mais avez-vous pensé au bruit qu’elles émettront ? Déjà les grandes c’est pas top, on pourrait penser que petite, le bruit sera lui aussi petit (et encore !), mais si on les multiplie ???
Par ailleurs, j’avais vu une autre possibilité : revenir à nos moulins d’antan : beaucoup plus élégants et le bruit lui aussi est différent. Par ailleurs, leurs ailes se mettent en mouvement au moindre vent. L’énergie récupérée pourrait soit fournir de l’électricité soit faire tourner des meules ou tout autre mécanique… ? ;) )


Jean-Louis TESSE
9 mars 2014 - 12 h 46 min

Je ne pense pas que chaque micro-éolienne fasse beaucoup de bruits, d’ailleurs tout dépend de l’emplacement où se situe ces implantations et à quelle fin elles sont destinées.La solution des moulins à vent n’est sûrement pas à retenir, car cela ajoute d’autres problèmes (géographique, permis de construire pour l’implantation du mât servant de support à l’éolienne s’il dépasse les 12 m de hauteur)


Christophe
9 mars 2014 - 22 h 57 min

Cher ‘jolm’ – tu mélanges tes volts, tes ampères – et la théorie électrique!
(J’écris les unités en toutes lettres pour éviter toute confusion et tout est bien au pif – car sujet aux caractéristiques non-précisés.)
1. pour obtenir 1000 Volts il faudrait bien (comme tu l’as dit) mettre 1 million x 1 milli-Volt (si c’est ça…) mais en SÉRIE: cependant le courant serait le même que pour une unité – soit (par exemple) 1 milli-Ampère.
2. pour obtenir 1000 Ampères il faudrait mettre 1 million x 1 milli-Ampère (si c’est ça…) en PARELLÈLE: mais la tension serait le même que pour une unité – soit 1 milli-Volt.
Dans les deux cas on obtiendrait 1 Watt à partir d’un million d’unités, qui occuperaient 1.8mm x 1.8mm x 1000000 == environ 3.24 mètres carrés (leur largeur n’a pas été précisée).
Donc pour obtenir un kilo-Watt il faudrait 3240 mètres carrés (un terrain de foot – selon sa taille – entièrement couvert rendrait donc autour de 1500 Watts).
Le rendement des meilleurs panneaux photovoltaïques est typiquement autour de 150 Watts par mètre carré – soit environ 500 fois supérieur (ou 50 – si leur puissance réelle était 10 fois supérieur – va savoir).
Bref, c’est de la rigolade ridicule, ces gadgets…


Antoine
10 mars 2014 - 9 h 07 min

Une éolienne pas plus grosse que l’épaisseur d’une pièce de un euro….
Vous êtes en avance sur le 1er avril!


J.Ph. ROSELLO
11 mars 2014 - 18 h 56 min

Intéressant mais article un peu léger…
On ne voit pas du tout le principe de fonctionnement : une éolienne est bien plus qu’une hélice ! Comment l’énergie mécanique est convertie ? Une bobine de 1 mm ?? Avec du fil de combien de µ alors ? Isolé avec quoi ? Quand on cherche en ligne on ne trouve pas grand chose mais une vidéo (http://www.youtube.com/watch?v=jJI_dwzvztQ) montre plutôt une micro-hélice en rotation sur une grille, on ne voit strictement rien d’électrique. Pas étonnant qu’il n’y ait rien sur la productivité…
Il y a aussi un facteur négligé c’est la gène mutuelle : le vent passerait au-dessus d’une couche de ce type si ces éoliennes sont serrées… Et si elles ne le sont pas alors elles sont fragiles.
La technique de fabrication est sans doute originale et intéressante mais le reste n’est qu’un gros canular, il y a des tas d’autres solutions rationnelles pour recharger un portable !


Gabriel
13 mars 2014 - 14 h 52 min

Et les éoliennes horizontales ???


Jicé60
13 mars 2014 - 19 h 00 min

Super !!!
Et avec quelques unes de ces microéoliennes, discrètement placées, on pourrait récupérer l’énergie de nos polluantes émanations de méthane digestif ! ; o)


luc
21 mars 2014 - 11 h 28 min

si un telephone portable tombe en panne de batterie, autant que se coque soit photovoltaïque. je crois plus a une solution de ce type qu’une coque à trous cachant qq centaines de mini ou micro éoliennes. l’exemple du telephone portable qu’on recharge en le mettant dans le vent sur le rebord de la fenêtre ne me semble pas très pertinente. Avec le photovoltaïque, on pourrait le laisser derriere la fenêtre. Si la techno de ces micro éoliennes se développement, je les vois plutôt intégrées a du bâti. Quant au bruit, il est possible qu’il se situe des hautes fréquences (voire ultra-soniques), si ces rotors tournent très vite, au contraire de nos éoliennes de 100m. on peut rever, l’imagination va de paire avec le savoir…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
7130

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS