Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » OBJET-ECOLO » Les bouteilles consignées de retour à Paris ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :


Les bouteilles consignées de retour à Paris ?

consigne-bouteille

consigne-bouteille

Les nostalgiques des années 80 devraient accueillir cette nouvelle avec une pensée émue. Non, Jakie Quartz n’est pas de retour pour effectuer une « mise au point ». En revanche, la consigne des bouteilles, elle, pourrait bien être rétablie à Paris. En quoi cela consiste-t-il ? Rappel pour les plus jeunes : il s’agit pour les particuliers de rapporter leurs bouteilles vides chez leur commerçant et de récupérer la consigne qu’ils avaient laissé à l’achat. Bien qu’ayant largement disparue, la consigne existe toujours pour les professionnels de la restauration, ou pour les spectateurs de certains concerts ou festivals.

Double avantage de la consigne :
-      le consommateur récupère une partie de son argent
-      la masse de déchets de verre se trouve considérablement réduite :

une bouteille en verre jetée à la benne doit repartir dans la chaîne de recyclage avant d’être refondue puis réutilisée. Emissions de CO2 garanties. Une bouteille récupérée à la consigne a simplement besoin d’un lavage avant d’être réutilisée. En moyenne, une bouteille consignée est réutilisée 15 fois, et une bouteille non endommagée peut être réutilisée une vingtaine de fois. Autant de déchets en moins et d’émissions de CO2 économisées. Le coût du traitement de la tonne de verre, estimé à 160 euros et à la charge de la collectivité, se verrait alors grandement diminué.

Sans doute séduit par cette idée, le groupe « communiste et élus du Parti de Gauche » du Conseil de Paris a déposé le voeu de « généraliser au 1er juillet 2014 la consignation des bouteilles ». Un voeu adopté par le Conseil. Les argument avancés par Ian Brossat, le conseiller qui a fait cette proposition, sont d’une logique imparable : « une partie des récipients en verre en vente à Paris n’est pas ou ne peut pas être collectée ». Et parmi le verre récupéré (29 kilos de verre collectés par Parisien en 2011, soit environ 65 000 tonnes au total), 30% ne peut pas être recyclé car il n’est pas assez pur.

Le problème, c’est qu’à Paris, la place vient rapidement à manquer, et qu’il en faudrait beaucoup aux supermarchés pour stocker toutes les bouteilles vides de plus de 2,2 millions d’habitants…

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 11 septembre 2013 à 03:32

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Christian
13 septembre 2013 - 10 h 17 min

En Allemagne cela fonctionne y compris dans les grandes villes telle Berlin!
Alors pourquoi pas en France.


Eau-la-la
13 septembre 2013 - 12 h 54 min

Beaucoup de gens refusent encore de faire du tri. Mais si on leur propose des sous, là, ils seront OK pour rapporter leur verre.

De plus à Marseille par ex., les conteneurs sont souvent trop pleins, le verre déposé sur le bitume finissant souvent en miettes.
Quant aux jeunes qui font une « surboum » (ou une teuf !), ils déposent le verre au sol dans la rue, car faire 50 mètres jusqu’au container est trop fatiguant.
Là encore, si on parle à leur porte-monnaie, ça peut évoluer.

Mais pourquoi seulement Paris ?


Paul
13 septembre 2013 - 13 h 04 min

Bien sur cela existait avant pourquoi l’avoir supprimé alors que c’était très bien, moins de pollution…. Espérons que ce retour fera faire des économies…. Donc a cela diminuer la taxe ordures ménagères…….


JoL
15 septembre 2013 - 17 h 26 min

Pourquoi uniquement les bouteilles en verre ?
Pourquoi uniquement à Paris ?
Pourquoi pas tous les contenants ? (barquettes de viandes, de fruits….)


Nico
18 septembre 2013 - 22 h 18 min

Pourquoi sur Paris seulement?

Les Allemands et les Belges le font, pourquoi pas les Français?

Peut être sommes nous pas assez éduqué….


hennebicq
19 septembre 2013 - 21 h 48 min

On fait du nouveau avec du vieux…. Il y a peu le gaspillage était l’affirmation d’un mode de vie, la preuve d’une aisance insouciante. On nous a même fait croire à la société des loisirs (il est vrai que les SDF sont définitivement délivrés du travail, mais ils ne nagent pas dans le bonheur pour autant).
J’ai connu ce temps où le gâchis n’était pas encore généralisé. Les gamins ramassaient les bouteilles et les pots en verre pour ce faire un peu d’argent de poche afin de s’acheter quelques bonbons. En conséquence rares étaient les bouteilles cassées sur les trottoirs ou sur la chaussée et dont les débris sont particulièrement dangereux.
Toutefois notre société étant d’une rare perversité je ne peux pas m’empêcher de me demander qui va profiter du retour des consignes ?


patrick thevenot
23 septembre 2013 - 10 h 41 min

Pourquoi uniquement les bouteille en verre ? il faut bien commencer par quelque chose d’autant qu’a trop vouloir élargir le périmètre c’est le meilleurs moyen de ne rien faire.
Pourquoi à Paris ? même raisonnement.
Pourquoi pas les autres contenant ? c’est la première question avec la même réponse exepté qu’il ne peut s’agir que de contenant recyclables
Et cela entraine un question, les emballages tels qu’ils existent aujourd’hui sont-ils indispensables en particulier sous leurs forme actuelle.
Une dernière réflexion des commentaires tel que formulé par LOL indiquent souvent un opposant au principe, à demi caché.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2222

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS