Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Votre smartphone consomme plus d’énergie qu’un réfrigérateur
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Votre smartphone consomme plus d’énergie qu’un réfrigérateur

Consommation électrique iPhone et TIC

S’il y a encore peu, il nous fallait attendre d’être chez nous pour pouvoir se connecter à Internet, aujourd’hui nous sommes de plus en plus nombreux à être relié à ce réseau en permanence. Ce changement important est intervenu véritablement en 2007, avec la présentation de l’iPhone d’Apple, un téléphone dit intelligent, donnant accès à Internet simplement et en permanence. Depuis, les smartphones se sont vendus par cargos chinois entiers, avant de recevoir le renfort des tablettes types iPad.

Si l’arrivée massive de ces équipements, au cycle d’utilisation court, a eu pour conséquence de tendre un peu plus le marché mondial des matières premières, leur principal impact tient à la consommation électrique globale qu’ils génèrent. Un paradoxe lorsque l’on sait qu’un iPhone 5 ou un Galaxy SIII, best-sellers des ventes de smartphones, ne coûtent quasiment rien pour se recharger sur une année avec respectivement 0,41 $ et 0,53 $. Des valeurs à comparer à l’impact sur la facture électrique annuelle d’un ordinateur portable (8,31 $), ou encore d’un cadre de photos numériques (10,34 $), d’une console de jeu type Xbox 360 (40,24 $), etc. Mais si un smartphone ne nécessite que quelques dizaines de centimes pour être rechargé sur un an, son utilisation (mail, vidéo, GPS, téléchargement de musique et films, etc.) génère une consommation électrique globale supérieure à celle d’un … réfrigérateur (361 kWh par an en moyenne, contre 322 kWh).

Pour parvenir à ces valeurs, les chercheurs se sont intéressés aux besoins en énergie d’un iPhone (très réduits comme on l’a vu précédemment) mais en y ajoutant l’énergie consommée par les accès aux différents réseaux wifi, 3G, etc. les téléchargements (vidéo, musique, etc.), la lecture et l’envoi d’emails et tous les autres échanges de données que génère l’utilisation conventionnelle d’un smartphone. Or, derrière ces services se trouvent d’immenses centres de données regroupant des centaines de milliers d’ordinateurs puissants, connectés 24h/24, dans des locaux climatisés.

Très précise, l’étude apporte de nombreuses autres comparaisons. Ainsi, regarder, en ligne avec un réseau sans fil, un film en haute définition, consommerait plus d’énergie que celle nécessaire à la fabrication et au transport d’un DVD de ce même film… Au total, l’intégralité des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) représenterait quelque 1 500 teraWatt-heure d’électricité consommée par an, soit 10 % de la production mondiale, ou la production cumulée de l’Allemagne et du Japon, ou encore la consommation électrique nécessaire à l’éclairage, au niveau mondial, en 1985. Autre comparaison sans équivoque, les TIC consomment d’ores et déjà 50 % d’énergie de plus que tous les avions du monde.

A l’origine de ces informations, le rapport américain « The cloud begins with coal », que l’on peut traduire par « Internet commence avec le charbon », tend à démontrer que la dématérialisation de l’information, des communications et des loisirs exige une part d’électricité sans cesse croissante. Or, sachant que le charbon est à l’origine d’environ 40 % de la production électrique mondiale, la croissance de l’économie Internet ne se fera pas sans celle du charbon …

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 août 2013 à 11:54

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
francine
21 août 2013 - 18 h 39 min

à bons entendeurs….


Lucienne Haèse
21 août 2013 - 19 h 37 min

Cet article est vraiment instructif, on ne pense pas à tout qui se cache dernière le modernisme. Le savoir est déjà un pas pour réfléchir sur l’utilisation d’un Iphone. merci


Marif
21 août 2013 - 23 h 06 min

qui l’ eut cru ?


Josette Berrand
24 août 2013 - 18 h 12 min

Qui l’eut cru ??!!


zygo
25 août 2013 - 19 h 13 min

J’aimerais savoir pourquoi on ne parle jamais du gaspillage d’électricité et de l’agression visuelle des panneaux de publicité « écran plasma » qui envahissent les gares et les stations de métro. J’en ai compté jusqu’à 11 jointifs dans un petit recoin de la gare de Lyon. Je précise qu’ils diffusent tous la même image. J’ai lu qu’ils bouffent l’équivalent de la consommation annuelle de trois ménages (hors chauffage électrique). Il y en a de plus en plus d’installés en toute impunité. C’est scandaleux.


Sylk28
29 août 2013 - 10 h 07 min

C’est vrai que les écrans de publicité allumés en permanence font peur, mais ce que l’on parle dans cet article est bien plus grave. Il s’agit de l’énergie grise, ou cachée, que l’on consomme sans le savoir. Quand on parle du cloud ou nuage de données, ce n’est pas quelque chose qui tombe du ciel et que l’on a pas besoin de payer énergétiquement. Il s’agit bel et bien d’une consommation d’électricité importante provenant des énormes centres qui gèrent ces données. Tant que l’on affichera pas ces consommations cachées, personne n’en tiendra compte… malheureusement pour la planète.


ine
1 septembre 2013 - 9 h 40 min

Ce que l’on peut en déduire, aussi, c’est que ce qui est toxique et nuisible pour soi (toutes les technologies sans fil, Wi-fi…) est aussi nuisible pour l’environnement, donc pour tout le monde.
(Mon département, le 94, se vante sur de grands panneaux de distribuer un ordinateur portable à tout élève entrant en 6e… On peut s’interroger sur l’état dans lequel on va retrouver tous ces gosses dans quelques années, alors qu’ils auront été exposés quasiment en permanence aux ondes de leur téléphone mobile et de leur ordinateur portable.)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
5741

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS