Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » Articles » Fabrication de compost (2e partie)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Non classé

Fabrication de compost (2e partie)

Habitat

A la Une

==> Vers le début de l’article

Le secret d’un compost de qualité

Mélanger
Le compostage repose sur le principe de la fermentation. Cette activité provoque une montée en température à 30, 40 ou même 60°C au coeur du tas. Si l’air ne circule pas, les micro-organismes ne peuvent pas vivre et travailler. Le compostage est plus efficace lorsque les morceaux de matière organique sont de petite taille. Vous devez donc brasser et mélanger les déchets organiques pour faciliter l’aération et éviter le pourrissement. C’est encore plus vrai au début du compostage (les 2 premiers mois retournez et mélangez le compost toutes les deux semaines ou à chaque ajout de matière). Le brassage favorise également la régularité de la transformation dans toutes les zones du tas et permet d’obtenir un compost de qualité homogène.

Humidifier
L’humidité est un point très important à surveiller régulièrement. Trop d’humidité empêche l’aération, ce qui a pour conséquence de freiner le processus de fermentation et de dégager des odeurs désagréables, tandis que pas assez d’humidité bloque la fermentation. Le contenu du composteur doit donc être humide comme une éponge tordue.

Remarque
Le compostage des végétaux durs, longs, encombrants est possible. Soit il faut être patient et leur faire subir plusieurs cycles de compostage, soit il faut les sectionner et broyer pour faciliter l’action des micro-organismes.

Utiliser le compost

Au bout de 4 à 8 mois votre compost est prêt à être utilisé. Il est homogène, de couleur sombre, s’émiette facilement et a une bonne odeur d’humus (comme le sous-sol forestier).
Tamisez-le pour éliminer les matières qui ne sont pas entièrement décomposées. Celles-ci peuvent faire un bon paillage ou être remise dans le composteur pour finir leur décomposition. En outre, n’oubliez pas de garder du compost pour le mélanger à la nouvelle préparation.

Un compost à maturité peut être utilisé de 3 manières différentes :

  • comme amendement organique :
    l’épandre en couches minces (1 à 5 litres par m2), puis l’incorporer au sol superficiellement par binage (sur 5 à 15 centimètres),

  • comme support de culture :
    incorporer de la terre à votre compost. En effet, il faut éviter de semer ou de planter directement dans le compost, la majorité des plantes ne le supportent pas.

  • pour les plantes vertes chez-soi :
    préparer un mélange avec 1/3 compost, 1/3 terre et 1/3 sable pour le rempotage de vos plantes.
  • Quelques conseils en cas de difficulté

    Le compostage n’est pas un processus difficile mais il peut parfois exiger quelques soins particuliers. Voici quelques solutions faciles aux problèmes les plus courants.

  • Le tas ne réduit pas ou ne produit pas de chaleur : il faut provoquer le processus :
    - arroser (avec de l’eau de pluie) quand c’est trop sec;
    - assécher quand c’est trop humide, en étalant le compost au soleil pendant quelques heures, ou en y incorporant de la terre sèche
  • Le centre du tas est humide et chaud mais le reste est froid : il est possible que votre tas soit trop petit. Essayez de garder le composteur aussi plein que possible. Mélangez les vieux résidus avec les nouveaux et les résidus secs avec les résidus humides en brisant les mottes.
  • Le tas est humide et il sent le sucré sans chauffer : il est possible qu’il soit en manque d’azote. Ajoutez du gazon coupé, des résidus de table.
  • Le tas sent mauvais : donnez-lui de l’air. Rendez la matière plus meuble en brisant les mottes, retournez-le pour favoriser l’aération.

  • Le livre indispensable pour tout savoir sur le compost (ce qu’il faut ou ne faut pas composter, les différentes techniques, …).

    Les actus les plus lues

    >> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

    commentaires sur cet article - Univers Nature

    PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


    Partager sur
    S'inscrire à la newsletter
    Commenter cet article    
    4534

    Votre nom : Votre adresse mail :
    Votre message :  
     




    à lire aussi
         
    Flux RSS