Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » Articles » L’Artemisia annua contre le paludisme
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Non classé

L’Artemisia annua contre le paludisme

Des expériences pour illustrer des phénomènes naturels

Savoir faire et astuces

L’Artemisia annua est capable de guérir le paludisme. De multiples études scientifiques confirment cette propriété et l’Organisation Mondiale de la Santé commence à encourager des programmes de soin et de culture.

artémisia, une plante contre le paludismeDe la famille des Composées, l’artemisia annua s’acclimate à toutes les zones tempérées chaudes. Depuis des centaines d’années, l’artemisia annua est utilisée en Chine pour lutter contre les fièvres et le paludisme. Cette plante contient de l’artémisine capable d’éliminer les parasites responsables du paludisme. C’est en 1972 que les scientifiques ont commencé leurs recherches et la production à l’échelle industrielle a démarré en 1990. En 2001, l’OMS déclarait que cette plante était "le plus grand espoir mondial de fournir un traitement au paludisme."

Il existe des projets à l’échelle de villages au Cambodge, au Sénégal, au Burkina Faso, au Togo, au Bénin, au Mali, au Tchad…. Ces plantations familiales sont souvent initiées par des "petites" associations qui ne fonctionnent qu’avec du bénévolat.
Ainsi l’association ACP (Artémisia Contre le Paludisme – ACP – 7 Grande rue – 25330 Longueville) envoie des graines dans les villages et donne les indications de culture et d’utilisation de la plante. Cette association peut vous faire parvenir des graines (contre une participation de 5 euros + une enveloppe timbrée) graines que vous pouvez cultiver pour produire, à votre tour, d’autres graines.

Le paludisme

Un moustique, l’anophèle, transmet un parasite, le plasmodium qui peut être mortel surtout chez les enfants, les vieillards et les personnes fragiles. Toutes les 30 secondes, un enfant meurt du paludisme. Présent dans plus de 100 pays, le paludisme touche 40 % de la population mondiale. En 2004, on dénombre 4 fois plus de cas et 3 fois de morts qu’en 1970 !
Les parasites ont développé une résistance aux anti-paludéens classiques (chloroquine, etc). Le traitement le plus simple et le plus efficace reste l’ACT (Artemisinin-based combination therapy) qui associe l’artémisine à d’autres substances. En Europe il existe d’autres traitements efficaces qui nécessitent un suivi hospitalier impossible en Afrique.

Les médicaments de moins en moins efficaces

Le paludisme est en expansion planétaire et on considère qu’environ 40% de la population mondiale est exposée à un paludisme résistant aux médicaments type quinine. Autrefois ignorée au profit des médicaments conventionnels, l’Artemisia annua est dorénavant considérée par l’organisation mondiale de la santé (OMS) comme une plante pouvant apporter une partie de la solution face au parasite Plasmodium falciparum, devenu résistant à la chloroquine, la sulfadoxine-pyriméthamine et l’amodiaquine. Pour ces raisons, l’OMS a publié en 2007 une description très détaillée des techniques de culture et de récolte de l’Artemisia annua, accompagnée des mesures indispensables pour faire en sorte que le produit soit de qualité.

La campagne de MSF

L’association humanitaire Médecins Sans Frontières (1) lance une grande campagne de sensibilisation contre le paludisme et pour l’utilisation massive des médicaments à base d’artémisia dont le mode d’action est très rapide : un malade se sent mieux en quelques heures et guérit en une semaine. Toutefois les protocoles sont assez compliqués car il s’agit d’associations de plusieurs substances. Il faut donc que cela soit fait sous contrôle médical. L’ampleur de l’épidémie est tel – alors que le problème est sous-estimé en Occident – qu’il est urgent d’agir, c’est-à-dire d’amener les pays africains à produire eux-même de l’artémisia afin d’en baisser le coût.

1- Pour envoyer vos dons à Médecins Sans Frontières : MSF – BP 2004 – 75011 Paris (Tel : 32 60 et dites Médecins Sans Frontières).

Sur ce thème Univers-nature
vous recommande le livre

Les plantes qui guérissent

A la Une de l’actualité

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 février 2013 à 05:39

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS