Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Energie » Interview : le concept Ecowatt pour lisser les pics de consommation
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :













Interview : le concept Ecowatt pour lisser les pics de consommation

Des éco-gestes simples sont à adopter pour éviter les pics de consommation

Des éco-gestes simples sont à adopter pour éviter les pics de consommation

ÉcoWatt Bretagne est une démarche éco-citoyenne et gratuite qui a pour objectif d’inciter les bretons à modérer leur consommation d’électricité, en particulier en hiver, le matin et entre 18h et 20h. Sandrine Morassi, responsable de la communication répond aux questions d’Univers Nature.

1/ Pouvez-vous nous présenter le concept d’Ecowatt ?

Le dispositif ÉcoWatt déclenche des alertes lors des périodes à risques, dans l’esprit des journées vertes, orange ou rouges de Bison futé, afin d’inviter tous les bretons à pratiquer les bons gestes énergie.
Pour recevoir gratuitement ces alertes (par mail, sms, appli mobiles…) et ainsi procéder aux Eco’gestes, il suffit de s’inscrire depuis le site internet dédié : www.ecowatt-bretagne.fr
Aujourd’hui, la démarche compte plus de 50 000 inscrits.

2/ Comment a t-il vu le jour ? Ce dispositif peut-il être étendu aux autres régions françaises ?

La démarche ÉcoWatt Bretagne a été initiée en novembre 2008 par RTE (Réseau de Transport d’Electricité), et ses partenaires (la Préfecture de Région Bretagne, le Conseil régional de Bretagne, ERDF et l’ADEME), pour répondre aux risques de coupures d’électricité en Bretagne, lors des pics de consommation.
Ce dispositif a été mis en place en raison de la fragilité électrique que connaît la Bretagne. En effet, avec une croissance de la consommation électrique supérieure à la moyenne nationale, la Bretagne est dans une situation fragile : véritable péninsule électrique, la région est située en « bout de réseau », l’électricité devant être acheminée sur de longues distances depuis les centrales principalement situées dans la vallée de la Loire. La production est par ailleurs loin de couvrir tous les besoins, la région ne produisant que 11% de l’électricité qu’elle consomme. Dans ce contexte, les risques de coupures peuvent survenir, lors des pointes de consommation en hiver, notamment en cas d’incident sur un moyen de production ou sur le réseau électrique.
Aujourd’hui, il existe en Bretagne et en région PACA (www.ecowatt-paca.fr), les deux seules régions en France qui connaissent une situation de péninsule électrique.

3/ Le but est de lisser les pics de consommation ? Comment cela fonctionne ?
Les risques de coupure interviennent lors des pics de consommation en hiver, qui ont lieu en Bretagne le matin et le soir (entre 18h et 20h). L’enjeu est donc d’inviter les bretons à procéder aux bons gestes sur ces instants, afin de contribuer à baisser ces pointes et donc à lisser la courbe de consommation sur la journée.

4/ Quels sont les résultats dont vous disposez sur les précédentes éditions ?

A titre d’exemple, nous avons pu évaluer que, lors de la vague de froid de février 2012, les effets des gestes des inscrits durant les 7 jours de froid, se sont traduits par une réduction de la consommation qui a pu atteindre jusqu’à 2 à 3% aux heures les plus chargées, l’équivalent de la consommation cumulée des villes de Quimper, Saint-Malo et Vannes.

5/ Quelles sont les principales actions que les particuliers peuvent mettre en place pour réduire leur consommation électrique ?

Pour réduire la consommation lors des pics, il existe des gestes simples à mettre en place à la maison ou sur le lieu de travail : il s’agit par exemple d’éviter pendant le temps de l’alerte d’utiliser la machine à laver, le lave-vaisselle ou le four ; pour le chauffage électrique, de baisser le thermostat…

6/ Quel rôle peuvent jouer les énergies renouvelables dans ce système ? Quelle part représentent les énergies renouvelables au niveau régional ?

Le déclenchement d’une alerte EcoWatt dépend des prévisions de consommation réalisées par RTE, à partir de plusieurs paramètres : consommation, production, disponibilité du réseau, météo. La production émise par les énergies renouvelables est donc prise en compte. Toutefois, du fait de son intermittence, cette production est plus difficilement prévisible qu’une production classique. Aujourd’hui, RTE dispose d’un outil IPES (Insertion de la Production Eolienne et photovoltaïque sur le Système). Installé dans les dispatchings (les « tours de contrôle de l’électricité »), cet outil permet de disposer d’une prévision de production éolienne et photovoltaïque heure par heure pour la journée en cours et le lendemain, en fonction des prévisions de vent et d’ensoleillement.

La production des énergies renouvelables en Bretagne en 2012 représentait 89% de la production totale d’électricité en Bretagne.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Deborah (voir la biographie)
le 12 février 2014 à 07:00

73 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Gil PERNOT
12 février 2014 - 20 h 49 min

Bonne lecture !


LE HENAFF
13 février 2014 - 9 h 58 min

Bonjour
La démarche ECOWATT est un procédé qui reprend l’EFFACEMENT JOUR DE POINTE puis tarif bleu blanc rouge « tempo », une tarification « citoyenne » qu’EDF avait mis en place depuis 25 ans. Le client avait un intérêt financier à se délester en ces jours de pointe. EDF ENTREPRISE PUBLIQUE NATIONALE pouvait gérer correctement ces pics de consommation.
A l’ouverture du marché de l’électricité, devant la concurrence, EDF A SUPPRIME CETTE TARIFICATION pour le consommateur particulier !
Les filiales d’EDF , RTE et ERDF ont vite subit les aléas techniques de cette suppression, mais la politique commerciale de la maison mère était surement prioritaire par rapport a une bonne gestion des réseaux.
Cette démarche ECOWATT demande a l’usager de s’effacer, mais gratuitement ! aucun avantage ne lui est consenti,notamment en été, comme pour l’EJP ou TEMPO.
J’estime que ce procédé est encore une démonstration, s’il fallait encore le prouver, de cette politique libérale néfaste pour la nation, prôné par l’idéologie libérale européenne, qu’a été l’ouverture du marché de l’électricité en France . on a sacrifié l’intérêt collectif a certains intérêts d’actionnaires particuliers


L’équipe ÉcoWatt Bretagne
14 février 2014 - 15 h 23 min

Bonjour,
Tout d’abord, merci Déborah pour cette interview sur ÉcoWatt.
M. Le Henaff, ÉcoWatt Bretagne est une démarche à vocation strictement éco-citoyenne sur une problématique électrique spécifiquement liée au territoire breton, portée par des partenaires institutionnels : RTE, l’Etat, la Région Bretagne, ERDF et l’ADEME.
Elle est basée sur un système d’inscription gratuit sur internet (www.ecowatt-bretagne.fr) pour recevoir des alertes les jours de forte consommation d’électricité, par mail ou SMS, l’hiver lors des pics de consommation entre 8h et 10h et le soir.
Merci pour l’intérêt que vous portez à la démarche ÉcoWatt.
Bien cordialement.
L’équipe ÉcoWatt Bretagne


DUBAU
14 février 2014 - 20 h 01 min

merci pour cet article très intéressant. Je voudrais savoir pourquoi la Bretagne et la région PACA en sont rendues à ce point en matière de pénurie d’énergie électrique ? Qui donc a courtisé le grand public pour installer des climatisations, pour généraliser les commandes électriques de toute une panoplie de matériel électrique, n’Est-ce point l’EDF qui a donné des primes pour le tout électrique. Ces installations ont coûté très cher aux particuliers. Il en est de même à présent avec la production solaire. Si les particuliers n’ont pas la possibilité de produire leur électricité sans passer par EDF, ils n’auront pas recours à ce système. En France on choisit pour nous, pas pour nos intérêts mais pour celui des actionnaires. Voilà pourquoi d’autres pays européens font mieux que nous. Etre citoyen c’est bien, encore faudrait-il que l’on nous montre le bon exemple.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
2006

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS