Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » INTERVIEW » C. Starozinski de Alliance pour la suppression des corridas
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






C. Starozinski de Alliance pour la suppression des corridas

=================> Début de l’article <=================

Univers-nature – Il y a d’autres victimes dans l’arène dont on parle moins souvent, ce sont les chevaux, ils sont aveugles pendant la corrida…

Claire Starozinski - On leur enfonce du papier journal profondément dans les oreilles, ils ont les yeux bandés, le cheval est terrifié, totalement terrifié. Il est cassé, c’est du matériel, Les professionnels en parlent en disant « j’ai cassé beaucoup de matériel cette année ». En leur faisant faire systématiquement plusieurs fois les mêmes mouvements, au niveau des ligaments il y a beaucoup de dégâts. Les chevaux sont très souvent drogués pour éviter qu’ils ne fassent un écart. Les chevaux toreros vivent moins longtemps et quand ils ne peuvent plus servir, ils sont souvent abandonnés. C’est ainsi que des associations de protection animale récupèrent des chevaux terrorisés qu’on ne peut pas monter et qui vivent toujours dans la peur.

Univers-nature – Au niveau économique la corrida draine-t-elle beaucoup d’argent,mis à part le prix des places onéreux, d’où vient cet argent, et la corrida génère-t-elle un grand nombre d’emplois ?

Claire Starozinski - C’est évident. Il y a un poids économique énorme : la commercialisation de la viande et du cuir (même si un taureau mort n’est vendu que 5000 F). L’élevage, le fourrage, les costumes, les banderilles, les piques, les épées, les chevaux, les équipes des matadors… c’est une véritable industrie.
Toutefois, ce n’est pas tant la corrida qui génère autant d’argent, la féria de Nîmes attire 1 500 000 personnes pendant 4 jours, mais seuls 20 % viennent pour les corridas ! Les hôtels sont complets, certains restaurants font le 1/6 de leur chiffre d’affaires, les bars n’en parlons pas…

Univers-nature – Que serait la féria sans corrida ?

préparation cheval avant corridaClaire Starozinski - Possible… Notre credo : féria, oui, corrida, non, car on peut très bien faire la fête sans prendre pour prétexte la torture d’un animal : on le fait bien ailleurs…

Univers-nature – Qui finance la corrida ? Est-ce qu’il y a des subventions publiques ou est-ce uniquement des fonds privés ?

Claire Starozinski - Evidemment qu’il y a des subventions publiques : subventions du Conseil général, subventions du Conseil régional et des mairies, avec l’argent public, plusieurs millions.

Univers-nature – La corrida en France, c’est combien de villes ?

Claire Starozinski - Tous les ans, je fais le recensement des villes de sang. Il y en a 58 en France, avec pose de banderilles, effusion de sang et mise à mort.

Univers-nature – Le taureau, juridiquement, est reconnu comme un animal domestique. Si vous maltraitez votre chien ou votre chat, vous êtes passible de…

Claire Starozinski - Mais il y a une exception à l’Article 521 du Code Pénal. Cette exception s’applique lorsqu’une tradition ininterrompue peut être invoquée, et elle s’applique aux combats de coqs et aux corridas.

Univers-nature – Vous dites tradition, pourtant il y a des villes où la tauromachie avait disparu et où elle réapparait, dans ces cas on ne peut plus parler de tradition ininterrompue ?

Claire Starozinski - La Jurisprudence leur est de plus en plus favorable. Au départ il s’agissait de « tradition locale », ensuite c’est devenu « ensemble démographique »
Par exemple à Toulouse, même s’il n’y a plus d’arène dans la ville, il faut prouver qu’il y a eu désuétude des moeurs, c’est-à-dire que les gens ne veulent plus de corrida. C’est la raison pour laquelle l’Alliance a fait réaliser un sondage par IPSOS à Toulouse. Il nous a coûté extrêmement cher, mais il a prouvé que dans la Haute-Garonne, 81 % des habitants estiment que la corrida ne fait pas partie de leur culture. C’est avec cela qu’on va aller devant le Juge. On a trois procès de ce genre en cours….

Univers-nature – Comment expliquer cette contradiction : relative impopularité de la corrida d’après les sondages, tandis qu’au niveau juridique, on va plutôt dans le sens d’une valorisation ?

Claire Starozinski - J’ai créé cette association il y a sept ans. Avant cette date, les pro corrida n’avait quasiment jamais trouvé personne en face. Au tout début, lorsque la corrida s’est implantée en France, il y a 150 ans, certains se sont élevés et puis, petit à petit, ils l’ont laissée s’installer avec l’aide d’intellectuels, comme Montherlant, Cocteau etc. Des intellectuels qui n’avaient aucun respect de la vie. Avec leur aide, la corrida s’est maintenue et a réussi à grandir.

Univers-nature – Peut-on parler d’une tradition européenne ?

Claire Starozinski - Non, la corrida est d’origine purement Espagnole, mais comme nous sommes très proches de l’Espagne, elle a fait son entrée en France dans le Sud avec l’immigration espagnole,

Univers-nature – N’est-ce pas trop dur d’être à la fois sur le terrain, de vivre sur place, à Nîmes, et d’afficher ses opinions anti-corrida publiquement à la tête de L’Alliance pour la suppression des corridas ?

corrida et chevalClaire Starozinski - Vivant sur place, cela me permet d’avoir accès à certaines informations, mais c’est une position très difficile à tenir. Je mène mon combat dans le respect de l’autre, qu’il aime ou pas la corrida. traiter les aficionados d’assassins » ou de « sanguinaires » irait complètement à l’inverse du droit des animaux. Si l’on respecte les animaux, la moindre des choses c’est de respecter les hommes.
A partir du moment où l’on insulte, on ne peut s’attendre qu’à recevoir des insultes en retour, c’est une notion essentielle à intégrer .

Depuis 34 ans, je vis à Nîmes, une ville où tout tourne autour de la tauromachie, mais je ne pouvais plus supporter de me sentir complice et de me taire. C’est pourquoi j’ai créé l’Alliance et on a déjà plusieurs résultats à notre actif.
Les gens avec lesquels je travaille sont une poignée de bénévoles, et quand je dis poignée de bénévoles, c’est justement parce qu’il est très difficile de trouver des gens qui ont le courage de leurs opinions ! Depuis que l’association existe, je constate une évolution dans les mentalités et lorsque les gens réalisent que l’association est digne et crédible dans ses propos, ils osent déclarer qu’ils sont anti-corrida et qu’ils adhèrent à l’Alliance. Voilà pourquoi je tiens absolument à conserver cette réputation de crédibilité et de dignité.

Echo Nature
L

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
224

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS