Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » INTERVIEW » Sauvegarde des chevaux de prezwalski, C.Dohin de TAKH
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Sauvegarde des chevaux de prezwalski, C.Dohin de TAKH

=================>Début de l’article <=================

Univers-nature – Quels ont été les critères de sélections des chevaux ? C’était juste d’éviter la co-sanguinité ou il y avait d’autres facteurs ?

Corinne Dohin - Le critère de sélection était les liens de co-sanguinité les plus éloignés possible, rien d’autre.

Univers-nature – Pourquoi une clôture ? Vous êtes partis de 8 chevaux au départ, vous êtes maintenant à 30, je pense qu’il y a des problèmes d’espaces.

Corinne Dohin - Parce que sur le Causse-Méjean il faut cohabiter avec toute la population locale, l’agriculteur, le chasseur, …. donc le cheval de przewalski ne peut décemment pas empiéter sur les cultures, ou prendre le risque d’une balle égarée par un chasseur, c’est pourquoi on est obligé de restreindre l’étendue du terrain. Maintenant il est vrai qu’avec 30 chevaux, on arrive à un surpâturage total, et on cherche à étendre le terrain. On est en discussion avec la municipalité pour bénéficier de terrains sectionnaux, et agrandir le terrain. En Mongolie, on est à la recherche d’un terrain bien entendu sans clôtures, on ne va pas s’amuser à clôturer des milliers d’hectares, mais avec des frontières naturelles dans certaines limites (la zone actuellement retenue ferait environ 110000 ha, ndlr).

Univers-nature – Est-ce qu’il n’y a pas de problèmes comportementaux de par cet espace réduit, car normalement c’est un étalon et plusieurs juments ?

Corinne Dohin - Tout a fait ! Dans un premier temps, on a eu à faire face à une grosse agressivité de la part de l’étalon dominant. En fait, on avait un étalon dominant avec son groupe de juments, et un groupe de jeunes étalons. La normalité veut que l’on ait un étalon dominant avec ses juments et les jeunes poulains et que dès que les poulains mâles atteignent un certain âge, ils sortent du groupe chassé par l’étalon ou d’eux mêmes.
A ce moment-là, ils rejoignent le groupe des jeunes mâles qui se tient à l’écart, hors de vue de l’étalon dominant. Puis vient un moment où il y a des luttes entre le dominant et un des jeunes étalons qui sont des conflits de pouvoir.

Ce qui se passe actuellement, heureusement, c’est que malgré le terrain restreint, il y a un petit troisième groupe qui s’est formé avec un autre étalon et 2 juments, mais il y a un énorme stress de la part de l’étalon dominant qui a le plus gros groupe de juments, car il a affaire à 2 groupes dans un espace très restreint, néanmoins ils ont réussi un peu à se dispatcher. Donc ça va bien et on a un grand espoir de pouvoir agrandir le terrain d’ici peu, dans l’année à venir, je pense.

Univers-nature – Le premier groupe c’est constitué à partir des chevaux venant de captivité, s’est-il créé rapidement ?

Corinne Dohin - Oui très rapidement, avec une échelle de dominance chez les juments aussi.

Univers-nature – Dans quelles conditions vivent-ils actuellement, sont-ils assistés, ont-ils un apport de nourriture, des abris, des contacts avec l’homme ?

Corinne Dohin - cheval de prezwalski au galopIls n’ont aucun apport de nourriture, donc le cycle qui se déroule en fait est que les chevaux broutent, prennent leur provision d’herbe au printemps et en été. A l’automne le terrain est recouvert de neige, ils grattent la neige et vivent sur leurs réserves.

Pour ce qui est du contact avec l’homme, aucun contact, s’il arrive un malheur à un cheval il faut qu’il se rétablisse, nous on n’intervient pas. Ils ont un point d’eau dans une bergerie caussenarde qui est la bienvenue, car les chevaux peuvent s’y abriter pendant l’été et être à l’abri des insectes. Il y a également un deuxième point d’eau sur le terrain, et puis tous les jours, des observations comportementales sont faites par Sébastien, qui est permanent et vit sur le site. Il se tient à l’écart du troupeau et fait ses observations à 10 mètres du troupeau, il n’a aucun contact avec les chevaux.

Univers-nature – Pourquoi ces chevaux n’ont-ils jamais été domestiqués ?

Corinne Dohin - Parce que ce n’est absolument pas possible, si vous voulez le cheval przewalski est différent de tous les autres chevaux du monde, il a une paire de chromosomes supplémentaire, ce qui en fait un cheval sauvage. Si vous voulez on peut faire la même comparaison avec tous les chiens domestiques qui existent et les loups. Un loup, on pourra toujours essayer d’en avoir un chez-soi, à l’âge adulte il aura un comportement sauvage, le cheval de przewalski c’est pareil. Il y a des gens qui ont essayé de domestiquer des chevaux de przewalski, ils y arrivent soit par la force, en entravant les antérieurs ou des choses comme ça, mais bon ce n’est absolument pas naturel. Pour l’anecdote, j’ai discuté avec une personne qui fait partie de l’équipe de Bartabas et qui a eu 2 chevaux de przewalski, lui s’y connaît en chevaux, mais bon, il a tout essayé, et il a été obligé de s’en séparer, impossible de faire quoi que ce soit avec ces chevaux-là !

Univers-nature – Où ils se trouvent actuellement il n’y a pas de prédateurs, ils sont maintenant 30 et vous ne pourrez pas étendre indéfiniment les limites du terrain, que va t’il se passer au bout d’un moment, lorsque vous arriverez à une surpopulation, ne risque t’il pas d’y avoir des problèmes de co-sanguinité avec les 3 étalons ?

Corinne Dohin - Il y a plus d’étalons que ça !

=================> Suite de l’article <=================

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 février 2013 à 08:41

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
74

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS