Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » INTERVIEW » ANCER : interview du président pour une chasse écologique
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Un point sur le Biogaz

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


ANCER : interview du président pour une chasse écologique

 

Président de l’ANCER – association nationale pour une chasse écologiquement responsable  (Juin 1999)

Univers-nature – Pourriez-vous nous présenter l’ANCER ?

Simon Charbonneau - L’ANCER a été créée en 1989, en réaction contre les dérives du monde de la chasse, dans l’idée que le conflit chasseurs / protecteurs était complètement stérile et que si l’on voulait sauver la chasse, il fallait avoir une autre démarche que celle adoptée par les représentants officiels du monde de la chasse.

Univers-nature – Combien l’ANCER, a t’elle d’adhérents ?

Simon Charbonneau - On est environ 500, et on a des adhésions régulières, pas de problème.

Univers-nature – Vos adhérents sont-ils uniquement des chasseurs, ou avez-vous parfois des non-chasseurs qui souhaitent adhérer ?

Simon Charbonneau - Oui, nous avons des non-chasseurs, il y a même des gens qui étaient au ROC (Rassemblement des opposants à la chasse, NDLR) qui ont trouvé que notre démarche était plus intelligente.

Univers-nature – Justement, avec le Roc cela se passe bien ?

Simon Charbonneau - Non, ça ne se passe pas bien, car si vous voulez pour eux on est des chasseurs, donc on est dans le mal. Que voulez-vous, il faut quant même le savoir, on tue des animaux, tandis qu’eux, du moins ceux qui ne sont pas végétariens, ils les achètent prédécoupés, sous cellophane, dans les supermarchés… c’est bien plus confortable !

Univers-nature – Suite à la création, quelles sont vos relations avec les fédérations des chasseurs ?

Simon Charbonneau - Les relations ne sont pas au beau fixe, nous on est des dissidents vis à vis du monde de la chasse, et depuis 3 ans on fait partie de France Nature Environnement.
Vis à vis du monde de la chasse, il faut savoir que l’année dernière il y a eu une pétition, signée par 30 présidents de fédérations, contre nous, en raison de l’audience croissante que l’on a parmi les chasseurs.
Le problème c’est que l’on à pas assez d’audience parmi les protecteurs.

Univers-nature – Il faut dire que vous êtes un peu assis entre 2 chaises.

Simon Charbonneau - Mais complètement, on a choisi volontairement de s’installer inconfortablement. C’est une stratégie problématique, mais la vérité est là !

Univers-nature – Arrivez-vous tout de même à mener des actions, à avoir des rapports avec les associations de protection !

Simon Charbonneau - Oui, on a une audience nationale qui est de plus en plus reconnue, c’est indéniable. L’action que l’on mène à travers nos expositions, nos articles, nos interventions publiques et quelquefois nos actions contentieuses, y contribuent.

Univers-nature – Que répondez-vous à ceux qui veulent interdire la chasse complètement….

Simon Charbonneau - Alors là écoutez, il faut interdire la pêche aussi, car il n’y a pas de distinction. Et puisque l’on est dans les activités de loisirs, non seulement il faut interdire la pêche, mais moi, je suis aussi pour interdire un certain nombre de sports de nature qui contribue à dégrader les milieux; et on peut aller loin comme ça !!

Univers-nature – Estimez-vous que la chasse est purement un loisir ou qu’elle permet également de réguler les populations animales?

Simon Charbonneau - Ce n’est pas simplement un loisir, disons que pour les membres de l’ANCER, c’est un élément de leur vie, voire même un mode de vie, principalement pour ceux qui vivent à la campagne.
Bien sûr, par-delà cet aspect culturel, il est évident que la chasse a une fonction écologique. Sans cela que va t’on faire, on va faire comme dans le canton de Genève, on ‘va payer des gardes pour réguler les populations; dans ce cas, c’est le contribuable qui va payer. Tandis que le chasseur, c’est lui qui paye, pour sa passion.

=================> Suite de l’article <=================

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 25 février 2013 à 08:41

3033 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
217

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS