Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ECO-HABITAT » Isolation : les toitures gagnent aussi à être isolées par l’extérieur
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  2. Faites des économies d’énergie avec VELUX
  3. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  4. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  5. Innovation et tradition pour un revêtement ardoise écologique
  6. Améliorer l’isolation de son logement par la porte d’entrée ?
  7. Réduire l’impact environnemental des chats en zone urbaine ?
  8. Fenêtres, comment les entretenir durablement ?
  9. Isolant : quand le carton détrône le papier …
  10. La lumière des LED LIFI pour remplacer les ondes WIFI
  11. Pop-up House, maison recyclable Made in France
  12. 5 conseils pour bien dimensionner son radiateur électrique
  13. Vous rénovez votre façade ? ! Et si vous optiez pour un bardage !
  14. Le Confort Haute « Nature » du camping en Auvergne
  15. NATTITUDE : Des hébergements au cœur de vos activités
  16. Nattitude, un concept d’hébergements atypiques et éco-responsables 100% Auvergne
  17. quelle solution de chauffage pour le logement ?
  18. Un tournant clé pour le solaire grâce à EDF ENR ?
  19. A Taïwan, le restaurant qui fait un carton
  20. Granulé et Bûches de Bois Compressé, le chauffage du XXIe siècle
  21. Le compteur intelligent Linky : une transition énergétique à taille humaine
  22. Mon isolation à la laine de bois ?
  23. Les avantages écologiques des maisons enterrées
  24. Isolation : les toitures gagnent aussi à être isolées par l’extérieur
  25. Le vainqueur du SOLAR DECATHLON
  26. Visite de la plus ancienne maison en paille d’Europe
  27. En savoir plus sur les ampoules à LED
  28. Robinet anti fuite, intelligent, pour chasse d’eau capricieuse
  29. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!
  30. La chaux, version écolo du ciment
  31. Une maison écolo pas comme les autres
  32. Cumulant les avantages, la tuile en bois fera-t-elle son retour avec la RT2012 ?
  33. Bien choisir son chauffe-eau thermodynamique pour des économies
  34. Quelles économies peut-on réaliser en changeant de fournisseur ?
  35. Le chauffage au bois est-il écologique ?
  36. En Bourgogne, il est possible de passer l’hiver sans chauffage
  37. Shigeru Ban, l’architecte roi du carton
  38. Igloowood, la pièce en plus
  39. Caméra thermique : un outil incontournable avant tout achat
  40. L’Alsace s’offre une tour d’habitation à énergie positive
  41. Isolation phonique : des solutions simples
  42. 1 maison écologique + 1 maison écologique = 1 immeuble écologique
  43. Dans les Vosges, les logements sociaux sont écolos !
  44. Sur l’eau, dans ma maison écologique
  45. la piscine en bois
  46. VMC : quel modèle choisir ?
  47. Les panneaux solaires bientôt recyclés ?
  48. L’Indépendante : une maison écolo pas comme les autres
  49. Les tuiles se recyclent aussi…
  50. Un geste pour la planète : récupérer les eaux de pluie
  51. Double-vitrage, de quoi parle-t-on ?
  52. Puits de lumière
  53. Le Chanvre, cet isolant écologique
  54. Branchez votre chauffe-eau sur le soleil !
  55. Radiateur à inertie céramique économique
  56. Une consommation 100% éco-responsable pour un Monde Ethique
  57. Produits bio et gestes écolo
  58. Une piscine naturelle biologique
  59. Arcy Vert : Des produits d’entretien écologiques pour l’entretien de vos canalisations
  60. Les Miroirs chauffants rayonnants aux infrarouges lointains (IRL)
  61. Lave-linge sans lessive Haier WasH2O
  62. L’isolation thermique représente un réel investissement
  63. Importance du conseil et du choix d’un matériel de randonnée
  64. Economiseur d’eau pour robinet et douche
  65. Economisez sur votre facture de chauffage en r
  66. Construction ou rénovation écologique
  67. Eclairage de cycles ReeLight
  68. Les vertus de l’eau de la fontaine Kangen
  69. Un concept écologique contre le calcaire et la corrosion
  70. Scandi-Vie, la cuisson naturelle en terre, fonte ou fer
  71. Chauffage éco-électrique – Solution Chaleur Bio-active
  72. Un radiateur à chaleur douce, à infrarouge lointain – Verelec
  73. Camping de l’Avelanède, dans le parc naturel du Verdon
  74. Biologie de l’habitat et label C’BIO®
  75. Assainissement : des roseaux pour les particuliers (1ere partie)
  76. Assainissement : des roseaux pour les particuliers (2e partie)
  77. Le Sac du Berger, artisan du cuir
  78. Arcy Vert : Des produits d’entretien écologiques pour l’entretien de vos canalisations
  79. Ampoule basse consommation d’énergie – des précautions
  80. La construction bois fait de plus en plus d’adeptes en France
  81. Insolite : Habiter dans un silo à pétrole pour sauver la planète
  82. Maisons durables, des maisons écolos « clé en main »
  83. Au Moyen-Orient, un exemple d’architecture durable
  84. Le chauffage électrique, ce problème tellement français
  85. Des dêchets pour construire ma maison
  86. Au secours ! des vers de terre font du compost au fond des toilettes
  87. La ouate de cellulose, un isolant recyclé
  88. Tout savoir sur la rénovation des fenêtres en quelques clics…
  89. Pompe à chaleur : l’exemple venu du froid
  90. La chaudière à condensation réduit les pertes d’énergie
  91. A Lille, on recycle les containers pour en faire une maison
  92. Enfouie sous la terre, la maison en containers
  93. La maison passive
  94. La pompe à chaleur, un investissement rentable
  95. Isolant métisse : doublement durable
  96. Ma maison construite en Bambou
  97. Brique Monomur : La solution maçonnée écologique
  98. Le retour de la maison en paille
  99. La géothermie islandaise importée en france

L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Isolation : les toitures gagnent aussi à être isolées par l’extérieur

Isolation par l'extérieur d'une toiture

Isolation par l’extérieur d’une toiture. A gauche, technique Sarking, avec en médaillon les entretoises du système Intégra Réno (Isover). A droite, panneaux sandwichs monocouches (Wienerberger).

Quelque 30 % des déperditions de chaleur se font par la toiture. Actuellement, le plus souvent l’isolation de la toiture consiste en une épaisseur d’isolant de 20 à 30 cm, en un croisement des couches et en une pose réalisée avec soin pour éviter tout défaut d’ajustement de l’isolant sur la charpente. Mais à l’instar des murs, la toiture peut, depuis quelque temps, être isolée par l’extérieur.

L’intérêt d’une telle isolation est multiple. Le premier tient en une isolation thermique et étanchéité, à épaisseur d’isolant identique, plus performante qu’une isolation par l’intérieur grâce à la quasi suppression des ponts thermiques. Le second est indéniablement de ne pas réduire l’espace de vie, en plaçant l’isolant à l’extérieur et non à l’intérieur comme dans la quasi-totalité des réalisations actuelles. On peut également retenir, dans le cadre de la rénovation d’une toiture, que l’absence d’intervention à l’intérieur de l’habitation permet de continuer à y vivre sans aucune gêne. Pour les charpentes les plus anciennes, souvent esthétiques, l’isolation par l’extérieur permet également de conserver visibles les éléments de la charpente. Enfin, dans le cadre de murs isolés aussi par l’extérieur, cette technique d’isolation par l’extérieur de la toiture permet une continuité de la couche isolante sur l’ensemble de l’enveloppe de la maison.

Aujourd’hui, trois techniques sont principalement mises en œuvre : le Sarking, les caissons, les panneaux sandwich.

De toutes ces solutions, le Sarking est de loin le plus usité. Sa mise en œuvre, en neuf ou en rénovation, consiste en la réalisation d’une sorte de plancher (platelage) sur les chevrons pour recevoir un isolant en plusieurs couches croisées de forte densité (fibre de bois, laine minérale, etc.). Sur cette surface isolante continue est posé un contre-chevron (fixé sur le chevron d’origine) qui reçoit les liteaux et les tuiles. Cette technique est similaire dans son principe d’une isolation sans rupture de la couche isolante avec le système Intégra Réno. Proposé par Isover, de Saint Gobain, ce système consiste en la pose d’une sorte d’entretoise, le Pilier Intégra Réno, en lieu et place d’une vis pour solidariser le chevron d’origine à celui placé sur l’isolation par l’extérieur. L’intérêt de cette solution, relativement moins satisfaisante en termes de pont thermique, est de permettre une épaisseur d’isolant supérieure à la technique Sarking.

Les caissons chevronnés sont des cadres en bois autoportants, de grandes tailles, emprisonnant un isolant (polystyrène, mousse polyuréthane, laine de roche) leur face intérieure étant « habillée » pour faire office de plafond des combles habitables. Réservés aux constructions neuves, leur caractère « tout en un » leur permet d’être très simples à poser, mais le cadre en bois représente un « pont thermique » face à la couche isolante continue de la technique Sarking.

On ne trouve pas cet inconvénient sur les panneaux sandwichs monocouches. S’ils ressemblent aux caissons par leur simplicité, l’absence de cadre en bois et un profil latéral leur permettent de s’emboîter sur leurs côtés pour en faire une solution simple à mettre en œuvre et sans pont thermique. Technique alternative au Sarking, mais monocouche, les panneaux sandwichs sont adaptés aux constructions neuves comme en rénovation.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 16 septembre 2014 à 07:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cyclurba
17 septembre 2014 - 18 h 12 min

Une réflexion (4 couvreurs dans la famille): classiquement, le couvreur fait sa toiture, l’isolation est faite ensuite par un autre corps de métier. Cette technique chamboule les habitudes.


Sdine
17 septembre 2014 - 21 h 21 min

Voilà bien le problème, les couvreurs ne sont généralement pas à l’aise avec les ITE. Pourquoi ne pas travailler en équipe avec des professionnels de la pose d’isolants ?


Jicé60
18 septembre 2014 - 7 h 13 min

Des chevrons  » qui représentent pont thermique  » ???
J’en doute le bois est un matériaux relativement isolant.


Perrin
18 septembre 2014 - 8 h 29 min

rien de nouveau sous le soleil ;j ai construit ma maison il y a 25 ans avec une isolation de toiture de 3 couches de 8 cm de laine de roche croisées, depuis rien n a bougé . c est la meilleur solution .


Rozé
18 septembre 2014 - 21 h 13 min

Oui le starking et l’ITE de toiture est une bonne technique. Mais pourquoi faire la pub d’Isover dont le produit laine de verre est si mauvais en inertie thermique ? Et pourquoi faire la pub de Koramic qui utilise des poly quelque chose. Les laines de bois de Pavatex et bien d’autres sont autrement plus intéressantes ! Exclure également systématiquement les poly quelque chose ou le pir qui sont extrêmement dangereux en cas d’incendie. Curieusement, la laine de bois ou le bois sont plus résistants au feu ! Même les chevrons en bois résistent mieux que le métal ! Qu’on se le dise. Et qu’on cesse de se laisser entuber par la pub des plus puissants.


DVCC
19 septembre 2014 - 8 h 04 min

Dans le cas d’une maison déjà isolée par de la laine de verre croisée posée sur les poutrelles du sol des combles et où les combles sont construits pour avoir une forte aération via les bords de la toiture (il y a un espace avec un peu de vide tout le long des combles entre la toiture et le plancher), pensez-vous qu’isoler e sus sur la toiture pourrait avor un sens a minima par exemple pour réduire les surchaufe d’été? Pouvons-nous prévoir de réduire le côté, ouvert à tout vent des combles sans risquer un effet cocotte minute?
Je n’ai rien toruve sur internet sur le sujet.


frederic
20 septembre 2014 - 17 h 58 min

Bonjour,
@Jicé60
Lors d’une isolation sérieuse, le bois est un pont thermique. Le plus mauvais isolant est au moins 4 fois plus performant que le bois.
Tant que l’on avait pas d’autres matériaux le bois était en effet plus isolant que la brique ou le parpaing. Maintenant que l’on dispose de materiaux performants le bois est devenu bel et bien un pont thermique. cela n’empeche pas le bois d’être un matériau de choix pour beaucoup d’autres fonctions que l’isolation.
fred


Roro
21 septembre 2014 - 10 h 06 min

Tout à fait d’accord avec Rozé !
Frederic : le bois est un bon isolant et si on prend des panneaux rigides de fibre de bois le labda est très bon et surtout c’est bien meilleur en inertie que la laine de verre ou roche !! On ne parlera pas du bilan carbone des matériaux synthétique : lamentable ! C’est sur on peut se fiche du dérèglement climatique et ne penser qu’à son porte monnaie perso et filer son fric à des gros lobbys qui polluent à fond !


gothot
21 septembre 2014 - 18 h 17 min

je suis étonné de cette technique d’isolation par l’extérieur
je parle ici pour les régions où il gèle en hiver
le bois des charpente doivent geler en hiver, c’est pour faire crever les insectes qui s’y logent
si vous supprimez cette fonction climatique, vous devrez remplacer votre charpente qui serra détruite par les insectes
si les anciennes charpentes qui ont traversés les siècles sont la fierté de leur propriétaire, c’est parce qu’elles n’ont pas été isolée
il faut isoler par l’intérieur et laisser la charpente « geler » en hiver,


Fillos Jacques
21 septembre 2014 - 23 h 21 min

Dans votre description, vous oublier un pare pluie isolant et une lame d’air sous tuile afin qu’elles ne transmettent par la chaleur en été.
Sinon, tout à fait d’accord, trop de pub pour les gens qui ne le méritent pas. C’est nul.


Claude
24 septembre 2014 - 22 h 11 min

Isoler… isoler le plancher du grenier…isoler le dessous de la toiture…
maintenant isoler l’extérieur… on nous prend, nous consommateurs, pour des bobos, à quand l’isolation de l’isolation de l’isolation? le bon sens ne règne plus guère, car la solution c’est: un peu de vent, de froid l’hiver, réduire les thermostats, se bouger, se couvrir, et surtout aérer! Mais c’est sûr, ça ne fait pas l’affaire des malades de l’isolement!
J’ai une maison qui vient d’être construite, norme RT12, on y étouffe! le manque d’aération est évident, ce qui fait que les microbes: bactéries, virus et champignons (c’est mon métier de guérir les gens) seront bien au chaud pour se reproduire, qua familles, amenés par les enfants à l’école, elles feront trainer en longueur les grippes, rhums, maladies ORL, car on leur a injecté en plus, tellement de vaccins que leurs Systèmes Immunitaires sont complètement défaillants!
Quand on sait, en plus, qu’un environnement aussi confiné, amène à l’anxiété et la dépression (après tous les cas que j’ai pu examiner), ça promet!


fgfleur
25 septembre 2014 - 18 h 34 min

@ DVCC

Isoler la toiture par le dessus lorsque les combles sont des combles perdus isolés sur le plancher n’a pas de sens. Isoler sur la toiture ne servira à rien puisque le comble perdu doit être ventilé, ce serait donc jeter l’argent pas les fenêtres. Dans votre cas, mieux vaut compléter votre isolation en ajoutant une épaisseur supplémentaire sur votre plancher de comble de manière à augmenter la résistance thermique.


fgfleur
25 septembre 2014 - 18 h 54 min

@ Claude,

Isoler par l’extérieur n’est qu’une alternative d’isolation de la toiture, elle n’est pas cumulative. Vous isolez des combles aménagés par l’intérieur OU par l’intérieur au choix. Pour les combles perdus, l’isolation se fait en plancher de comble pour éviter de chauffer un comble non habitable ^^

Sinon construit en RT2012 ce n’est pas faire des cocottes minute ou autre thermos. On construit déjà aujourd’hui des maisons passives sans pour autant qu’on y étouffe… Si dans une maison RT2012 vous étouffez, c’est qu’il y a un problème de conception : dimensionnement de la ventilation ? absence d’inertie pour réguler les variations de T° ? absence d’occultation des fenêtres orientées au sud et à l’ouest ?
Celà dit, ce n’est pas parce qu’elle est construite en RT2012 que vous ne pouvez pas l’aérer quand cela vous chante ;-) D’ailleurs, même avec une ventilation double flux, il est conseillé d’aérer a minima matin et soir ses pièces pendant une dizaine de minutes justement pour chasser les miasmes…
Cela fait maintenant plus d’un an que j’habite moi aussi un logement BBC et j’en suis bien contente en hiver, comme en été et mon porte feuille aussi d’ailleurs car j’ai bien moins de dépenses de chauffage et je n’ai pas pour autant augmenter mon budget santé !


Cyme49
26 septembre 2014 - 9 h 49 min

Bjr,

Comment s’appeler « UNIVERS NATURE, L’environnement et l’éco-habitat » et mettre en avant la laine minérales et les polystyrènes, qui sont tout sauf préservant l’environnement et la santé?

Pour les mentalités changent, arrêtons de mettre en avant ces matériaux…


JP Combaud
13 décembre 2014 - 20 h 29 min

Une isolation « par l’extérieur » de la toiture oblige à isoler les murs extérieurs entre le plafond et le toit. Cela peut représenter une surface supplémentaire non négligeable selon le type de toiture. Augmenter la surface = perte d’efficacité.
En isolation intérieure, les seuls ponts sont les murs porteurs intérieurs, quand il y en a. Il suffit de les isoler sur le bas ou en totalité.






à lire aussi
     
Flux RSS