Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ECO-HABITAT » Bien choisir son chauffe-eau thermodynamique pour des économies
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Prime énergie : quelle marche à suivre pour en bénéficier ?
  2. L’isolation et la sécurité de votre logement avec un fabricant 100% français ?
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Faites des économies d’énergie avec VELUX
  5. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  6. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  7. Innovation et tradition pour un revêtement ardoise écologique
  8. Améliorer l’isolation de son logement par la porte d’entrée ?
  9. Réduire l’impact environnemental des chats en zone urbaine ?
  10. Fenêtres, comment les entretenir durablement ?
  11. Isolant : quand le carton détrône le papier …
  12. La lumière des LED LIFI pour remplacer les ondes WIFI
  13. Pop-up House, maison recyclable Made in France
  14. 5 conseils pour bien dimensionner son radiateur électrique
  15. Vous rénovez votre façade ? ! Et si vous optiez pour un bardage !
  16. Le Confort Haute « Nature » du camping en Auvergne
  17. NATTITUDE : Des hébergements au cœur de vos activités
  18. Nattitude, un concept d’hébergements atypiques et éco-responsables 100% Auvergne
  19. quelle solution de chauffage pour le logement ?
  20. Un tournant clé pour le solaire grâce à EDF ENR ?
  21. A Taïwan, le restaurant qui fait un carton
  22. Granulé et Bûches de Bois Compressé, le chauffage du XXIe siècle
  23. Le compteur intelligent Linky : une transition énergétique à taille humaine
  24. Mon isolation à la laine de bois ?
  25. Les avantages écologiques des maisons enterrées
  26. Isolation : les toitures gagnent aussi à être isolées par l’extérieur
  27. Le vainqueur du SOLAR DECATHLON
  28. Visite de la plus ancienne maison en paille d’Europe
  29. En savoir plus sur les ampoules à LED
  30. Robinet anti fuite, intelligent, pour chasse d’eau capricieuse
  31. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!
  32. La chaux, version écolo du ciment
  33. Une maison écolo pas comme les autres
  34. Cumulant les avantages, la tuile en bois fera-t-elle son retour avec la RT2012 ?
  35. Bien choisir son chauffe-eau thermodynamique pour des économies
  36. Quelles économies peut-on réaliser en changeant de fournisseur ?
  37. Le chauffage au bois est-il écologique ?
  38. En Bourgogne, il est possible de passer l’hiver sans chauffage
  39. Shigeru Ban, l’architecte roi du carton
  40. Igloowood, la pièce en plus
  41. Caméra thermique : un outil incontournable avant tout achat
  42. L’Alsace s’offre une tour d’habitation à énergie positive
  43. Isolation phonique : des solutions simples
  44. 1 maison écologique + 1 maison écologique = 1 immeuble écologique
  45. Dans les Vosges, les logements sociaux sont écolos !
  46. Sur l’eau, dans ma maison écologique
  47. la piscine en bois
  48. VMC : quel modèle choisir ?
  49. Les panneaux solaires bientôt recyclés ?
  50. L’Indépendante : une maison écolo pas comme les autres
  51. Les tuiles se recyclent aussi…
  52. Un geste pour la planète : récupérer les eaux de pluie
  53. Double-vitrage, de quoi parle-t-on ?
  54. Puits de lumière
  55. Le Chanvre, cet isolant écologique
  56. Branchez votre chauffe-eau sur le soleil !
  57. Radiateur à inertie céramique économique
  58. Une consommation 100% éco-responsable pour un Monde Ethique
  59. Produits bio et gestes écolo
  60. Une piscine naturelle biologique
  61. Arcy Vert : Des produits d’entretien écologiques pour l’entretien de vos canalisations
  62. Les Miroirs chauffants rayonnants aux infrarouges lointains (IRL)
  63. Lave-linge sans lessive Haier WasH2O
  64. L’isolation thermique représente un réel investissement
  65. Importance du conseil et du choix d’un matériel de randonnée
  66. Economiseur d’eau pour robinet et douche
  67. Economisez sur votre facture de chauffage en r
  68. Construction ou rénovation écologique
  69. Eclairage de cycles ReeLight
  70. Les vertus de l’eau de la fontaine Kangen
  71. Un concept écologique contre le calcaire et la corrosion
  72. Scandi-Vie, la cuisson naturelle en terre, fonte ou fer
  73. Chauffage éco-électrique – Solution Chaleur Bio-active
  74. Un radiateur à chaleur douce, à infrarouge lointain – Verelec
  75. Camping de l’Avelanède, dans le parc naturel du Verdon
  76. Biologie de l’habitat et label C’BIO®
  77. Assainissement : des roseaux pour les particuliers (1ere partie)
  78. Assainissement : des roseaux pour les particuliers (2e partie)
  79. Le Sac du Berger, artisan du cuir
  80. Arcy Vert : Des produits d’entretien écologiques pour l’entretien de vos canalisations
  81. Ampoule basse consommation d’énergie – des précautions
  82. La construction bois fait de plus en plus d’adeptes en France
  83. Insolite : Habiter dans un silo à pétrole pour sauver la planète
  84. Maisons durables, des maisons écolos « clé en main »
  85. Au Moyen-Orient, un exemple d’architecture durable
  86. Le chauffage électrique, ce problème tellement français
  87. Des dêchets pour construire ma maison
  88. Au secours ! des vers de terre font du compost au fond des toilettes
  89. La ouate de cellulose, un isolant recyclé
  90. Tout savoir sur la rénovation des fenêtres en quelques clics…
  91. Pompe à chaleur : l’exemple venu du froid
  92. La chaudière à condensation réduit les pertes d’énergie
  93. A Lille, on recycle les containers pour en faire une maison
  94. Enfouie sous la terre, la maison en containers
  95. La maison passive
  96. La pompe à chaleur, un investissement rentable
  97. Isolant métisse : doublement durable
  98. Ma maison construite en Bambou
  99. Brique Monomur : La solution maçonnée écologique
  100. Le retour de la maison en paille

L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :







Bien choisir son chauffe-eau thermodynamique pour des économies

Chauffe-eau thermodynamique

Dans un contexte qui impose la basse-consommation à toutes les nouvelles constructions et qui pourrait voir la mise en place d’une obligation de rénovation de l’habitat ancien, le chauffe-eau devient un équipement très sensible en termes de bilan énergétique. En effet, face à des besoins de chauffage singulièrement revus à la baisse, la production d’eau chaude sanitaire (ECS) ne voit pas son bilan énergétique évoluer. En conséquence, elle est en passe de devenir, à court terme, le premier poste énergétique des logements neufs. De nouvelles solutions de production d’ECS, plus économiques, sont ainsi appelées à se développer sur le marché, et le chauffe-eau thermodynamique individuel (CETI) en fait partie.

Un système attrayant, mais pas nouveau

Constitué d’un ballon d’eau chaude électrique  »traditionnel », associé à une pompe à chaleur intégrée ou non, le chauffe-eau thermodynamique permet de réaliser une économie d’électricité d’environ 70 % en moyenne, tout en offrant un niveau de confort identique à celui d’un chauffe-eau électrique. S’il n’est pas une nouveauté, sous l’impulsion de l’application de la RT2012 (Réglementation Thermique 2012) il est aujourd’hui en plein développement avec des ventes multipliées par 5 en l’espace de 2 ans (2009/2011). Aujourd’hui, on compte ainsi près d’une centaine de modèles pour une trentaine de constructeurs présents en France.

Essentiellement porté par la rénovation de l’existant, il est vrai que la fiche technique du chauffe-eau thermodynamique apparaît très séduisante, notamment avec la promesse de gagner une position sur l’étiquette énergie. Mais attention, il n’est pas nécessairement adapté à tous les cas de figure.

Des techniques distinctes

Si le principe de base est relativement simple, une pompe à chaleur transporte les calories captées dans une source extérieure vers un compresseur, lequel élève la température pour transférer ces calories au ballon d’eau chaude, on distingue trois familles de chauffe-eau thermodynamique dépendant de l’endroit où est captée l’énergie :

  1.  Le CETI aérothermique : l’énergie est récupérée dans l’air, c’est la technique la plus répandue, elle existe en trois configurations :
    • air extérieur : l’air est capté via une gaine qui aspire et refoule l’air à l’extérieur, l’air du local n’est pas impacté ;
    • air intérieur : l’air est capté et refoulé en vrac dans le local dans lequel le chauffe-eau thermodynamique est installé. Dans ce cas, l’air du local est refroidi ;
    •  air extrait sur une ventilation mécanique contrôlée, (VMC) : c’est l’énergie de l’air vicié qui est utilisée avant de le refouler à l’extérieur, l’air du local n’est pas impacté.
  2. Le CETI géothermique : l’énergie est récupérée dans le sol au travers d’une sonde.
  3. Le CETI héliothermique : le fluide frigorigène s’évapore grâce à un panneau récupérant l’énergie solaire. Il s’agit d’une technologie complètement différente des panneaux solaires (thermiques ou photovoltaïques).

Bien choisir son chauffe-eau thermodynamique

- D’un coût global supérieur, les technologies géothermique et héliothermique présentent des performances plus régulières sur l’ensemble d’une année, grâce à la relative stabilité de température de leur source d’énergie renouvelable (le sol ou l’ensoleillement). Néanmoins, même pour ces deux techniques, il est important de choisir un appareil équipé d’un système de chauffage électrique d’appoint, permettant de palier une baisse de rendement de la pompe à chaleur.

- Si les CETI aérothermiques, qui représentent la majorité du marché actuel, sont particulièrement faciles à installer, pour leur garantir un niveau de performance maximal il convient de les installer dans un espace chauffé, ou bien attenant au volume chauffé (garage, buanderie, etc.). Cette pièce doit avoir un volume d’air à brasser d’environ 20 m3³. Dans le cas contraire, une gaine permettant de pomper l’air dans une pièce attenante peut également convenir. Attention, les CETI sur air ambiant, utilisant l’air du local dans lequel ils sont installés, rafraîchissent l’air de cette espace de plusieurs degrés. Ce local étant le plus souvent chauffé ou attenant à l’habitation chauffée, un chauffe-eau aérothermique sur air intérieur est donc le plus souvent la source d’une surconsommation de chauffage pour le logement. Ces versions sur air intérieur sont donc à éviter.

- Tout surdimensionnement est à proscrire. Contrairement aux idées reçues, pour une famille moyenne de 4 personnes, un chauffe-eau thermodynamique avec un ballon de 200 litres suffit amplement pour la cuisine, les douches et des bains occasionnels.

- Les chauffe-eau thermodynamiques fonctionnent de façon optimale pour une eau portée entre 45 et 50° C. Au-delà, leur Coefficient de Performance (COP) se dégrade rapidement (baisse de 40 à 60 % pour une eau à 60° C).

- La performance d’un chauffe-eau thermodynamique, c’est-à-dire la quantité d’énergie utile qu’il fournit par rapport à celle qu’il consomme, est caractérisée par son COP. Par exemple, un COP de 3 (qui devrait être quasiment la norme) signifie que la pompe à chaleur consomme 1 kWh d’électricité et restitue 3 kWh d’énergie sous forme d’eau chaude.

Enfin, comme n’importe quel chauffe-eau électrique, il est intéressant de privilégier un fonctionnement asservi aux tarifs heures pleines/heures creuses, notamment pour les versions aérothermiques qui à COP identiques sont quasiment toujours moins performantes que les versions géothermique et héliothermique.

Quel coût

L’achat-installation d’un chauffe-eau aérothermique revient en moyenne à 3500 €, une valeur à comparer aux 1000 € d’un chauffe-eau électrique classique. Si le coût est nettement supérieur, la durabilité (une quinzaine d’années) et la baisse de la facture électrique correspondante permettent d’envisager un retour sur investissement au bout d’environ 9 ans, en intégrant un crédit d’impôt de 15 %.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 mars 2014 à 07:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
bourgeois patrice
6 mars 2014 - 10 h 00 min

Bonjour. Propriétaire d’un CETI depuis 3 ans j’apprécie sa sobriété énergétique (moins de 3 h de fonctionnement en moyenne par jour sur 3ans). Toutefois il faut effectivement faire attention à son installation et à la prise d’air dont on veut extraire les calories. Dans notre cas, installation dans le cellier non chauffé mais prise d’air dans les combles non aménageables (chauds en été, et  »moins » froids en hiver) et rejet dans la cave. Autre point, la température d’eau chaude, si effectivement le COP est correct entre 45° et 50°, dans certains cas (le nôtre) avec cette température ce sont les vannes thermostatiques des douches qui ne fonctionnent plus, j’ai du mettre 55°. Quand à la capacité, le nôtre 270 l pour 2 (!), très peu de modèle étaient d’une plus faible capacité lors de son installation. L’avantage, il ne fonctionne que 2h pour faire le complément, et nous avons de la réserve lorsque la famille ou des amis sont là.


Patrick
6 mars 2014 - 11 h 43 min

« Contrairement aux idées reçues, pour une famille moyenne de 4 personnes, un chauffe-eau thermodynamique avec un ballon de 200 litres suffit amplement pour la cuisine, les douches et des bains occasionnels. »

Vous plaisantez ???

Nous avons un ballon électrique de 200 litres et nous sommes 2 personnes… et bien très souvent nous n’avons plus assez d’eau chaude pour la douche de la 2ème personne !!!

Nous aimons prendre des douches de 30 minutes… Alors pour 4 personnes… !!!


joly
6 mars 2014 - 15 h 55 min

Nous avons fa


joly
6 mars 2014 - 16 h 01 min

Nous sommes entrés dans notre maison neuve en mars 2012 et nous avions opté pour un chauffe eau thermodynamique. C’est vraiment très très économique. En deux ans montant de la facture EDF,deux personnes au foyer, chauffage, chauffage de l’eau et electricité ménagère 631€ la 1ère année, sur 11 mois, 653€ la deuxième année sur 12 mois.


bioclim
8 mars 2014 - 21 h 48 min

Pour deux personnes nous avons consommés ces 12 derniers mois 1827 kW d’électricité pour l’ECS (salles d’eau et évier)
Sachant qu’un COP REEL est de 2.5, cela fait un gain de 1097 kW
A 0.10 le kW, le retour sur investissement est de 22 ans
Pour 4 personnes, il faut prendre en compte le fait que la conso est moindre, d’une part parce que les déperditions du chauffe eau lui même sont les mêmes et ne doublent pas (un peu plus d’1kW/jour) et aussi parce que l’eau chaude de l’évier ne double pas non plus, ce qui nous amène à au moins 12 années d’amortissement ( sans intégrer les calculs financiers)
Dans ma maison neuve, je révais d’une chauffe eau thermodyn, mais j’ai pris un vulgaire ballon avec résistance. et l’intérêt, c’est que ça ne fait pas de bruit

Pour info, avec une « très » bonne isolation, j’ai consommé 2343 kW pour le chauffage (électrique plafond) pour une maison de 200m2
En fait, je révais d’une maison écolo, mais avec une bonne conception, j’ai une maison peu consommatrice
mais ça m’ennuie quand même de ne pas avoir utilisé des sources écolo


Luguet J Pierre
9 mars 2014 - 10 h 14 min

pour info pour le chauffage Pompe a chaleur jumelé avec panneaux solaire thermique chauffe eau électrique traditionnelle
alimenté par le ballon solaire de 300 litres c’est super!l’été le solaire fournie a 100 pour 100






à lire aussi
     
Flux RSS