Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ECO-HABITAT » Cumulant les avantages, la tuile en bois fera-t-elle son retour avec la RT2012 ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Faites des économies d’énergie avec VELUX
  2. Les ampoules LED : ampoules du troisième millénaire
  3. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  4. Innovation et tradition pour un revêtement ardoise écologique
  5. Améliorer l’isolation de son logement par la porte d’entrée ?
  6. Réduire l’impact environnemental des chats en zone urbaine ?
  7. Fenêtres, comment les entretenir durablement ?
  8. Isolant : quand le carton détrône le papier …
  9. La lumière des LED LIFI pour remplacer les ondes WIFI
  10. Pop-up House, maison recyclable Made in France
  11. 5 conseils pour bien dimensionner son radiateur électrique
  12. Vous rénovez votre façade ? ! Et si vous optiez pour un bardage !
  13. Le Confort Haute « Nature » du camping en Auvergne
  14. NATTITUDE : Des hébergements au cœur de vos activités
  15. Nattitude, un concept d’hébergements atypiques et éco-responsables 100% Auvergne
  16. quelle solution de chauffage pour le logement ?
  17. Un tournant clé pour le solaire grâce à EDF ENR ?
  18. A Taïwan, le restaurant qui fait un carton
  19. Granulé et Bûches de Bois Compressé, le chauffage du XXIe siècle
  20. Le compteur intelligent Linky : une transition énergétique à taille humaine
  21. Mon isolation à la laine de bois ?
  22. Les avantages écologiques des maisons enterrées
  23. Isolation : les toitures gagnent aussi à être isolées par l’extérieur
  24. Le vainqueur du SOLAR DECATHLON
  25. Visite de la plus ancienne maison en paille d’Europe
  26. En savoir plus sur les ampoules à LED
  27. Robinet anti fuite, intelligent, pour chasse d’eau capricieuse
  28. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!
  29. La chaux, version écolo du ciment
  30. Une maison écolo pas comme les autres
  31. Cumulant les avantages, la tuile en bois fera-t-elle son retour avec la RT2012 ?
  32. Bien choisir son chauffe-eau thermodynamique pour des économies
  33. Quelles économies peut-on réaliser en changeant de fournisseur ?
  34. Le chauffage au bois est-il écologique ?
  35. En Bourgogne, il est possible de passer l’hiver sans chauffage
  36. Shigeru Ban, l’architecte roi du carton
  37. Igloowood, la pièce en plus
  38. Caméra thermique : un outil incontournable avant tout achat
  39. L’Alsace s’offre une tour d’habitation à énergie positive
  40. Isolation phonique : des solutions simples
  41. 1 maison écologique + 1 maison écologique = 1 immeuble écologique
  42. Dans les Vosges, les logements sociaux sont écolos !
  43. Sur l’eau, dans ma maison écologique
  44. la piscine en bois
  45. VMC : quel modèle choisir ?
  46. Les panneaux solaires bientôt recyclés ?
  47. L’Indépendante : une maison écolo pas comme les autres
  48. Les tuiles se recyclent aussi…
  49. Un geste pour la planète : récupérer les eaux de pluie
  50. Double-vitrage, de quoi parle-t-on ?
  51. Puits de lumière
  52. Le Chanvre, cet isolant écologique
  53. Branchez votre chauffe-eau sur le soleil !
  54. Radiateur à inertie céramique économique
  55. Une consommation 100% éco-responsable pour un Monde Ethique
  56. Produits bio et gestes écolo
  57. Une piscine naturelle biologique
  58. Arcy Vert : Des produits d’entretien écologiques pour l’entretien de vos canalisations
  59. Les Miroirs chauffants rayonnants aux infrarouges lointains (IRL)
  60. Lave-linge sans lessive Haier WasH2O
  61. L’isolation thermique représente un réel investissement
  62. Importance du conseil et du choix d’un matériel de randonnée
  63. Economiseur d’eau pour robinet et douche
  64. Economisez sur votre facture de chauffage en r
  65. Construction ou rénovation écologique
  66. Eclairage de cycles ReeLight
  67. Les vertus de l’eau de la fontaine Kangen
  68. Un concept écologique contre le calcaire et la corrosion
  69. Scandi-Vie, la cuisson naturelle en terre, fonte ou fer
  70. Chauffage éco-électrique – Solution Chaleur Bio-active
  71. Un radiateur à chaleur douce, à infrarouge lointain – Verelec
  72. Camping de l’Avelanède, dans le parc naturel du Verdon
  73. Biologie de l’habitat et label C’BIO®
  74. Assainissement : des roseaux pour les particuliers (1ere partie)
  75. Assainissement : des roseaux pour les particuliers (2e partie)
  76. Le Sac du Berger, artisan du cuir
  77. Arcy Vert : Des produits d’entretien écologiques pour l’entretien de vos canalisations
  78. Ampoule basse consommation d’énergie – des précautions
  79. La construction bois fait de plus en plus d’adeptes en France
  80. Insolite : Habiter dans un silo à pétrole pour sauver la planète
  81. Maisons durables, des maisons écolos « clé en main »
  82. Au Moyen-Orient, un exemple d’architecture durable
  83. Le chauffage électrique, ce problème tellement français
  84. Des dêchets pour construire ma maison
  85. Au secours ! des vers de terre font du compost au fond des toilettes
  86. La ouate de cellulose, un isolant recyclé
  87. Tout savoir sur la rénovation des fenêtres en quelques clics…
  88. Pompe à chaleur : l’exemple venu du froid
  89. La chaudière à condensation réduit les pertes d’énergie
  90. A Lille, on recycle les containers pour en faire une maison
  91. Enfouie sous la terre, la maison en containers
  92. La maison passive
  93. La pompe à chaleur, un investissement rentable
  94. Isolant métisse : doublement durable
  95. Ma maison construite en Bambou
  96. Brique Monomur : La solution maçonnée écologique
  97. Le retour de la maison en paille
  98. La géothermie islandaise importée en france

L'éco-photo de la semaine
tiny-house

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Expositions des enfants aux substances toxiques
  5. Dératisation : quel danger réel représente le rat ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
header
    Merci ShopAlike pour cette infographie qui nous donne des trucs et astuces pour transformer son balcon en potager. Avec l’arrivée du printemps, c’est plus que tentant de vouloir optimiser son espace et avoir la main verte !   source : shopalike Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Cumulant les avantages, la tuile en bois fera-t-elle son retour avec la RT2012 ?

Façade en tuile en bois ou bardeaux

Utilisée depuis des siècles avant d’être délaissée au profit de la terre cuite, la tuile en bois, ou bardeau, fait un retour très timide, plusieurs entreprises la proposant de nouveau à la vente. En effet, à l’heure où les nouvelles constructions doivent afficher une consommation énergétique très faible, la tuile en bois cumule les avantages par rapport à une couverture traditionnelle. Aussi, même s’il est surtout mis en œuvre dans les régions montagneuses, le bardeau convient à toutes les régions, pour peu que la pente du toit soit au minimum de 30°).

Plus proche de l’ardoise que de ses cousines en terre cuite, la tuile en bois convient aussi bien en toiture qu’en façade (cf. illustration) et offre une résistance aux caprices de la météo de premier ordre. En effet, fixés aux tasseaux de la toiture par 4 clous en inox ou en acier galvanisé, les bardeaux ne craignent pas des vents supérieurs à 200 km/h, comme l’ont démontré des tests menés en soufflerie. De même, pouvant se superposer en 2, 3 ou 4 couches, selon leur longueur, le type de couverture et le climat local, l’étanchéité n’est pas un problème. En conséquence, on ne s’étonnera pas d’en trouver dans des milieux aussi « dur » que le Mont Saint-Michel, où plusieurs toitures en châtaignier, de plus d’un siècle, continuent d’assurer leur fonction avec efficacité.

La durabilité des bardeaux est essentiellement due à deux caractéristiques. La première voit leur fabrication recourir à du bois fendu ou scié, exempt d’aubier (la partie non durable du bois), tandis que la seconde privilégie des essences naturellement durables comme le mélèze, le chêne, le châtaignier et le robinier ou faux acacia. En conséquence, des tuiles en bois de qualité ne nécessitent aucun traitement.

Outre sa résistance et durabilité, une toiture en bardeaux présente une légèreté nettement supérieure aux autres solutions (à l’exception des toits en chaume). Cette légèreté (entre 35 et 50 kg au m2 couvert) permet d’avoir une charpente avec des sections réduites. Enfin, et ce n’est pas le moindre de ses intérêts à l’heure où les nouvelles constructions doivent afficher une consommation énergétique très faible, une toiture en bois procure une isolation thermique, comme phonique, nettement supérieure à l’ardoise et à la terre cuite, et ceci quelle que soit la saison. Pour rester dans le domaine énergétique, soulignons également que le bilan énergétique de sa fabrication et transport est très inférieur aux autres matériaux de couverture.

En conclusion, adaptable sur n’importe quelle charpente, si économiquement la tuile en bois est légèrement plus coûteuse que son homologue en terre cuite, son retour sur investissement est très largement garanti, que ce soit par sa durabilité ou l’isolation qu’elle procure.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 11 mars 2014 à 07:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
luc
12 mars 2014 - 20 h 02 min

Article interessant. c’est bien de souligner le cout énergétique de la terre cuite par rapport au bois.
idem pour les parpaings, ciments et autres briques cuites, qui, meme performantes en isolation
ont deja un cout énergétique important en sortie d’usine.
Ma maison est recouverte de meleze, il a 6 ans et notre maison est devenue grise argentée, invisible dans le paysage (moins que les ‘villas’ couleur saumon ou jaune, ‘typiquement’ provençales biensur…)


Gérard MAUGET
12 mars 2014 - 21 h 44 min

que les techniques anciennes étaient belles!
Mais comment tous ceux qui nous ont précédé ont ils pu préférer la terre cuite largement utilisée par les romains par exemple dés que cela leur a été possible ?
…et comment peut-on écrire un article aussi stupide ?


Louis Brampton
12 mars 2014 - 22 h 58 min

Pourriez-vous m’expliquer les raisons pour lesquelles vous qualifiez cet article de « stupide »..? Cela m’intéresse. Par avance merci


Mathieu
12 mars 2014 - 23 h 45 min

Gérard, c’est celui qui dit, qui y est !

Merci pour cet article ! A l’heure où de nouvelles préoccupations existent, les solutions changent !


marc terrien
13 mars 2014 - 0 h 34 min

à G Mauget
Quel commentaire subtil!
Je ne suis pas un spécialiste,aussi pouvez vous m’éclairer sur ce qui fait la stupidité de cet article?Je ne doute pas que vous me persuadiez…à moins que le mot stupide ne s’applique à vous aussi?
D’avance merci


Steph
13 mars 2014 - 0 h 51 min

Comment tous ceux qui nous ont précédé ont ils pu préférer la terre cuite largement utilisée par les romains ? Parce qu’ils sont aussi stupides que Gérard MAUGET !! CQFD


Letertre Didier
13 mars 2014 - 12 h 52 min

Mais comment tous ceux qui nous ont précédé ont ils pu préférer la terre cuite largement utilisée par les romains par exemple dés que cela leur a été possible ?

Pas « tous ceux » ,monsieur, dans les régions ou l’ardoise abondait c’était en ardoise, dans les plaines en chaume, en montagne et région boiseuse en bois et le reste en terre cuite directement extraite du sol en creusant les caves.
Faut-il vous rappeler que le bois n’était pas accessible a tout un chacun , appartenant aux seigneurs; il n’y avait qu’un droit limité de ramassage, et pour certains métiers (sabotier…)un droit légiféré d’abbatage . Ne restait donc plus que les trognes pour le petit peuple et donc pas assez de section pour faire des bardeaux.
Donc, pour résumer, celà n’a jamais disparu, a continué et continue a se faire, et là ou celà ne se faisait pas,c’était pour des raisons de coût , de transport et ensuite d’industrialisation massive de la tuile en terre cuite même là ou il n’y en a pas de disponible a proximité (d’où coût énergétique ajouté , polution, etc, incohérence…)
Voilà, la tête ne sert pas qu’à élever des pous, elle sert aussi a réfléchir monsieur.


Gabriel
13 mars 2014 - 14 h 36 min

Que de message pour vanter M. Mauget, mais il est plus important de vanter la technologie de nos aïeux que la stupidité (mince je l’ai dit).
Merci de m’avoir fait découvrir ce matériaux et nous allons de ce pas nous y intéressée pour peut-être l’inclure dans notre projet au lieu du d’un autre plus commun :-)


Jicé60
13 mars 2014 - 18 h 36 min

Gérard Mauguet est un con, mais  » Shut ! » Surtout le répétez à personne ! ; o)


Nyko
13 mars 2014 - 20 h 49 min

Bel article, que du plaisir d’être informé de manière claire, entière et intéressante. Merci Pascal (…d’avoir instruit M. Gérard)


André
15 mars 2014 - 10 h 30 min

Il faut savoir aussi 2 choses:
1)le poids d’une couverture augmente la section des éléments de la charpente, et donc leur poids, ce qui exige des murs plus résistants, donc plus lourds, et ainsi de suite, exponentiellement, jusqu’aux fondations qui solliciteront fortement les sols, avec soit des risques de désordre, soit un coût très élevé.
2) Un principe bioclimatique fondamental est que l’inertie thermique d’une construction doit être située à l’intérieur de l’enveloppe thermique isolante, et non à l’extérieur.Ceci pour des raisons de dynamique thermique que je ne peux détailler ici par manque de place. Ce principe important est totalement ignoré des fabricants de couverture et aussi, hélas, de la plupart des architectes.La pression des lobbies industriels, la non-prise en compte des cycles de vie des matériaux, l’attachement viscéral des architectes des régions du sud à la tuile, la rendant obligatoire dans la majorité des PLU, expliquent aussi ce blocage.


HPIEC
16 mars 2014 - 12 h 19 min

Quelques doutes/réserves sur l’apport des tuiles bois en couverture et en bardage à l’enveloppe thermique isolante globale évoqué dans le commentaire d’André.
Il est en effet indispensable que la face arrière du revêtement tuile soit ventilée. Le coef d’échange thermique par convexion entre air extérieur et paroi est modifié mais la Rth du bois n’est pas a prendre directement en compte dans le calcul dans le calcul de la Rth de la paroi


S.Juzac
16 mars 2014 - 12 h 34 min

Que d’énervements… le tavaillon est très intéressant à plusieurs titres, comme la tuile en terre cuite par ailleurs, tout dépend de ce que l’on recherche en matière de couverture, d’aspect, de performances, et enfin d’Architecture. La provenance géographique du matériau peut aussi faire partie des critères de choix. Pour ma part l’article est intéressant et très bien fait, et je pense que Mr Mauget fait référence au feu et à la transmission du feu pour dénoncer le produit.


luc
17 mars 2014 - 23 h 00 min

Andre, en ce qui concerne votre point 1, qu’en est il de la tuile bois vis a vis du poids et de l’impact sur la structure globale de la construction ?
merci
L


Évelyne
18 mars 2014 - 20 h 16 min

Que de débat, tous les matériaux on leur utilité, il faut juste savoir les utiliser à bon escient. De préférence et en choisissant des matériaux fabriquer dans un rayon maximal de 380Km pour éviter d’augmenter l’impact global de notre construction. À votre avis pourquoi nos anciens se servaient des matériaux qu’ils trouvaient sur leur propre terrain. Il y a eu juste un moment où un groupe de personnes à voulut se faire de l’argent sur le dos des autres et cela continu. Pour la France 60% des habitations pourraient être autonome, alors pourquoi à votre avis l’état et les villes font elle blockhaus. Toujours une histoire de gros sou, pour les détenteurs des gros portefeuilles. Grand discours, mais que de vérités.


bernard s.
6 avril 2014 - 11 h 52 min

Pourriez vous me dire aupres de quelles entreprises peut-on se procurer des tuiles bois.
Merci


CHANUR
24 avril 2014 - 11 h 36 min

Bonjour

Que chacun puisse choisir et le probleme est là car comme il se doit on dispose de toute l’offre possible, d’ailleurs pour les tuiles en bois je m’adresse … je m’adresse …. heu! mais alors pour les tuiles briques ….
Remarque en suisse il existe dans les alpages des cabannes avec des tuiles en bois vielles de plusieur siecles…Mais c’est une hérésie, un produit qui dure aussi longtemps et la croissance ………..


moresmau
23 mai 2014 - 12 h 12 min

Bravo pour votre article.
Insistons sur le développement durable associé à cette solution : le bois est renouvelable, certaines essences telle que les arbres de la famille des acacias enrichissant en azote le sol sur lequel ils poussent.
Une vieille solution revisitée à réinventer !


le tavaillon de l’allier
9 octobre 2014 - 14 h 11 min

le tavaillon de l’allier


le tavaillon de l’allier
9 octobre 2014 - 14 h 12 min

nous sommes une association loi 1901 ET NOUS FABRIQUONS DES BARDEAUX EN CHATAIGNIER FENDUS
06 29 16 14 11


L’essentier
15 octobre 2014 - 15 h 15 min

Très joli article,bravo pascal.

Nous sommes également fabriquant de bardeaux en châtaignier fendu dans l’ouest de la France,n’hésitez pas à nous contacter.

http://www.lessentier.fr/


DUPOIRIEUX Eric
2 janvier 2015 - 21 h 13 min

Article tres interessant
Nous sommes fabricant de tuiles et bardeaux en chene dans les vosges



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
4561

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS