Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » DURABLE & CO » Santé » Vaccination contre le cancer du col de l’utérus (1ere partie)
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. L’élement nutritionnel le plus proche de la perfection naturelle
  2. Pasteur, mystification et vaccination
  3. Vaccination contre le cancer du col de l’utérus (1ere partie)
  4. Vaccination contre le cancer du col de l’utérus (2e partie)
  5. Qu’est-ce que l’Aromathérapie et les huiles essentielles ?
  6. Traitement naturel contre les vaginites, et précautions pour les éviter
  7. Un traitement naturel à double détente contre les migraines
  8. Les carences alimentaires et spiruline
  9. Soulager le mal de dos avec des élongations
  10. Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches (SIPF)
  11. Savon et cosmétique : les vertus du lait d’ânesse
  12. La réglisse, un médicament naturel puissant
  13. Le Tofou, ou tofu, au curry
  14. Le plantain, une plante médicinale majeure contre la grippe
  15. Omraam Mikhaël Aïvanhov aux EDITIONS PROSVETA
  16. La dynamisation de l’eau. Pourquoi ?
  17. Magnetotherapie par aimants permanents pour bien dormir et une aide au traitement de la douleur
  18. Compléments alimentaires pour une action anti-vieillissement
  19. La santé au naturel : conseils de soin nature
  20. Ioniseur pour une eau ionisée alcaline
  21. le monde de la tisane, du thé et des épices avec Herbatica
  22. Le griffonia, contre les migraines, la dépression et la fibromyalgie
  23. Le GLUTATHION : antioxydant, détoxydant, immunostimulant
  24. Les vertus de l’eau de la fontaine Kangen
  25. Eliminez naturellement les toxines de votre corps par les pieds
  26. Dépistage des troubles nerveux et rééducation du système nerveux
  27. L’hygiène intestinale comme ouverture vers le bien-être
  28. Un remède naturel contre les infections urinaires : la cranberry
  29. L’harmonie du tout végétal
  30. Cosmétiques bio anti-âge
  31. NUTRILYS : compléments nutritionnels naturels d’origine marine
  32. LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES « BRULEURS DE GRAISSE »
  33. Choucroute, des vertus médicinales depuis des siècles
  34. Le chocolat cru, nouvel or noir
  35. Le blé khorasan de la marque Kamut®
  36. La centella pour le système nerveux et la régénération des tissus
  37. Bronzer naturellement
  38. La bourse-à-pasteur, plante du sang
  39. La boswellie, contre les rhumatismes
  40. Notre Beurre de Karité
  41. Aubépine contre les bouffées de chaleur et l’irritabilité dues à la ménopause
  42. L’Artemisia annua contre le paludisme
  43. L’arnica une fleur contre les coups (oedèmes…)
  44. Aromathérapie et phytothérapie
  45. L’argousier : une plante contre la fatigue, la grippe, les brûlures (1ere partie)
  46. L’argousier : une plante contre la fatigue, la grippe, les brûlures (2e partie)
  47. Argile : la terre guérisseuse aux mille vertus (1ere partie)
  48. Argile : la terre guérisseuse aux mille vertus (2e partie)
  49. Qu’est-ce que l’argent colloïdal, pourquoi et comment l’utiliser ?
  50. Facial-Flex®: un appareil de fitness pour un visage plus ferme et plus net
  51. Aloe vera, plante de la peau
  52. Santé et additifs alimentaires (1ere partie)
  53. Santé et additifs alimentaires (fin du dossier)
  54. Santé et additifs alimentaires (fin du dossier)

L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Vaccination contre le cancer du col de l’utérus (1ere partie)

Santé

Après les Etats-Unis et le Canada, l’Europe se lance dans une grande campagne de vaccination anti-cancer du col de l’utérus. Tout le monde se réjouit de cette « avancée » médicale.

Qu’en est-il exactement ? Des millions de jeunes femmes ont déjà été vaccinées avec l’espoir d’une santé meilleure. Mais n’est-t-on pas en train de reproduire les conditions d’un nouveau scandale sanitaire comme celui des vaccins anti-hépatite B ?

vaccination cancer col de l'utérusCréation d’un besoin

Gardasil et Cervarix sont les nouveaux vaccins vedettes de l’industrie pharmaceutique. Le matraquage publicitaire, les communiqués des agences sanitaires et les déclarations rassurantes des médecins ont créé un besoin en jouant sur la peur. La peur du cancer. Mais cette vaccination, officiellement recommandée, est-elle pour autant recommandable ? Est-elle efficace ? Ces vaccins sont-ils réellement sûrs ? A-t-on assez de recul pour pouvoir en juger ? Comment se transmet la maladie contre laquelle on vaccine ? Est-elle grave ? Est-elle fréquente ? Les traitements curatifs sont-ils au point ?

Jessica Vega avant sa vaccination,
voir son histoire page suivante

Un label « anti-cancer » abusif

Tout le monde parle de vaccination « contre le cancer du col de l’utérus » or il s’agit en fait de vaccination contre le papillomavirus humain (HPV), accusé d’être à l’origine du cancer, ce qui reste à prouver. En effet, le papillomavirus humain (HPV), virus dont il existe plus d’une centaine de souches, et qui se transmet préférentiellement par voie sexuelle, n’est jamais, à lui seul, une cause suffisante pour générer le cancer du col de l’utérus. Et ce, même pour la douzaine de souches dites « à haut risque » dont font partie les souches 16 et 18 de HPV incluses dans les deux vaccins. En effet, dans 90 % des infections au HPV, le virus sera éliminé naturellement dans un délai de 8 à 13 mois sans avoir généré le moindre désagrément. Dans les 10 % restants, le virus pourra persister plus longuement et être associé à l’apparition de lésions pré-cancéreuses appelées dysplasies cervicales dont il existe différents grades. Toutefois, seuls 3 % de ces dysplasies (donc 0,3 % maximum du total des infections) dégénéreront en cancer. Ces lésions débutantes peuvent disparaître naturellement et elles peuvent être traitées très efficacement. Le stade de cancer véritable peut donc être évité dans la majorité des cas. Laser et conisation (abrasion mécanique des cellules lésées) ne sont en rien comparables aux lourds traitements classiques des cancers que sont la chimiothérapie et la radiothérapie.

Une composition inquiétante
Les deux vaccins sont des vaccins transgéniques : tantôt fabriqués à partir de cellules de levure de bière (Gardasil) tantôt à partir de cellules et de virus d’insecte (Cervarix), il faut savoir que la purification ne peut jamais être parfaite et que donc des résidus de la manipulation génétique (enzymes, ADN hétérogène, ..) peuvent toujours subsister dans la formule finale avec le risque que cela interfère avec notre génome. Le Gardasil contient en outre 225µg d’aluminium par dose ainsi que du polysorbate 80 et du borate de sodium, des substances connues pour leur neurotoxicité, leur cancérogénicité et leurs nombreux autres effets secondaires, notamment sur la circulation et les organes des sens. Le vaccin Cervarix, lui, renferme 500 µg d’aluminium par dose ainsi qu’une fraction bricolée d’endotoxine (lipide A purifié), le tout formant un adjuvant détonnant appelé « AS04 », adjuvant pour lequel on manque énormément de recul quant à son potentiel d’induire des maladies auto-immunes.

vaccin anti-cancer col de l'utérusLa prévention est plus efficace

L’intérêt des traitements locaux pour les lésions détectées à temps rappelle l’importance d’un dépistage régulier par frottis pour les jeunes femmes dès qu’elles deviennent sexuellement actives. C’est d’ailleurs cette absence de dépistage organisé qui explique pourquoi 80 % des cas mondiaux de cancer du col surviennent dans les pays du Sud. Même si, en France, ce taux de dépistage plafonne à moins de 60 %, celui-ci a permis une réduction très importante de la mortalité par ce type de cancer qui ne représente que 2 % de la mortalité totale féminine par cancer. De plus sa fréquence n’a cessé de diminuer ces vingt dernières années sans qu’aucun vaccin ne soit entré en jeu. Autre piste de prévention, les femmes doivent prendre en compte leurs propres facteurs de risque (tabagisme, alimentation déséquilibrée, stress, exposition à différents polluants, prise de la pilule contraceptive, immunodépression, relations multiples non protégées, etc.) pour essayer, dans la mesure du possible, de corriger leur terrain et de renforcer leur immunité.

A la Une

Des bénéfices incertains

Le fabricant du Cervarix (dirigé contre les HPV 16 et 18) prétend pouvoir lutter contre 80 % des cas de cancers du col grâce à une protection croisée avec d’autres souches non contenues dans son vaccin. Le fabricant du Gardasil (dirigé contre les HPV 6,11, 16 et 18) prétend que ce vaccin éviterait 70 % des cas et qu’il peut, en outre, aussi protéger des verrues génitales (qui sont une pathologie bénigne). Les deux laboratoires préconisent la vaccination précoce avant les premiers rapports sexuels pour une plus grande efficacité. Mais ils oublient de donner des informations capitales : la fréquence des sérotypes de HPV varie fortement d’une région du monde à l’autre.

Selon une étude récente parue dans Jama (revue médicale de référence), les HPV 16 et 18 ne seraient impliqués que dans 2,3 % de toutes les contaminations par HPV dans un pays industrialisé comme les Etats-Unis ! Qui peut dire alors que la vaccination n’induira pas, par compensation, une fréquence accrue d’autres souches, non contenues dans ces vaccins, et qui deviendraient alors plus résistantes ? Le Pr. Claude Berraud, ancien vice- président de la commission transparence de l’Afssaps et membre du conseil scientifique de la Mutualité française, a récemment exprimé son scepticisme dans Le Monde : « Dans le cas où ce vaccin serait efficace, le pourcentage de la population qui en bénéficierait sera faible. Les modèles statistiques et épidémiologiques les plus optimistes estiment que la vaccination de toute la population adolescente conduirait, en 2060, à une réduction de 10 % de la mortalité par ce cancer, soit en France 100 femmes par an. En dernier lieu, le coût de cette efficacité clinique serait très élevé ».

Et ensuite ?

Rappelons que le cancer du col atteint son pic de fréquence chez la femme d’âge mûr. Comment prétendre, sur la base d’essais cliniques d’une durée de cinq ans, que de tels vaccins éviteront le moindre cas de cancer, 20 ans plus tard ? En admettant que le vaccin soit efficace, personne ne peut dire (pas même les laboratoires) quelle sera la durée réelle de protection par cette vaccination. Or, quand on sait que 3 femmes sur 4 rencontrent de tels virus au cours de leur vie, comment savoir si les jeunes femmes vaccinées ne finiront pas par être infectées elles aussi ? Faudra-t-il entrer dans le cercle vicieux des rappels ?

==> Suite et fin de l’article

Les actus les plus lues

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
4988

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS