Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » DURABLE & CO » Flore » épicéa mais pas sapin. Bien connaître l’épicéa
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Le trèfle blanc : plante porte bonheur légumineuse
  2. Dossier sur le sureau noir – Sambucus nigra
  3. Le pissenlit, une plante pas si simple que ça
  4. Ortie, une plante pleine de ressources : à redécouvrir
  5. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les plantes 1/2
  6. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les plantes 2/2
  7. La haie, un bienfait favorable au climat et aux insectivores
  8. érable plane : son dossier de a à z
  9. épicéa mais pas sapin. Bien connaître l’épicéa
  10. La digitale pourpre : fleur superbe mais également poison
  11. Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 1/2
  12. Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 2/2
  13. Mycologie : fonctionnement et classification des champignons 1/2
  14. Mycologie : fonctionnement et classification des champignons 2/2
  15. Dossier sur le bouleau verruqueux
  16. Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 1/2
  17. Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 2/2

L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






épicéa mais pas sapin. Bien connaître l’épicéa

Lépicéa

Flore

Fiche d’identité

- famille : pinacècre
- période de floraison : de mai à juin
- méthode de pollinisation : par le vent
- type de fructification : fruit, cône allongé de 10 à 16 cm de longueur, pendant de la branche
- moyen de dispersion : par le vent et les animaux
- dimension : de 25 à 45 m de hauteur
- méthode de multiplication : par semis
- type de feuillage : persistant, aiguilles de 15 à 20 mm de longueur (celles-ci tombent néanmoins au bout de 10 ans en moyenne)
- longévité : de 400 à 500 ans

Ses qualités, ses défauts

aiguilles épicéaSes défauts

Il a mauvaise réputation. En effet dans la forêt, l’épicéa apparaît en dernier, car la germination des graines et les jeunes plants demande une lumière voilée ainsi qu’une protection contre le vent et le gel. Adulte, l’épicéa entre en concurrence directe avec les arbres qui jusqu’alors le protégeaient, en effet, il va (dans les lieux où il se trouve en grand nombre) participer à une profonde transformation du sous-bois :

- en acidifiant le terrain par la présence de ses épines sur le sol (celles-ci se décomposent en 6 à 7 ans, alors que la plupart des feuilles se décomposent en moins d’un an).
- en polluant les eaux avoisinantes (rivières, lacs, nappes phréatiques) car lors des intempéries, l’eau de pluie ruisselle sur les aiguilles et récupére ainsi une partie de leur acidité. 8 à 12 grammes d’aiguilles d’épicéa par litre d’eau, suffisent pour tuer des vairons (petits poissons d’une dizaine de centimètres) en moins de 24 heures.
- en assombrissant le sous-bois par l’importance de son ombre.

Ces transformations ne sont pas sans conséquences sur le sous-bois. La végétation va au fur et à mesure de la croissance des épicéas se raréfier puis totalement disparaître, laissant la place à un tapis d’aiguilles stérile. La vie animale est également perturbée, par la disparition du garde-manger constitué par la végétation, tels que les arbustes et autres. Même la vie en sous-sol est atteinte, les lombrics (vers de terre) sont en moyenne 25 fois moins nombreux que sous des chênes.

le sapin de Noel : un épicéaSes qualités

Contrairement aux feuillus, il absorbe du gaz carbonique pour rejeter de l’oxygène (photosynthèse) tout au long de l’année puisqu’il garde ses aiguilles.
Il fournit, grâce aux graines que contiennent ses fruits (les cônes) un garde-manger pour nombre de rongeurs (écureuil, campagnol, ……) et d’oiseaux (mésange huppée et noire, bec-croisé des sapins ….).
Il abrite également les nids de plusieurs oiseaux tel que le cassenoix moucheté (qui se nourrit également des graines de l’épicéa) et le bec-croisé des sapins.
Il est utilisé par l’homme dans le cadre d’une utilisation :

médicinale
- sa résine est indiquée, sous forme d’emplâtre pour les rhumatismes et les maladies pulmonaires;
- ses bourgeons, rameaux et aiguilles sont des toniques cardio-vasculaires en décoction.

industrielle
- son bois, bien que peu durable, est élastique et résistant aux chocs ; on réalise avec lui, des charpentes, des pièces de menuiserie, des poteaux, de la pâte à papier, des mâts et des avirons pour les bateaux, ….;
- à partir du tanin contenu dans son écorce, on prépare les peaux;- enfin, à partir de jeunes arbres, chacun peut confectionner un superbe arbre de Noël (rien qu’en France il s’en vend 10 millions par an). Oui, le sapin de Noël est en fait un épicéa !!

Remarque
L’épicéa est un arbre très utile à l’activité humaine, ce qui explique sa culture intensive sous forme de plantations en plaines. Il est important de noter que l’épicéa, dont le domaine de prédilection est la montagne, ne serait pas le responsable des problèmes que nous avons évoqués ci-dessus si l’homme ne l’avait pas implanté dans les plaines.

Conditions de vie

Il n’est pas difficile !

rameau épicéaComment le reconnaître

C’est l’un des arbres le plus simple à identifier.

- le plus simple est de regarder la position des aiguilles sur le rameau. Sur l’épicéa, elles sont disposées en spirale (comme un goupillon), tout autour du rameau.

- observons maintenant une aiguille, elle mesure de 15 à 20 mm de longueur ; elle a une forme quadrangulaire (4 angles ) section aiguille épicéa que l’on sent bien, lorsqu’on la fait tourner entre 2 doigts ; elle est raide et son extrémité est légèrement piquante.
morphologie aiguille épicéa- lorsqu’une aiguille est arrachée du rameau, son coussinet de fixation vient avec elle.
- le rameau est de couleur orange brun et porte des protubérances dues aux coussinets de fixation des aiguilles.

- les cônes de l’épicéa pendent contrairement à ceux du sapin.
- la silhouette de l’épicéa est une des plus identifiables, jeune ou âgé l’arbre garde sa forme conique et pointue en tête.
- dernier indice, le plus difficile à distinguer, l’écorce. Comme celle de beaucoup d’arbres elle subit une mutation tout au long de l’existence de l’arbre.

Insolite mais efficace

pour déterminer l'âge d'un épicéaL’épicéa, est un des rares arbres dont on puisse déterminer l’âge facilement, sans le couper. Comment fait-on ?

Comme il pousse d’un verticille par an (groupe de branches qui partent toutes d’un même endroit du tronc), le dernier arrivé étant celui du haut, il suffit de compter le nombre de verticille et d’y ajouter le chiffre 3 pour déterminer l’âge de l’arbre.

Par exemple ce charmant petit épicéa est âgé de 6 ans (3 verticilles + 3).

Sur ce thème Univers-nature vous recommande

Le CD-Rom « Une forêt dans la tête »

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
32453

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS