Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » DURABLE & CO » Flore » Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 1/2
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Le trèfle blanc : plante porte bonheur légumineuse
  2. Dossier sur le sureau noir – Sambucus nigra
  3. Le pissenlit, une plante pas si simple que ça
  4. Ortie, une plante pleine de ressources : à redécouvrir
  5. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les plantes 1/2
  6. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les plantes 2/2
  7. La haie, un bienfait favorable au climat et aux insectivores
  8. érable plane : son dossier de a à z
  9. épicéa mais pas sapin. Bien connaître l’épicéa
  10. La digitale pourpre : fleur superbe mais également poison
  11. Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 1/2
  12. Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 2/2
  13. Mycologie : fonctionnement et classification des champignons 1/2
  14. Mycologie : fonctionnement et classification des champignons 2/2
  15. Dossier sur le bouleau verruqueux
  16. Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 1/2
  17. Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 2/2

L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 1/2

Le châtaignier

Flore

Castanea sativa

Fiche d’identitéarbre châtaignier

- famille : fagacée
- période de floraison : de mai à juillet (suivant le climat)
- méthode de pollinisation : par le vent
- type de fructification : châtaignes regroupées par 2 ou 3, marron foncé brillant, à l’abri dans une bogue épineuse
- moyen de dispersion : par les animaux
- dimension : de 25 à 35 m de hauteur

Ses faiblesses

Il est frileux, les grands froids lui sont préjudiciables (ceci explique que les châtaigneraies se situent principalement au sud de la Loire).

Il fait partie des arbres qui payent un lourd tribu aux maladies, parmi celles-ci on trouve :

La roulure
Elle consiste en une séparation de 2 cercles de croissances4. Cette maladie peut se déclarer de son vivant, elle reste alors invisible, mais fournit un refuge idéal pour certains champignons ou insectes, qui vont pouvoir ainsi parasiter l’arbre, ni vu ni connu !!
L’inconvénient de cette maladie non transmissible, est principalement pour le bûcheron ; l’arbre perd en effet toute sa valeur s’il est atteint par la roulure.
Cette maladie peut être provoquée par des blessures dues aux animaux, à l’homme ou au feu, mais également par de mauvaises conditions climatiques influant sur son développement.

Le chancre de l’écorce
Il peut lui être fatal. Cette maladie est due à un champignon apparu en France dans les années 1950. Elle se caractérise par le sommet de l’arbre défeuillé et sec, avec une écorce parsemée de pustules orangées. Le centre du tronc se creuse, l’arbre dans son ensemble se dessèche, l’écorce tombe par plaques. Cette maladie est particulièrement active dans les châtaigneraies, mais elle épargne généralement les individus isolés.

L’encre
La maladie de l’encre est radicale, pour elle pas de quartier, Les traitements existants ne font que la ralentir. En 3 à 4 ans, elle vient à bout du châtaignier le plus solide. Son action commence par un flétrissement du feuillage au sommet, puis il se généralise. Les racines sont atteintes et se couvrent de plaques noires qui remontent jusqu’au collet et suintent.

Ses qualités

Les marrons glacés !!
En fait de succulentes châtaignes…

le marron glacé, une châtaignePour l’homme, c’est un réservoir à nourriture (avec les châtaignes) dans lequel les habitants de la campagne piochaient allègrement, pendant les périodes de disette. En effet les châtaignes, qui peuvent se conserver tout l’hiver, en prenant quelques précautions, se consomment en légume (cuit à l’eau, purée, …) en dessert (en crème ou grillé) en confiserie (« marron » glacé) et même en pain, grâce à la farine que l’on obtient à partir d’elles.

Sa richesse en tanin (matière rendant les peaux imputrescibles et qui fournit de l’encre) lui vaut à partir de la fin du 19ème siècle une campagne d’abattage qui ne prendra fin que vers les années 1950 (voir l’activité correspondante).

Avec sa croissance rapide et son aptitude au rejet de souche (cépée) il est exploité en bois de chauffage. De plus, malgré la roulure, on trouve généralement davantage de qualité à son bois qu’à celui du chêne (pourtant une référence) – Pourquoi ?
Il présente un aubier plus réduit (4 à 5 cernes) et son duramen est plus élastique et imperméable, ce qui a fait de lui, un bois privilégié pour la fabrication de charpente, piquet de clôture, tonneau, tuile de toit, … et même de castagnettes.

Par contre pour des remèdes médicaux, le châtaignier n’est pas un arbre exceptionnel, bien que ses chatons soient antidiarrhéiques et ses feuilles antitussives, on l’utilise très peu.

=================> suite de l’article <=================

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 février 2013 à 05:41

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3297

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS