Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » DURABLE & CO » Flore » Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 1/2
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Clic PAC, pompe à chaleur


Dans la même rubrique
  1. Le trèfle blanc : plante porte bonheur légumineuse
  2. Dossier sur le sureau noir – Sambucus nigra
  3. Le pissenlit, une plante pas si simple que ça
  4. Ortie, une plante pleine de ressources : à redécouvrir
  5. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les plantes 1/2
  6. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les plantes 2/2
  7. La haie, un bienfait favorable au climat et aux insectivores
  8. érable plane : son dossier de a à z
  9. épicéa mais pas sapin. Bien connaître l’épicéa
  10. La digitale pourpre : fleur superbe mais également poison
  11. Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 1/2
  12. Dossier: le châtaignier, histoire de châtaigne et de marron 2/2
  13. Mycologie : fonctionnement et classification des champignons 1/2
  14. Mycologie : fonctionnement et classification des champignons 2/2
  15. Dossier sur le bouleau verruqueux
  16. Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 1/2
  17. Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 2/2

L'éco-photo de la semaine
ile-dechets-NY

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine

Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. IKEA en route vers l’indépendance énergétique
  2. Faire sa lessive dans une roue à aubes : ...
  3. Smartphones, rasoirs & co. : bon ou ...
  4. Transformer le marc de café en carburant
  5. Obsolescence programmée : l’affichage de la ...

Focus Sur
collecte et réparation de déchets électronique DEEE
Smartphones, rasoirs & co. : bon ou mauvais état, des conseils pour s’en défaire

Le dossier du mois
Copyright Gabriele Diamanti
Gabriele Diamanti. Voilà un nom qui ne vous dit probablement rien. Pourtant, ce designer italien a mis au point un objet qui pourrait bien sauver la vie de millions de gens partout sur le globe. Le nom de son invention : « Eliodomestico« , soit un distillateur qui transforme l’eau salée en eau potable grâce à la seule énergie solaire. Car pendant que la France gaspille allègrement [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Fonctionnement des arbres, résineux et feuillus 1/2

L’arbre

Flore

Les arbres occupent une place à part dans le monde végétal.

Indispensables à la vie sur Terre, l’homme les a de tous temps utilisés, et la société humaine ne serait pas ce qu’elle est, sans les arbres.

L’étude des arbres a progressivement donné naissance à un langage et à une classification, comme nous allons le voir. De plus, comme tous les êtres vivants, l’arbre se reproduit et adapte son rythme de vie au milieu dans lequel il se développe; mais avant tout, être un  » arbre  » cela se mérite.

Qualités requises pour revendiquer son appartenance à la grande famille des arbres

Pour être reconnu comme un arbre, il faut être un végétal possédant des racines surmontées d’une tige unique, avec des ramifications au sommet, l’ensemble devant mesurer au moins 7 mètres de haut. En dessous de cette cote point de salut, la sanction tombe, il n’est plus question d’arbre, mais d’arbuste (7 mètres maxi) comme le néflier ou le magnolia ou pire encore d’arbrisseau (4 mètres maxi) tel que le lilas, le laurier.

Morphologie et terminologie

La silhouette d’un arbre dépend de son espèce et des conditions de vie. Pour simplifier la silhouette des feuillus (arbres portant des feuilles) correspond à une boule ou à un oeuf, alors que celle des resineux est généralement en forme de cône. Ces formes ne sont visibles que pour des arbres isolés et non taillés qui se développent sans contrainte.

L’arbre est constitué de plusieurs parties :

  • le houppier est constitué d’un enchevêtrement de branches dites maîtresses, lorsqu’elles constituent l’ossature de la cime de l’arbre (elles partent du tronc), ou secondaire, si elles supportent les rameaux. Sur les rameaux se trouvent suivant la saison des bourgeons, des fleurs, des feuilles (ou des aiguilles) et des fruits.
    En forêt, ou la recherche de lumière est importante, le tronc est dénudé (sans branches) et le houppier est alors situé dans la partie supérieure de l’arbre.

    terminologie arbre : aubier,racines, cime

  • coupe du tronc


  • le système radiculaire (les racines) montre une certaine ressemblance par sa disposition avec les branches. En effet les racines principales qui partent du tronc, se ramifient en s’amincissant jusqu’à devenir des radicelles (racines très fines également appelées chevelus) garnies d’espèces de poils.
  • le collet constitue le point ou la partie aérienne rejoint la partie souterraine de l’arbre.
  • Le tronc est la partie cylindrique située entre le sol et la naissance des branches principales. Chaque branche est constituée comme un petit tronc.

Son fonctionnement

Pour vivre et pousser, un arbre, comme tout être vivant, a ses propres besoins. Comme tout le monde il doit s'alimenter, respirer, transpirer, grandir, se reproduire, ...

Ces activités ne se déroulent pas toutes sur l’ensemble de l’année. En effet, seule la respiration se moque des saisons, et a lieu tout au long de l’année, les autres fonctions ne sont actives que du printemps à l’automne. Bref en hiver, l’arbre un peu comme certains animaux, entre dans une phase de repos, ce qui lui permet de se protéger du froid, et plus particulièrement du gel. Ainsi, les feuillus perdent leurs feuilles afin d’offrir moins de prise au froid et au vent, alors que les résineux n’ont pas besoin de cette étape, car la résine qu’ils contiennent les protège du gel, et leur permet de continuer à assurer (au ralenti) la fonction alimentaire indispensable à leurs aiguilles.

Avant l’hiver, l’arbre s’est préparé pour le printemps suivant, en emmagasinant de l’énergie dans ses racines, et en se parant de bourgeons, prêt à éclore sous leurs chauds manteaux d’écailles.

Une feuille de bouleau (ci-dessus), des aiguilles de sapin (en haut à droite), et des écailles de thuya (ci-contre).
Feuilles, aiguilles, écailles, c’est la même chose, elles permettent toutes la photosynthèse et leurs stomates sont sur la face inférieure.

Respirer
Comme nous, l’arbre respire en absorbant l’oxygène pour rejeter du gaz carbonique.

Mais par où respire t-il ?
Très bonne question, sa respiration s’effectue principalement par ses racines (à partir des lenticelles) ses feuilles (par les stomates) et dans une moindre mesure, par son tronc et ses branches qui possèdent, comme les racines, des lenticelles. L’intensité de sa respiration et donc de sa consommation d’oxygène, dépend de son âge, elle est maximale au début de sa vie, en période de croissance (au printemps) puis elle ralentit au fur et à mesure que son âge augmente.

S’alimenter
Mais au fait, que consomme t-il ?

L’arbre absorbe ces différents éléments de diverses manières :

  • par les extrémités de ses racines (les radicelles), l’eau, l’azote et les autres minéraux sont captés et diffusés dans toutes ses parties. C’est la sève dite brute (sève ascendante) qui en passant par de minuscules canalisations situées dans l’aubier (comme le sang pour nos veines) va irriguer toutes les parties de l’arbre. Ainsi, pour de nombreuses variétés d’arbres, c’est plus de 200 litres d’eau par jour, qui s’élèvent à plusieurs mètres du sol.
  • par photosynthèse, le mot est compliqué mais il désigne une fonction indispensable à tous les êtres vivants.
  • de l’eau
  • de l’azote sous forme de nitrates
  • du carbone à partir du gaz carbonique
  • divers minéraux (phosphore, calcium, magnésium, fer, etc…)

=================> Suite de l’article <=================

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 février 2013 à 05:41

3070 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
sarah
26 juin 2014 - 11 h 33 min

Les arbres respirent du gaz carbonique (CO²) et rejettent de l’oxygène (O²) et non l’inverse.
;)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
12113

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS