Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » DURABLE & CO » Faune » Dossier sur la salamandre, un amphibien urodèle
Dans la même rubrique
  1. Un son, non des sons, la nature est pleine de chants et cris
  2. Dossier sur la salamandre, un amphibien urodèle
  3. De qui, la chauve-souris ou la poule, faut-il s’occuper ?
  4. Des représentations en contradiction
  5. Des représentations en contradiction
  6. Des représentations en contradiction
  7. Des représentations en contradiction
  8. Des représentations en contradiction
  9. Des représentations en contradiction
  10. Des représentations en contradiction
  11. Des représentations en contradiction
  12. Des représentations en contradiction
  13. Des représentations en contradiction
  14. Des représentations en contradiction
  15. Des représentations en contradiction
  16. Des représentations en contradiction
  17. Des représentations en contradiction
  18. Des représentations en contradiction
  19. Des représentations en contradiction
  20. Des représentations en contradiction
  21. Des représentations en contradiction
  22. Des représentations en contradiction
  23. Le papillon citron – Gonepteryx rhamni
  24. Orque ou épaulard – le roi des mers
  25. Orque ou épaulard – le roi des mers
  26. Orque ou épaulard – le roi des mers
  27. Le moustique commun
  28. Dossier sur le lapin domestique
  29. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les animaux
  30. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les animaux
  31. Le corbeau freux
  32. Le corbeau freux
  33. Dossier sur la chèvre
  34. Protéger les chauves-souris
  35. Le chant des oiseaux
  36. Le chant des oiseaux
  37. Le cerf et la biche, les seigneurs des bois
  38. Dossier sur le rapace buse variable
  39. Le blaireau, un mustélidé omnivore
  40. Des représentations en contradiction 21/21
  41. Des représentations en contradiction 20/21

L'éco-photo de la semaine
colibri

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes

Formation aux métiers de la nature
Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Une ampoule pour la vie et fabriquée en ...
  2. Votre commune est-elle 0% pesticides ?
  3. La nature, cette majesté !
  4. Cet été, n’oubliez pas le paillage
  5. Colibris : les acrobates aériens !

Focus Sur
requins
Plus beau qu’un requin, tu meurs !

Le dossier du mois
La première maison en paille du monde, se trouve en France
S’il n’y avait les bottes de paille sur le trottoir et le GPS pour signaler que l’on est arrivé, les visiteurs de la première maison en bois et paille d’Europe, pourraient passer plusieurs fois devant sans en avoir conscience. Avec sa façade recouverte d’une vigne vierge, près de cent ans après sa construction, elle affiche un état exceptionnel et se fond parfaitement dans le paysage [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Dossier sur la salamandre, un amphibien urodèle

La salamandre tachetée

Faune

Salamandra salamandra

Fiche d’identité

salamandre- classification : amphibien
- famille : urodèle
- alimentation : vers, mollusques, insectes, etc…
- habitat : proximité des ruisseaux, sources, lacs…
- moeurs : crépusculaire et nocturne
- reproduction : ovovivipare (l’incubation des oeufs se fait dans les voies génitales de la femelle)
- longueur : 20 cm en moyenne, plus rarement 25
- longévité : 25 ans maximum
- maturité sexuelle : environ 4 ans
- prédateurs : hérisson, couleuvre à collier…
- distribution : Europe centrale et méridionale

Comment la reconnaître

Ce petit animal facilement reconnaissable pourrait par sa forme, être confondu avec un lézard, mais la salamandre est dodue, brillante, et de couleur noir tachetée de jaune. Les dessins qu’elle porte sur son dos sont en quelque sorte sa carte d’identité, en effet chaque salamandre possède un dessin différent, celui-ci ne variant pas dans le temps.

Sa morphologie

Sa peau fine, est constituée de plusieurs couches. La couche superficielle tombe environ tous les mois ( c’est une mue), elle commence à se détacher près de la bouche, et glisse ensuite le long du corps.
Sa peau très vascularisée contient de nombreuses glandes, dont certaines lui permettent de maintenir l’humidité corporelle qui lui est nécessaire. Une autre glande produit un venin laiteux irritant, qu’elle rejette lorsque un danger se présente (glande parotoïde, qui se trouve entre ses yeux).

Ses pattes au nombre de quatre sont pourvues de doigts (4 sur les mains et 5 sur les pieds).
A l’âge adulte, elle a des poumons, et son odorat est très développé, lui permet de dénicher une proie hors de son champ de vision, située à quelques mètres d’elle (surtout les lombrics dont elle raffole) qu’elle peut ainsi « croquer » à belles dents (dentition sur les 2 mâchoires).

Sa reproduction

Vers la fin de l’été ou au début du printemps, le mâle va venir à la rencontre de la femelle et se placer sous elle (elle se retrouve sur son dos) il n’y a pas de pénétration, juste un frottement. Le mâle, va émettre des spermatozoïdes regroupés en spermatophore que la femelle va absorber avec son cloaque. L’accouplement dure entre 15 et 30 minutes et la fécondation est interne.

La gestation, mal définie, est assez longue (plusieurs mois).
La naissance a lieu parfois en octobre, mais plus fréquemment après l’hibernation en mars. La femelle libère dans l’eau, par son cloaque, des larves bien développées (entre 10 et 35, parfois beaucoup plus) de 3 cm de long. Exceptionnellement, il arrive que la femelle expulse les larves encore dans leur oeuf, l’éclosion ayant alors lieu dans les secondes qui suivent.
salamandre amphibienLes larves naissent dans un milieu aquatique où l’eau est peu profonde. Elles ressemblent à des petits tritons avec 4 membres, et possèdent au départ de leur vie une respiration branchiale, ainsi qu’une nageoire caudale. Elles sont facilement reconnaissables grâce à leur couleur jaune au niveau des pattes.

La salamandre qui possède des poumons après sa transformation, ne peut aller dans l'eau qu'à une seule condition : il faut qu'elle ait pied, pour ne pas se noyer !

Petit à petit la métamorphose va se faire, les pattes et les poumons vont se développer, et les larves vont se préparer pour sortir de l’eau et avoir une vie terrestre. La métamorphose dure de 2 à 6 mois, selon les régions et parfois plus en montagne. Une fois sortie de l’eau, notre salamandre n’y retournera que pour donner naissance à ses petits.

Moeurs

Elle aime surtout sortir la nuit, et après les pluies orageuses. Elle passe la majeure partie de sa journée cachée dans des endroits frais et humides, (sous une vielle souche d’arbre, pierre, caverne, etc…), elle y passe aussi l’hiver d’octobre à mars, où elle hiberne.
On peut la rencontrer quelquefois le jour, lorsque pour mettre au monde ses petits, elle cherche un point d’eau.

Son prèsent

salamandre seauBien que protégée, elle est comme beaucoup d’animaux, en voie de disparition, le déboisement, la pollution des eaux, sont en partie responsables, mais les voitures ont aussi leur part de responsabilité.
Dans certaines régions des initiatives sont prises. Las de retrouver les salamandres, grenouilles et autres amphibiens écrasés sur les routes, l’O.N.F et diverses associations ont aménagé les bas-côtés en barrages munies de seaux. Lorsque les amphibiens veulent traverser, ils longent la paroi, tombent dans un des seaux, et se trouvent piégés. Le matin il suffit de récupérer le seau avec tous ses occupants, et de traverser la route pour les y déposer de l’autre coté.

Grâce au système des barrages sur le bas-coté, plusieurs milliers d'amphibiens échappent à la mort chaque année.

Croyance

Auparavant, on pensait que les salamandres étaient incombustibles et vivaient dans le feu.

 

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Becheler Joel
9 octobre 2013 - 15 h 26 min

Depuis quelques jours, je trouve dans ma piscine des bébés salamandres (jusqu’à 3 par jour), longs de 2 cm environ, de couleur brunâtre avec quelques taches de vert.
Jusqu’à présent, je les repêchais avec une épuisette et les mettais à l’abri dans la végétation humide.
Mais je me demande si c’est une bonne opération, ne vaut-il pas mieux les laisser dans la piscine (où elles sont soit au fond, soit en surface) le temps de se développer ?
Merci de votre réponse


contal agnès
15 octobre 2013 - 17 h 00 min

Chaque soir, j’en rencontre dans les endroits humides, je m’éclaire pour ne pas marcher dessus, elles me facinent


FAVARDIN
5 novembre 2013 - 22 h 05 min

Ce soir j’ai trouvé une salamandre, je l’ai mis au fond du jardin car elle était près de la route !!! Elle est magnifique et très grosse. La nature fait des êtres magnifiques….
Une amie des animaux….


Charles
27 novembre 2013 - 15 h 03 min

Bonjour,

La salamandre étant une espèce protégée, peut-on en trouver, légalement, en jardinerie ?
Peut-on en ramasser et en élever chez soi ?

Merci.


RAVINEAU
31 janvier 2014 - 18 h 46 min

Bonjour, je viens d’aménager chez mon père qui a une maison assez ancienne et qui a une cave en dessous; en allant chercher des légumes je suis « tombée » sur une petite salamandre! Elle est otte noire, je crois que c’est encore un bébé! Elle mesure environ 10cm; je ne sais pas quoi en faire, je sais que c’est protégé et je ne voudrais pas commettre un impair. Pouvez-vous me répondre s’il vous plaît, merci. A bientôt.


RAVINEAU
31 janvier 2014 - 18 h 49 min

Bonjour, je viens d’aménager chez mon père qui a une maison assez ancienne et qui a une cave en dessous; en allant chercher des légumes je suis « tombée » sur une petite salamandre! Elle est toute noire, je crois que c’est encore un bébé! Elle mesure environ 10cm; je ne sais pas quoi en faire, je sais que c’est protégé et je ne voudrais pas commettre un impair. Pouvez-vous me répondre s’il vous plaît, merci. A bientôt.


Bodson Mio
25 février 2014 - 16 h 10 min

J’ai un bac au jardin qui récolte l’eau de source venant du bois.
Chaque année des salamandres y viennent déposer leur petits.
Mais une année nous avons été témoins de salamandres noyées car la réserve d’eau est assez profonde. Nous avons installé une rampe d’accès mais ne sommes pas certains qu’elle  » comprennent « . Est -il judicieux de les sortir de l’eau et les déposer dans les les broussailles ? Un vrai cas de conscience !!


Catherine
26 avril 2014 - 16 h 39 min

Savez vous comment communique la salamandre ????? S’il vous plait aidez moi j’ai un devoirs remettre lundi et il ne me manquent que sa!!!!! S’il vous plaît


Alyson et Anne-Marie
28 avril 2014 - 0 h 38 min

Bonjours,
récemment, nous avons trouvée une salamandre à point bleu. Elle est très gentille, nous aimerions la garder, pouvons-nous ? Et si oui, comment la garder heureuse et en santé ? Est-il possible qu’elle puisse manger et nager dans les œufs de grenouille ?


Alyson et Anne-Marie
28 avril 2014 - 0 h 39 min

Bonjours,
récemment, nous avons trouvée une salamandre à point bleu. Elle est très gentille, nous aimerions la garder, pouvons-nous ? Et si oui, comment la garder heureuse et en santé ? Est-il possible qu’elle puisse manger et nager dans les œufs de grenouille ?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
15034

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS