Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » DURABLE & CO » Faune » Le chant des oiseaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Un son, non des sons, la nature est pleine de chants et cris
  2. Dossier sur la salamandre, un amphibien urodèle
  3. De qui, la chauve-souris ou la poule, faut-il s’occuper ?
  4. Des représentations en contradiction
  5. Des représentations en contradiction
  6. Des représentations en contradiction
  7. Des représentations en contradiction
  8. Des représentations en contradiction
  9. Des représentations en contradiction
  10. Des représentations en contradiction
  11. Des représentations en contradiction
  12. Des représentations en contradiction
  13. Des représentations en contradiction
  14. Des représentations en contradiction
  15. Des représentations en contradiction
  16. Des représentations en contradiction
  17. Des représentations en contradiction
  18. Des représentations en contradiction
  19. Des représentations en contradiction
  20. Des représentations en contradiction
  21. Des représentations en contradiction
  22. Des représentations en contradiction
  23. Le papillon citron – Gonepteryx rhamni
  24. Orque ou épaulard – le roi des mers
  25. Orque ou épaulard – le roi des mers
  26. Orque ou épaulard – le roi des mers
  27. Le moustique commun
  28. Dossier sur le lapin domestique
  29. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les animaux
  30. Alternance jour / nuit : Influence et effets sur les animaux
  31. Le corbeau freux
  32. Le corbeau freux
  33. Dossier sur la chèvre
  34. Protéger les chauves-souris
  35. Le chant des oiseaux
  36. Le chant des oiseaux
  37. Le cerf et la biche, les seigneurs des bois
  38. Dossier sur le rapace buse variable
  39. Le blaireau, un mustélidé omnivore
  40. Des représentations en contradiction 21/21
  41. Des représentations en contradiction 20/21

L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Le chant des oiseaux

Faune

==> Vers le début de l’article

Quels sont les autres sons
produits par les oiseaux ?

Les plus fréquents sont les cris, ou appels. Ce sont des sons brefs utilisés toute l’année, par les deux sexes.
Ils forment le vocabulaire habituel, à valeur sociale, qui transmet des informations diverses, chaque cri ayant une signification particulière.

Beaucoup d’espèces utilisent une douzaine de cris différents.

Cris d’alarme
Ils sont très nombreux, car les petits oiseaux ont beaucoup d’ennemis. Ces cris sont parfois très précis : les geais utilisent des cris différents selon l’espèce du prédateur, écureuil, homme, rapace…
Comme un esperanto des oiseaux, ces cris sont compris par tous. Quand un oiseau lance un cri d’alarme, il prévient tous ses voisins.

Cris divers 
Cris de détresse, d’agressivité, de peur, d’excitation, de parade nuptiale, pour montrer un endroit favorable au nid, etc.

Cris de contact 
Utilisés pour se localiser, coordonner les activités, maintenir la cohésion du groupe. C’est par eux qu’on repère, avant de les voir, les bandes de mésanges à longue queue dans les bois, les guêpiers qui sillonnent le ciel. Ils sont aussi précieux en migration de nuit, pour ne pas perdre le groupe.

Cris liés à la nourriture
Pour signaler la découverte d’une source de nourriture (cris de rassemblement, de satisfaction). Cri des jeunes au nid ou hors du nid : « J’ai faim «, auquel répond le cri des parents qui signifie « T’inquiète pas, on arrive ! »

Autres sons 
- tambourinage des pics avec leurs becs
- claquement d’ailes des pigeons ramiers pendant les parades nuptiales
- claquement de bec des cigognes
- « bêlement » émis par la bécassine des marais quand elle vole en piqué : les plumes rigides de la queue vibrent et produisent un son chevrotant

Comment reconnaître les chants d’oiseaux ?

Pour chaque chant, il s’agit de repérer :

  • l’intensité du son – le chant est-il fort ou faible ?
  • la hauteur des notes – le chant est-il aigu ou grave ?
  • la durée des phrases
  • le rythme
  • la mélodie
  • le timbre
  • Cette dernière notion est une des plus importantes pour reconnaître les chants d’oiseaux. En musique, on parle du timbre des instruments : un saxophone n’a pas le même son qu’une trompette ou une clarinette. Le timbre d’une voix, c’est la qualité de sa sonorité, qui donne sa musicalité au chant. C’est la même chose chez les oiseaux.

    Observer, écouter les oiseaux

    Quelques conseils pour approcher les oiseaux dans la nature : 

  • Porter des vêtements de couleur neutre, sans tache de couleur voyante.
  • Se déplacer lentement et s’arrêter souvent, immobile contre un tronc d’arbre ou derrière un buisson, jamais à découvert.
  • Faire le moins de bruit possible, attention aux bruits de pas sur les graviers, les brindilles, les feuilles mortes, etc. Si vous êtes en groupe, chuchotez !
  • Pas de gestes brusques, même pour porter les jumelles à vos yeux.
  • Mais avant tout, pour profiter des grands concerts printaniers, il faut se lever très tôt. Les oiseaux commencent à chanter bien avant le lever du soleil. De plus, vers 5 heures du matin, il y a peu de voitures et de tracteurs en mouvement, et même les avions sont rares.

    Il n’est pas nécessaire d’aller au fond des bois pour voir et entendre des oiseaux. Le plus simple est de trouver un lieu ou un itinéraire près de chez soi, et de le fréquenter régulièrement. En ville, les oiseaux ne sont pas farouches, et les parcs et jardins publics sont très favorables à l’observation. Une friche, un terrain vague peuvent aussi apporter bien des surprises.

    La fin de l’hiver et le début du printemps sont une bonne période pour le débutant. Il n’y a pas encore de feuilles aux arbres, on y voit bien les oiseaux, et surtout les migrateurs ne sont pas encore revenus. On peut donc repérer facilement les chants des sédentaires : merle, rouge-gorge, chardonneret, mésanges, etc.

    De petites jumelles (elles doivent tenir dans la poche) vous aideront à identifier les oiseaux. Le grossissement 8 X 30 est bien adapté à la pratique de l’ornithologie. Vous pouvez aussi utiliser un enregistreur et un micro. De retour chez vous, recherchez dans votre guide les sons qui s’en approchent ; vous identifierez ainsi quelques chanteurs.

    A la Une de l’actualité

    Le Studio les Trois Becs est une association dont le but est la connaissance et la protection de la nature par les moyens audiovisuels, l’édition et la pédagogie active.

    Nous enregistrons et réalisons des CD d’ambiances naturelles pour le plaisir de l’oreille et la détente:
    Ces CD sont des balades sonores à travers la diversité des paysages naturels de France. La qualité des enregistrements est exceptionnelle.

    Nous réalisons aussi des guides sonores et pédagogiques, entièrement conçus à partir de nos enregistrements :

  • « L’ABC des chants d’oiseaux » est le premier guide pratique des débutants. Il permet d’apprendre à reconnaître les chants de 52 oiseaux parmi les plus communs
  • « L’ABC de la nature » est une véritable petite encyclopédie sonore, idéale pour les familles et les écoles.
  • « Le Petit Ornitho »  (tome 1 – Oiseaux des jardins ») propose des exercices d’écoute très ludiques bien différencier les chants de chaque oiseau.
  • Tous ces guides sont recommandés par la LPO (ligue de protection des oiseaux)

    Nous réalisons également des CD audio destinés aux plus jeunes : « les Aventures de Tino ». Chacune de ces aventures permet aux enfants de mieux connaître la nature tout en s’amusant. Enfin, chaque printemps, Pierre Palengat anime des causeries et emmène des groupes dans la nature « à l’écoute des chants d’oiseaux ».

    Les oiseaux en danger

    Partout sur terre, les populations d’oiseaux sont en déclin à cause des activités humaines : modifications du milieu naturel, dégradation ou disparition des habitats, déboisement, déforestation, assèchement des zones humides, arrachage des haies, urbanisation, utilisation de pesticides, chasse, pièges, braconnage, sans oublier les millions d’oiseaux tués sur les routes chaque année, électrocutés par les lignes électriques, pris au piège dans les poteaux téléphoniques creux ou mazoutés sur les côtes.

    En France, un grand nombre d’espèces sont touchées. Les scientifiques du Muséum d’Histoire Naturelle ont constaté qu’en 13 ans (de 1989 à 2001), des dizaines d’espèces d’oiseaux communs ont vu leurs populations décliner gravement.
    Parmi les plus touchées l’hirondelle de fenêtre  (-84%), la pie (-61%), le pouillot siffleur (-73%), la sittelle (-55%), la linotte mélodieuse (-62%), le bouvreuil (-47%), la perdrix grise et la huppe fasciée (-49%), la mésange noire (-38%), le pipit des arbres (-41%), le verdier d’Europe (-34%), l’hirondelle rustique (-36%), le loriot et même le moineau domestique (-21%), etc.

    Comment protéger les oiseaux ?

    Protéger les oiseaux, lutter contre les causes de leur disparition, revient à protéger la nature en général. Vous pouvez donc, entre autres, adhérer à la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), rejoindre une association de protection de la nature locale, nationale ou internationale…
    Si vous avez un jardin, transformez-le en refuge pour la nature ! Vous pouvez y attirer beaucoup d’oiseaux en leur procurant de la nourriture et de l’eau (pour boire et se baigner). Vous pouvez aussi installer des nichoirs, laisser des coins de végétation sauvage, renoncer aux insecticides, herbicides et autres poisons, planter des arbustes qui leur fourniront le gîte et le couvert (sureau, sorbier, troène, viorne, aubépine, cornouiller, églantier, etc.).
    Même sur un balcon en ville, vous pouvez nourrir les oiseaux en hiver, ce qui vous permettra de faire des observations passionnantes.
    À sa mesure et avec ses moyens, chacun peut participer à la protection de la nature.

    Les articles les plus lus

    >> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

    commentaires sur cet article - Univers Nature

    Article écrit par Pascal (voir la biographie)
    le 07 février 2013 à 05:41

    3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
    PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


    Partager sur
    S'inscrire à la newsletter
    Commenter cet article    
    2280

    Votre nom : Votre adresse mail :
    Votre message :  
     




    à lire aussi
         
    Flux RSS