Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » DURABLE & CO » Environnement » Air et atmosphère, un bien précieux pour le climat, la santé
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Encre et cartouches, prévenir le danger environnemental
  2. Les mesures pour protéger l’environnement de différentes entreprises
  3. Les formidables authenticités et capacité d’adaptation de la nature
  4. Les nouveaux carburants propres, l’avenir de notre planète
  5. Comment s’habiller de manière éco-responsable ?
  6. Barrage de Sivens : mise en place d’une commission locale de l’eau
  7. Le biomimétisme : les innovations de demain s’inspirent de la nature
  8. Homme, nature et pesticides 1/4
  9. Homme, nature et pesticides 2/4
  10. Homme, nature et pesticides 3/4
  11. Homme, nature et pesticides 4/4
  12. Saturisme – Santé – Environnement et chasse / pêche (dernière partie)
  13. Saturisme – Santé – Environnement et chasse / pêche (2e partie)
  14. La nature en hiver : ses moyens pour affronter le froid
  15. Préserver les ressources naturelles : une priorité pour McDonald’s
  16. Espaces protégés: Vanoise, Mercantour, réserves naturelles.. 1/3
  17. Espaces protégés: Vanoise, Mercantour, réserves naturelles.. 2/3
  18. Espaces protégés: Vanoise, Mercantour, réserves naturelles.. 3/3
  19. Les risques des expérimentations climatiques (dernière partie)
  20. Biocarburants : la filère de l’or vert 1/2
  21. Biocarburants : la filère de l’or vert 2/2
  22. La Bio Cohérence, c’est aussi un esprit
  23. Air et atmosphère, un bien précieux pour le climat, la santé
  24. Air et atmosphère, un bien précieux pour le climat, la santé
  25. La grippe aviaire de type H5N1 1/3
  26. La grippe aviaire de type H5N1 2/3
  27. La grippe aviaire de type H5N1 3/3
  28. Conséquences du réchauffement climatique (1ere partie)
  29. La géoingénierie, technologie de manipulation climatique 2/2
  30. Géoingénierie, solution ou menace ? (notes et sources)

L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Air et atmosphère, un bien précieux pour le climat, la santé

L’Air, ce bien si précieux

::. Dossiers environnement

 

=================> Page précédente de l’article <=================

Interprétation des indices de pollution

Les médias pour informer sur le taux de pollution utilisent les indices ATMO afin d’éviter l’usage de concentration usuelle (en microgrammes par m3) et la comparaison technique avec les normes (lesquelles fonctionnent comme on le voit au chapitre précédent, avec des durées d’expositions modulables).

L’indice d’air est composé de 10 catégories, plus l’indice est élevé plus la qualité de l’air est mauvaise.

Globalement, l’indice ATMO (pour la région parisienne) est compris entre 3 et 5 près de 90% de l’année, et comporte 4 types de polluants différents :
- le dioxyde soufre. Essentiellement d’origine industrielle, il est principalement émis par la combustion de fuel et de charbon;
- le dioxyde d’azote. Ce polluant, principal gaz à effet de serre, est principalement lié aux transports et, dans une moindre mesure, aux installations de chauffage;
- l’ozone. Considéré comme un polluant « secondaire », il est issu des transports et de l’utilisation des solvants et hydrocarbures;
- les particules fines. Ce sont des matières particulaires d’un diamètres de 2,5 micromètres au maximum. Elles ont pour origine des réactions chimiques dans l’atmosphère et la combustion des carburants.

Pour la qualité de l’air localement,
chacun peut s’adresser à l’association de son lieu de résidence.

ALSACE

AQUITAINE

AUVERGNE

BASSE-NORMANDIE

BOURGOGNE

BRETAGNE

CENTRE

CHAMPAGNE-ARDENNE

CORSE

FRANCHE-COMTE

GUADELOUPE

GUYANE

HAUTE-NORMANDIE

ILE-DE-France

LANGUEDOC-ROUSSILLON

LIMOUSIN

LORRAINE

MARTINIQUE

MIDI-PYRENEES

NORD-PAS-DE-CALAIS

PACA

PAYS DE LA LOIRE

PICARDIE

POITOU-CHARENTES

REUNION

 RHÔNE-ALPES

Que faire au quotidien

Individuellement peu de choses, mais collectivement beaucoup; aussi il est très important d’informer et de débattre de ces problèmes afin de convaincre chacun de prendre part à la protection de cet Air sans lequel nous ne serions rien.

Dans ce but on peut:

  • privilégier les transports en commun à la voiture.
  • utiliser toutes les places d’une voiture (covoiturage) .non seulement c’est plus sympa mais en plus cela diminue le nombre de véhicules en circulation ainsi que les frais par le partage des coûts de carburant et de stationnement.
  • équiper son véhicule au gaz (GPL). C’est le carburant le moins nocif et en plus le moins cher.
  • couper le moteur lors d’arrêts prolongés.
  • éviter le sur-emballage (généralement en plastique)
  • ne pas consommer pour consommer; chaque produit, quelque qu’il soit, fait appel à de l’énergie pour sa fabrication et sa destruction ou recyclage.
  • éviter les efforts physiques lors des pics de pollution (si vous souhaitez ménager votre organisme).

    Quelques chiffres

La Terre est âgée d’environ 4,6 milliards d’années, ramenons cette durée (pour simplifier) à 46 ans. Sur cette échelle de 46 années la présence de l’homme se résume à 4 heures et le temps écoulé depuis le début de la révolution industrielle à 1 seule petite minute.

A chaque respiration nous absorbons 1/2 litre d’air, soit environ 14000 litres par jour ou à peu près 18 Kg ( sachant qu’un litre équivaut à 1,29 gr).

Volume d’air inhalé (en litre par minute) en phase de:

- repos: 6
- marche: 15
- promenade à bicyclette: 15
- marche rapide: 30
- montée d’escalier: 30 à 40
- vélo intensif ou en côte: 60 à 100
- course d’endurance: 60 à 100

Temps nécessaire à l’effacement de certaines traces de pollution:

- éruption volcanique: quelques années
- gaz carbonique: environ 50 ans
- CFC (gaz propulseur…): quelques siècles
- radioactivité: de quelques heures (argon 41) à plusieurs milliards d’années (uranium 238).

Conclusion

Jusque dans les années 1970 la pollution atmosphérique était considérée comme un problème local, certaines zones urbaines industrialisées étaient sujettes à des manifestations de pollution (le fameux smog de Londres en 1952) . Une directive européenne de 1972, proposa alors l’usage de hautes cheminées comme moyen de lutte contre la pollution. Avec le phénomène des forêts atteintes par les pluies acides, on a parlé de pollutions transfrontalières. Puis avec l’appauvrissement de la couche d’ozone et l’effet de serre, la pollution atmosphérique a enfin été considérée à l’échelon mondial. Les enjeux sont aujourd’hui planétaire. Ces pollutions globales mettent en cause les modes de développement.

A l’heure où les pays industrialisés semblent prendre conscience de la gravité du problème, il serait souhaitable qu’ils accompagnent les pays en voie de développement, afin que ceux-ci ne fassent pas les mêmes erreurs (telle la Chine actuellement).

En été, par temps chaud et absence de vent, l’ozone tropospérique et l’effet de serre grimpent et dépassent les valeurs limites fixées pour protéger l’homme et la végétation.
En raison de la complexité des processus de formation de l’ozone et du seuil de pollution de l’atmosphère que nous avons atteint, seule une très ambitieuse politique de protection de l’air, curative et préventive, pourra donner des résultats progressivement. Les mesures ponctuelles (limitation de la vitesse, etc.) ne sont pas des solutions et prouvent systématiquement leur inefficacité dans l’indifférence la plus totale.

::. A lire aussi

La planète Terre bientôt climatisée ?
La grippe aviaire de type H5N1
Biocarburants
Les additifs alimentaires
Alternance jour / nuit : influence sur les animaux
… sur les plantes
L’air, ce bien si précieux
Les espaces protégés en France
La nature en hiver
Homme, nature et pesticides
Saturnisme – Santé – Environnement
Comparatif sur la chasse en Europe
Droits et limites de la chasse
Le Tofou au curry

 

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 février 2013 à 05:40

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
402

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS