Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » CONSEILS » Cet été, n’oubliez pas le paillage
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X

Devis pompe à chaleur Gratuit.


Dans la même rubrique
  1. Avoir une communication PRO pour son entreprise en 3 clics ?
  2. Et si au lieu de jeter vos cartouches vides, vous les vendiez ?
  3. Trois trucs simples qui rendront votre jardin beaucoup plus agréable
  4. Réaliser un masque naturel pour les cheveux secs
  5. Cet été, n’oubliez pas le paillage
  6. Légume, fruit, viande … les conserver sans les congeler avec la tyndallisation
  7. Recette maison : la lessive à la cendre
  8. Pour rire avec l’érable
  9. Fabrication d’un nettoyant WC
  10. Répulsif pour éloigner les fourmis
  11. Nettoyant pour les objets en cuivre et laiton
  12. Eloigner les taupes d’un jardin
  13. Eloigner les mites des armoires
  14. Lutter contre les limaces du jardin
  15. Lutter contre le carpocapse des pommes et poires
  16. Limiter les mauvaises herbes, les séances d’arrosage…
  17. La lotion à l’ortie
  18. Le jeu du cochon
  19. Eloigner les fourmis des arbres
  20. Une flûte avec le pissenlit
  21. Fabrication de compost (1ere partie)
  22. Fabrication de compost (2e partie)
  23. Fabriquer un distributeur de graines
  24. Limiter l’expansion des plantes
  25. Désherber une allée
  26. La boule de suif
  27. L’Artemisia annua contre le paludisme
  28. Arrosage des plantes d’intérieures
  29. Fabriquer son vinaigre de framboise
  30. Recette de truffe au chocolat et châtaignes
  31. Teinture et châtaignier
  32. Soupe – velouté de légume
  33. Recette de la soupe d’ortie
  34. L’Artemisia annua contre le paludisme
  35. Faire et utiliser du purin d’ortie
  36. Omelette aux boutons de pissenlit
  37. Omelette aux boutons de pissenlit
  38. Recette de gâteau pour amoureux – Saint-Valentin
  39. Fabrication du fromage
  40. Faire du fromage blanc
  41. Beignets aux fleurs d’acacia
  42. Apéritif, infusion et sucre à base de bouleau
  43. Visualiser l’air que l’on respire
  44. Trèfle et ozone troposphérique
  45. La terre pleine d’eau
  46. De l’air dans la terre
  47. Recueillir les spores d’un champignon
  48. Les plantes transpirent
  49. Visualiser les polluants dans les plantes
  50. La plante bouge
  51. Peser l’air
  52. Les pelotes de réjections
  53. Marcher sur l’eau
  54. La lumière attire les plantes
  55. La lumière indispensable aux végétaux
  56. Influence des sels minéraux de l’eau
  57. Comment laver de l’eau sale
  58. Faire pleuvoir et cycle de la pluie
  59. Fabriquer un nuage
  60. Faire un arc en ciel
  61. Prendre l’empreinte de l’écorce d’un arbre
  62. Fabriquer un baromètre
  63. Ecoutons l’arbre
  64. De l’eau dans l’air
  65. Transformer de l’eau de mer en eau douce
  66. Dans l’eau, il y a de l’eau et…
  67. Créer l’effet de serre
  68. Créer une mini planète terre
  69. Créer un éclair
  70. Recyclage : quand le plastique devient essence

L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :

Cet été, n’oubliez pas le paillage

paillage jardin et potager

Le paillage est une technique qui consiste à couvrir le sol avec différents matériaux d’origine végétale. Par cette couverture, la température du sol varie moins, la terre est protégée de l’assèchement, du froid et du vent, tandis que les mauvaises herbes s’y développent nettement moins vite. Enfin, en se décomposant progressivement, le paillage enrichit la terre. Au final, les plantations sont plus vigoureuses et se développent plus facilement, tandis que vous avez moins de travail (arrosage et désherbage en nette baisse).

Mis à part les herbes indésirables arrachées, globalement tous les végétaux peuvent servir de paillage. L’épaisseur minimale doit être de deux à trois centimètres, pour une dizaine de centimètres au maximum, selon les matériaux utilisés.

Exception faite des paillages issus de résineux (écorce, etc.), qui acidifient le sol, quasiment tous les matériaux sont utilisables comme paillage. Parmi les plus intéressants, on peut retenir les paillettes de lin, les feuilles mortes saines, les coquilles de fèves de cacao, le mulch (mélange de fibres et d’écorces variées), les fibres de coco, les copeaux de bois, la sciure, la fibre de bois, etc. A cette liste, on peut ajouter les tontes de gazon dont on ne sait souvent que faire. Le mieux est de les laisser sécher une à deux journées avant de les épandre en une fine couche de deux centimètres que l’on pourra renforcer au fur et à mesure des tontes, si nécessaire. Néanmoins, si cette solution est de loin la plus économique, le paillage le plus efficace est probablement celui à base de paillettes de lin, également en deux à trois centimètres d’épaisseur. Une fois en place, il dure quasiment toute la saison.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 juillet 2014 à 07:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Françoise
2 juillet 2014 - 23 h 28 min

Bonjour, je n’ai pas de gazon, mais je tonds un pré sauvage dont une partie est déjà en graines.
Est-ce que c’est bien de la mettre quand même comme paillage, ou bien cela va-t-il semer des mauvaises herbes dans mon potager ?
Merci d’avance


sisinni
3 juillet 2014 - 13 h 28 min

Vous annoncez les coquilles de fèves de cacao. Combien ça coûte en bilan carbone de faire venir ça de si loin?


Dasimo
3 juillet 2014 - 18 h 00 min

ça va semer des mauvaises herbes dans ton potager!!!


Nzolasani
3 juillet 2014 - 19 h 08 min

Celle-ci est une bonne technique qui tout en gardant l’humidité du sol, produit l’humus qui enrichit la terre. Cependant, il est regrettable de constater que dans plusieurs pays africains, comme le mien, la République Démocratique du CONGO, l’Etat encourage encore le feu de brousse. Toute l’herbe est brûlée, et dès la première pluie, toute la très petite couche de cendre couvrant le sol est balayée, laissant le sol complètement nu et pauvre en matières organiques pouvant nourrir les plantes (cultures). Cela a fait que le rendement du sol a baissé de plus de la moitié depuis les années 70. Nous espérons qu’il y aura des mesures d’encadrement de la population pour l’amener à protéger la terre, en évitant le feu de brousse.


etiam
3 juillet 2014 - 23 h 26 min

si les graines sont viables ( mures ) ça va faire un beau semis !


POPOF
5 juillet 2014 - 18 h 26 min

Avez vous la preuve que les résineux utilisés en paillage acidifient le sol ?
J’en utilise depuis des années, notamment les « pires », les tailles de haie de thuya. Résultat : aucun problème, la terre est belle et les plantes poussent très bien. Les forestiers disent qu’il faut 80 ans pour abaisser le pH d’une unité. On a le temps de voir venir et, surtout, le compost et la cendre permettent de lutter contre l’acidification.
Alors pourquoi faire peur avec les résineux. Cela aboutit à ce que les gens jettent massivement leurs déchets en déchèterie.
Il y a un très bon livre la dessus : Composts et paillis, aux éditions Terre Vivante.


Jicé 60
6 juillet 2014 - 6 h 00 min

Il n’y a pas de  » mauvaises herbes  » il n’y a que de piètres jardiniers…
( m’enfin le chiendent et le liseron je m’en passerai bien…)


joel
7 juillet 2014 - 9 h 21 min

… Heu, pourquoi recouvrir le sol avec des végétaux morts, alors qu’on peut le recouvrir avec des végétaux vivants, que l’on peut manger, qui protègent mieux le sol, qui n’abritent pas les limaces et qui « aident » les salades et autres plantes à pousser en dégageant de la rosée le soir ?

Oxalis, fumeterre, pissenlit, mâche, font très bien le travail de « chiens de garde », en attendant le prochain semis.

Franchement je ne comprends pas toute cette pub avec le paillage et les BRF… Alors qu’il suffit de laisser faire la nature (et de privilégier les plantes envahissantes dont on peut facilement se débarasser).


ENTIOPE
11 avril 2015 - 22 h 37 min

Bonjour,
quand je suis absente le week-end en revenant le lundi , je trouve toutes mes plantes fanées même si je les arrose avant de m’en aller:à signaler que j’habite dans un DOM. Que me conseiller vous,?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3713

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS