Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » Chiffre Clé » 23135
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






23135

agriculture bio

23135 agriculteurs bio en france

C’est le nombre d’agriculteurs bio en France début 2011. Selon l’Agence bio, 23135 exploitations agricoles étaient engagées en agriculture biologique fin 2011, soit une augmentation de 12,3% par rapport à 2010. Alors que l’objectif fixé par le Grenelle de l’environnement est de 6 % de terres agricoles exploitées en agriculture biologique d’ici 2012 et de 20 % en 2020, les exploitations « bio » représentaient 4,5% des exploitations agricoles en France. En 2010, le chiffre d’affaires des produits alimentaires bio a dépassé 3,3 milliards d’euros, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2009.

La bio, c’est quoi ?

Visant à la préservation des sols, des ressources naturelles, de l’environnement et au maintien des agriculteurs, l’agriculture biologique est une méthode de production qui se caractérise par l’absence de pesticides et fongicides, par la non-utilisation d’OGM, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures ainsi qu’une pratique agricole privilégiant la polyculture. Ecocert, AB, Demeter, Nature et Progrès, de nombreux labels viennent valider le caractère « bio » des produits selon certains critères. Cette multiplication des labels brouillent parfois le message pour le consommateur, chaque label instaurant un certain taux de produits bio à respecter pour se voir attribuer la mention convoitée… Concernant les produits agricoles, 95% des ingrédients doivent être d’origine biologique pour que le produit se voie accorder la mention « bio ».

Une réglementation européenne

A l’origine du mouvement bio, des agriculteurs et agronomes se sont regroupés à partir des années 1920 afin de promouvoir l’agriculture biodynamique. Le premier cahier des charges (par Nature et Progrès) est homologué en 1986 par les pouvoirs publics qui déposent par la suite, avec le logo AB, leurs propres règles en 1993. Puis c’est au tour de l’Europe de s’intéresser à la question, homologuant son premier cahier des charges en 1991. Depuis, de nouvelles réglementations sont venues s’ajouter. En 2009, une nouvelle règlementation européenne vient supplanter les critères nationaux, désormais alignés sur le label bio européen. Depuis 2010, un logo européen vient harmoniser le secteur pour les différents états membres.

Bio et circuits courts…

Au-delà des chiffres de l’agriculture bio qui progresse en France (De 2007 à 2011,  le nombre de fermes bio a presque doublé en France), d’autres structures traduisent l’engouement actuel pour la revalorisation d’une alimentation locale et de qualité, à l’image du succès des Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne). En 2010,  50 000 foyers étaient adhérents à une AMAP, une des formes de « circuits courts » qui mettent directement en lien le producteur et le consommateur. La tendance vers une « agriculture plus durable » se répand plus largement au sein de la population. Pour preuve, en 2011, selon l’Agence bio, la consommation du bio représentait un marché de 1,84 milliard d’euros dans les grandes surfaces alimentaires et 40% des Français ont déclaré consommer au moins un produit bio au moins une fois par mois.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS