Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » Chiffre Clé » 20Kg
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






20Kg

image dechets a recycler

472 kg/an / habitant de dechets sont rejetés en France

C’est le poids de la nourriture jetée par an et par habitant en France. Cela correspond à 7 kg d’aliments encore emballés et 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés. Face à l’ampleur de la situation, le gaspillage alimentaire s’est récemment invité dans le débat et les pouvoirs publics s’emparent depuis quelques années du sujet pour agir sur la nécessaire réduction des déchets alimentaires.

A l’origine de ce gaspillage alimentaire (quantité de nourriture qui aurait pu être mangée par l’homme et qui est finalement jetée), de nombreuses raisons viennent s’ajouter une à une : une mauvaise lecture des dates de consommation, une mauvaise gestion du réfrigérateur, des offres promotionnelles encourageant l’achat de la part des distributeurs mais aussi des explications plus culturelles comme la modification de l’organisation familiale et du rapport à l’aliment dans une chaîne alimentaire industrialisée et standardisée. Tout au long de cette chaîne alimentaire, le gaspillage représente près de 260 kg par personne et par an. Le gouvernement a annoncé un plan d’action afin de diviser par deux le volume de déchets alimentaires d’ici à 2025 à travers des opérations pilotes dans les cantines pour limiter le gâchis, favoriser la vente à l’unité et développer la redistribution des surplus auprès des plus démunis. Une loi issue du Grenelle de l’Environnement de 2009 amorçait la question avec un objectif de réduction des déchets ménagers de 7% en cinq ans. L’Union Européenne s’est engagée dans ce combat en adoptant une résolution le 19 janvier 2012 afin de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025 et 2014 sera « l’Année Européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire.»

Le gaspillage alimentaire a un coût environnemental, économique et social. Le site www.reduisonsnosdechets.com donne quelques informations à ce sujet. Un repas équivaut à 3kg de gaz à effet de serre et il ne faut pas moins de16.000 litres d’eau pour produire un kilo de viande rouge…L’enjeu économique est aussi bien réel : en moyenne, chaque année le gaspillage alimentaire représente un coût de près de 400 € de budget perdu pour une famille de 4 personnes. Au-delà de ses considérations, la question du gaspillage alimentaire est également d’ordre éthique et moral. En effet, un tiers de la production alimentaire mondiale est perdu ou jeté, soit l’équivalent de 1, 3 milliards de tonnes chaque année, alors même qu’un milliard de personnes sont considérées comme mal nourries au niveau mondial. (Chiffres FAO)

Selon Tristram Stuart, leader d’opinion britannique sur cette question : «  On pourrait économiser 33% des aliments produits dans le monde, soit assez pour répondre aux besoins nutritionnels de 3 milliards d’humains supplémentaires ». Réduire, recycler mais aussi réutiliser font partie des nombreuses solutions qui existent pour limiter ce gaspillage, à l’image du travail des banque alimentaires : en 2009, plus de 92 000 tonnes de produits alimentaires ont bénéficié à environ 740 000 personnes dont 46 400 tonnes qui ont ainsi échappé à la destruction selon les chiffres de la Fédération française des banques alimentaires.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
38

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS