Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Une addition de plus en plus lourde pour les phénomènes météorologiques
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Une addition de plus en plus lourde pour les phénomènes météorologiques

inondation suite à un cyclone

Au cours des dix dernières années, on a dénombré annuellement une moyenne de 335 événements climatiques extrêmes, soit une augmentation de 14 % par rapport à la décennie précédente et près de deux fois le niveau enregistré au cours de la période 1985-1995. La hausse des catastrophes météorologiques et/ou climatiques est donc indéniable, tout comme leur bilan humain avec plus de 600 000 morts en 20 ans, selon l’ONU.

Si le réchauffement climatique n’explique pas à lui seul ces catastrophes, il est un facteur reconnu aggravant par la communauté scientifique mondiale, augmentant d’autant les attentes des travaux menés à la COP 21 dès la semaine prochaine. Néanmoins, si ces attentes n’ont probablement jamais été aussi élevées, la ratification d’un accord significatif et contraignant, visant à freiner le réchauffement global de la planète, est loin d’être gagné. C’est dans ce cadre que le Bureau des Nations Unies pour la Réduction des Risques de Catastrophes (UNISDR) vient de présenter un rapport soulignant qu’au cours des 20 dernières années, 90 % des catastrophes majeures ont été causées par des événements liés aux conditions météorologiques…

Si les USA sont les plus touchés avec 472 catastrophes durant la période 1995-2015, le continent asiatique est de loin celui qui paie le plus lourd tribut avec la Chine (441), l’Inde (288), les Philippines (274) et l’Indonésie (163).

Les tempêtes sont les catastrophes météorologiques les plus meurtrières (242 000 morts) et dommageables aux biens et équipements, mais ce ne sont heureusement pas les plus fréquentes. Avec 47 % des catastrophes climatiques ou liées à la météo, ce sont les inondations les plus récurrentes, représentant quelque 157 000 décès et… 2,3 milliards de personnes impactés, dont une immense majorité en Asie (95 %).

Pour finir, économiquement, le rapport met en évidence un déficit de données important. Seulement 35 % des dossiers comprennent des informations sur l’impact économique des catastrophes climatiques. Toutefois, l’UNISDR estime les pertes économiques, dues aux catastrophes, entre 250 et 300 milliards de dollars par an. Un montant qui pourrait peut-être aider à trouver un intérêt plus grand auprès des pays les plus riches, ceux-ci faisant partie des principaux contributeurs au réchauffement climatique global, tout en étant parmi les moins volontaires à prendre des mesures efficaces et contraignantes…

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 24 novembre 2015 à 10:15

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
guy
25 novembre 2015 - 14 h 57 min

…inondations les plus récurrentes… <=== à venir, si l'aéroport de Notre Dame des Landes est construit, inondation de Nantes.44. et de Redon.56.


GérardM
25 novembre 2015 - 22 h 22 min

bonjour, lors du festival international de géographie de St. Dié en 2012, il, a été présenté les différentes catastrophes climatiques enregistrées depuis les 2 ou 3 derniers siècles.
Ors, il s’avère que la seconde moitié du 20ième siècle a été anormalement épargnée par les phénomènes climatiques catastrophiques. aujourd’hui, les phénomènes oubliés reviennent sans qu’on puisse dire qu’ils sont différents en fréquence ou en intensité que ce qui existait jusqu’alors!
attention aux manifestations idéologiques qui se retournent contre leurs auteurs


Robert Vuillerme
2 décembre 2015 - 22 h 07 min

Pourquoi dire « phénomènes météorologiques »? Dites tout simplement « météores ». La météorologie est l’étude des météores, c’est à dire de l’ensemble des phénomènes qui peuvent être observés dans l’atmosphère, tels que la pluie, le vent, la grêle, la neige, les éclairs, les ouragans et même les aurores boréales et les étoiles filantes. Il est vrai que mes dictionnaires sont anciens. Les nouveaux l’auraient-ils oublié?


Arazil
5 décembre 2015 - 22 h 46 min

Redonnons à l’eau de pluie la possibilité de reprendre son lit, avec les haies et les zones humides l’équilibre fragile des biotopes!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1080

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS