Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Un viaduc de Campanie réhabilité en habitat écologique ?
L'éco-photo de la semaine
colibri

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes

Formation aux métiers de la nature
Chiffre Clé
· 14,2% de l’énergie en France est renouvelable ·
La part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie en France [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Purins, huile, argile, vinaigre … enfin ...
  2. Colibris : les acrobates aériens !
  3. Et pendant ce temps là à Fukushima
  4. Homologation route pour une voiture ...
  5. A Chicago, le restaurant qui a produit 30 ...

Focus Sur
requins
Plus beau qu’un requin, tu meurs !

Le dossier du mois
PNPP purin d'ortie
L’assouplissement de la législation concernant la production et diffusion d’alternatives aux pesticides, obtenues à partir de plantes (décoction, infusion, macération et autres fermentations), était un souhait de longue date des paysans tenant d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement. Fin juillet, le vote en deuxième lecture de la loi d’avenir agricole a permis cette évolution en cessant de considérer les officielles « préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP) » [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :





Un viaduc de Campanie réhabilité en habitat écologique ?

viaduc réhabilité en habitat écologique

viaduc réhabilité en habitat écologique

Quand les cabinets des plus grands architectes se penchent sur des projets d’infrastructures, cela donne parfois de belles utopies. C’est le cas pour ce projet mené de concert par Samuel Nageotte, aux côtés d’OFF Achitecture et de Philippe Rizzotti. La problématique est simple : en Campanie, dans le Sud de l’Italie, une autoroute construite voilà des décennies sera remplacée : exit le trajet sinueux, ses ponts et ses tunnels, et place à une route plus directe et plus rapide. Mais que faire alors des tronçons et des ouvrages d’art devenus soudainement obsolètes ? Les détruire, c’est une bonne option. Problème : le coût est estimé à plus de 50 millions d’euros. Le projet de réhabilitation de cet ensemble avancé par nos architectes arrive alors à point nommé.

Pour eux, le viaduc de Salerno par exemple peut être entièrement reconverti en immeubles d’habitation. Ses piliers peuvent être convertis en colonnes d’appartements reliés les uns aux autres par des ascenseurs panoramiques. Les besoins en eau seraient assurés par des citernes de collecte qui récupèreraient les eaux de ruissellement à flanc de montagne, pour les filtrer et les redistribuer aux habitants du lieu. Quant à l’énergie, la proximité du volcan rend une exploitation de la géothermie aussi évident qu’aisée. Le tablier du viaduc quant à lui serait reconverti en espaces publics (parcs, espaces culturels) ou commerciaux. Principal avantage de ce genre de construction : l’immense majorité du bâti est déjà sur place, et le chantier hypothétique à venir serait alors plus léger qu’un chantier de construction classique pour un projet de cette envergure. Les tunnels abandonnés seraient quant à eux reconvertis en parkings ou serviraient à abriter les réservoirs d’eau.

Selon ses concepteurs, ce projet (que ses concepteurs n’hésitent pas à surnommer « village flottant », référence assumée ou non aux plus belles heures d’Hayao Miyazaki, réalisateur de dessin animé japonais qui s’est fait une spécialité de représenter des structures flottant dans les airs) serait idéal pour accueillir les « snowbirds européens », ce nom donné aux populations du nord du continent qui aiment à émigrer vers le bassin méditerranéen. Nul doute que les habitants des pays nordiques, largement plus avancés que l’Europe du sud en matière de développement durable, sauraient apprécier un tel habitat. Et la vue imprenables sur la mer Tyrrhénienne qu’offriraient les appartements suspendus au viaduc reconverti ne viendra sûrement pas leur gâcher le plaisir.

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 22 novembre 2013 à 01:02

83 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Claude
22 novembre 2013 - 16 h 41 min

Un projet tellement aéré, tellement peu compact, donc très difficile à chauffer/refroidir, est aberrant, et en contradiction avec une démarche « durable » adjectif qu’il serait préférable de remplacer par « soutenable. ».


Claudio
23 novembre 2013 - 16 h 59 min

Vous devriez regarder une carte de l’Italie avant de rédiger cet article. Que vient faire le volcan Etna dans une autoroute allant de Salerne à Reggio ? L’Etna se trouve en Sicile. Et Salerne n’est pas en Calabre, mais en Campanie. Vous avez voulu parler sûrement du volcan Vésube, situé près de Naples.


    clicdurable
    25 novembre 2013 - 11 h 57 min

    Effectivement, une erreur s’est glissé dans la rédaction de l’article, c’est désormais corrigé. Merci pour votre vigilance.


Françoise
23 novembre 2013 - 18 h 19 min

C’est pour le moins original mais ne risque-t-on pas d’avoir le vertige?


Jicé60
24 novembre 2013 - 12 h 12 min

C’est juste de la com’ une fois de plus !!!

Un projet stupide ( zone sismique importante ! ) et extravagant pour faire parler de leur cabinet d’architectes incultes.
Faites nous de vrais habitats sociaux et conviviaux à la place de ces aberrations moches et vaniteuses !!!


Lamotte
24 novembre 2013 - 12 h 58 min

Zone sismique oui, il y avais pourtant un viaduc, en quoi ces architectes sont incultes ???? en quoi c’est moche et vaniteux ???? c’est quoi de VRAIS habitats ….. développez SVP …..


sallin
24 novembre 2013 - 19 h 02 min

c’est un bien beau projet mais attention aux appels d’offres pour les travaux car la N’dranghetta veille!!


Rolland
1 décembre 2013 - 9 h 57 min

En plus des vrais arguments géologiques cités ci-dessus il y a une question qui n’est jamais posé aux Italiens. Ils ont laissé tous les barbelés de la guerre 39/45 dans les montagnes, les forts d’altitude en ruine, c’est vraiment pas beau. Au milieu de sentiers on trouve des plaques blindées… etc… maintenant ils veulent laisser des infrastructures colossales dans les montagnes. Ils ont gagné beaucoup d’argent en faisant payer l’autoroute. Quand cesseront-ils de prendre la terre pour une poubelle? Trop facile de dire on a pas les moyens, l’argent du péage c’était pour les mafiosis? Il n’y a qu’eux pour proposer un habitat écolo sur un ancien passage de véhicule qui a laissé de l’huile et gaz d’échappement dans toute cette infrastructure, qui ne sera jamais plus écologique… faut pas rêver….



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
4991

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
Alimentation -...
Amiante
     
Flux RSS