Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Un Français conçoit la plus grande façade végétale du monde
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Un Français conçoit la plus grande façade végétale du monde

mur vegetal en ville

mur vegetal

Si vous êtes un téléspectateur attentif de « Ushuaia Nature« , l’émission de Nicolas Hulot, vous aurez peut-être déjà remarqué cet intervenant pas comme les autres : grande silhouette, très fin, et d’étonnants cheveux verts. Son nom : Patrick Blanc. En plus d’intervenir de temps à autres à la télévision, Patrick Blanc est un botaniste reconnu dans le monde entier qui n’hésite pas à parcourir des milliers de kilomètres pour exercer sa profession. Dernier exemple en date à Sidney, où notre homme a réalisé rien de moins que le plus haut jardin vertical de la planète.

Sur une tour de la capitale économique australienne, Patrick Blanc a eu besoin de quelques 100 000 plantes pour habiller la façade du 29ème au 33ème étage. Mais au delà de l’aspect spectaculaire de cette réalisation, il convient de s’attarder sur les bienfaits écologiques d’un tel ouvrage dans la ville du XXIe siècle. Le premier bénéfice généralement mis en avant, c’est la capacité de filtration de l’air ambiant d’un tel volume de végétaux qui sont capables de capter des poussières et autres particules en suspension, tout en emprisonnant de grandes quantités de CO2. Alors évidemment, ce seul mur ne va pas purifier comme par magie l’atmosphère de toute une ville, mais si les murs végétaux devenaient une norme, il n’est pas insensé d’imaginer un air filtré naturellement pour des millions de citadins.

Le second bienfait de ce jardin vertical, c’est qu’il permet de prolonger la trame verte d’une ville tentaculaire. Les insectes et autres oiseaux naviguent de squares en jardins municipaux : ils pourront désormais trouver refuge à l’abri des perturbations à une centaine de mètres d’altitude. La diversité des plantes utilisées pour la façade végétale conviendra à une multitude d’espèces animales différentes et contribuera au maintien, voir à l’expansion, de la biodiversité locale. Enfin, le dernier avantage, et ce n’est pas le moindre : les murs végétaux permettent des économies d’énergie conséquentes. Car les plantes ne sont pas posées à même la façade de l’immeuble, elles ont chacune leur petite réserve de substrat pour s’alimenter. Tout cela est fixé sur une structure et donne alors un maillage très dense qui, l’été, fait barrage aux rayons du soleil et l’hiver, atténue le froid. Encore qu’à Sidney, il est rarissime de voir le thermomètre afficher moins de 5 degrés Celsius… Sous d’autres latitudes, l’isolation du froid est cependant très efficace.

Le résultat, c’est une climatisation qui tourne moins l’été, et un chauffage qui ne fonctionne pas à fond tout l’hiver. Alors quand, en plus d’être pratique, l’esthétique est au rendez-vous…

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 17 juin 2013 à 10:06

123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
jpierre
20 juin 2013 - 20 h 57 min

Juste le titre un peu … car c’est Patrick BLANC qui est le créateur du premier mur végétal et qui développe cela depuis plus de 40 ans.


Jean François Daures
28 mars 2015 - 9 h 08 min

Cet article est faux jusque dans son titre, si le plus grand mur végétal du monde a bien été conçu par un français il ne s’agit pas de Patrick Blanc mais de l’architecte jean François Daures dont les brevets ont permis de réaliser un mur végétal de 1300M2 reconnu par le Guiness book des records en 2013. Enfin le système Patrick Blanc composé d’u feutre mince maintenu humide ne peut en aucun cas être considéré comme un isolant !

https://www.facebook.com/Avantgardens.org/photos/a.573121939368238.146332.531746770172422/1069029706444123/?type=1&theater

Pour aller plus loin : le livre Architecture végétale aux éditions aux Eyrolles

Merci de modifier l’article au nom du droit de réponse


    clicdurable
    30 mars 2015 - 11 h 13 min

    Bonjour

    cet article date de 2013, mais nous allons regarder vos liens afin d’etudier cela.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
1778

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS