Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Tremblement de terre : quelle technique pour votre maison ?
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Les voitures les moins polluantes en 2017
  3. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  4. Prime énergie : quelle marche à suivre pour ...
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Tremblement de terre : quelle technique pour votre maison ?

tremblement de terre et maisons

Le risque majeur de tout tremblement de terre se situe au niveau des constructions et plus particulièrement des habitats qui, dans les zones à risque, doivent intégrer ce facteur. Depuis mai 2011, la France dispose d’une nouvelle carte et réglementation se traduisant par un zonage sismique revu et des règles de construction plus sévères dans les régions concernées. Dans ce cadre, il est légitime de s’interroger sur les techniques constructives adéquates à choisir lorsque l’on construit ou fait construire une maison dans une zone sismique.

Globalement, des trois grandes techniques actuelles, le bloc béton (parpaing), la brique et le bois, aucune n’est inadaptée pour construire dans ces zones. Pour faire simple, la législation avance trois grandes règles constructives :

- préférer des formes simples et compactes. Pour des constructions de taille « importante », il peut être nécessaire de fractionner l’habitation en sous-ensembles par des joints parasismiques continus;

- équilibrer les masses et raideurs (murs, poteaux, voiles…) pour limiter les effets et risques de torsion;

- renforcer les contreventements verticaux et horizontaux pour assurer la reprise des efforts sismiques.

Concrètement, pour les constructions parpaing ou brique cela se traduit par l’obligation de solidariser par un joint ciment ces éléments sur leur côté et par un renforcement des chaînages verticaux et horizontaux qui doivent former un treillis solidaire. Quant aux constructions bois, elles présentent l’atout de leur flexibilité qui leur permet de suivre les mouvements du terrain en absorbant chaque secousse. Néanmoins, pour les bâtiments utilisant la technique de l’ossature bois (la plus répandue), les contreventements verticaux et horizontaux doivent être renforcés pour encaisser les efforts supplémentaires liés à un potentiel tremblement de terre.

Enfin, quel que soit le type constructif, au niveau des fondations, il est nécessaire de solidariser les points d’appui entre eux.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 février 2015 à 09:16

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS