Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Transport » Voitures propres : des résultats plombés par l’embonpoint et la puissance
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
DSC_1210

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Tiny Houses : un micro-habitat écologique
  2. La guerre des ruches fait rage rue de Varenne
  3. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  4. La Banque en ligne : avenir de notre système ...
  5. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Voitures propres : des résultats plombés par l’embonpoint et la puissance

Comme les années précédentes, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vient de publier son palmarès des voitures propres en donnant pour chaque modèle les consommations en carburants et, surtout, les émissions de gaz carbonique (CO2).

Le palmarès 2 005 consacre une nouvelle fois les véhicules hybrides dans la catégorie ‘essence’ : à la première place la Toyota Prius avec une performance CO2 de 104 g/km et au cinquième rang la Honda Civic IMA (116 g/km), des résultats remarquables pour des berlines familiales. Les autres voitures figurant au palmarès sont des petites citadines avec une seule française, la Twingo 1,2 l. Dans la catégorie ‘Diesel’, la palme revient à la Smart Fortwo.

Les bons chiffres de la Prius et de la Fortwo ne doivent pas cacher que la moyenne des émissions de CO2, des véhicules vendus en France, stagne depuis 2001. En 2004, la moyenne de 154 g/km représente un modeste gain de 2 grammes en 4 ans ! Néanmoins, la France apparaît bien placée par rapport à la moyenne européenne des émissions des véhicules (163 g/km de CO2), l’Allemagne et la Suède faisant parties des plus mauvais ‘élèves’ avec respectivement 174 g/km et 198 g/km de CO2.

Pour revenir à la France, seules 10 % des voitures proposées ont des émissions inférieures à 140 g/km (et 3 % inférieures à 120 g/km). Parmi les constructeurs, Renault est celui qui présente les meilleurs résultats avec une moyenne de 145 g/km, suivi de FIAT (148 g/km) et Peugeot/Citroen (149 g/km). Avant de voir ce qui se passe à l’autre extrémité du classement, un petit tour du côté des monospaces montre qu’ils émettent davantage de CO2 que les berlines (+ 20 g/km).

Logiquement, les 4X4 et les voitures de sport ou de luxe trustent les dernières places. Les pires sont les Ferrari Enzo et Maserati MC12 (545 grammes) devant les berlines de luxe type Bentley, Rolls-Royce et autres Aston-Martin. Les 4×4 ne sont pas en reste dans la catégorie diesel, ainsi le Volkswagen Touareg (346 g/km de CO2) est le ‘champion’ de la catégorie devant les Mercedes, Nissan, Range Rover et autres 4×4 Toyota.

Alors que les moteurs sont de plus en plus sobres, à puissance identique, le poids est la cause principale d’un taux d’émissions de CO2 qui stagne. La demande d’un confort et d’une sécurité plus grande alourdie les véhicules (en moyenne, 900 kg en 1984, contre 1 200 kg en 2004) et nécessite des moteurs plus puissants (en 20 ans, la puissance moyenne des moteurs à quasiment doublée). D’autre part, les émissions de CO2 ne constituent pas un critère d’achat pour l’immense majorité des clients, puisque, selon un sondage de la SOFRES réalisé pour l’ADEME, seulement 8 % des acheteurs potentiels se préoccupent de l’impact environnemental des véhicules.

Dès lors, pour réduire les émissions des automobiles, il ne reste plus que la législation. L’accord de réduction des émissions de CO2, conclu entre la Commission Européenne et les constructeurs, devrait permettre de parvenir à une diminution de 25 %, en 2008, du niveau constaté en 1995 (soit 140 g de CO2/km contre 186 g/km).

Alex Belvoit

Voir le palmarès 2005

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 avril 2005 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS