Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Transport » La voiture électrique trouve des clients difficilement et … c’est logique
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




La voiture électrique trouve des clients difficilement et … c’est logique

voiture électrique Renault Zoe

Cela ne s’était produit que deux fois auparavant (1), en France, en septembre les voitures électriques ont représenté 1 % des ventes de véhicules neufs, soit 1514 unités (hors utilitaires). Cette embellie dans un marché électrique atone est essentiellement à mettre au crédit de la Renault Zoe, avec 914 véhicules ayant trouvé preneur. Néanmoins, sur les neuf premiers mois de l’année, on demeure très loin d’une percée avec une part de marché moyenne de 0,49 %. Pourtant, à en croire une étude de l’institut Ipsos sur la mobilité électrique, réalisée pour le compte de l’Avere et de Mobivia Groupe, paradoxalement les Français sont intéressés par ces voitures, 28 % se disant prêts à en acheter une dans les mois qui viennent…

Une envie qui au moment de s’engager est probablement rattrapée par la vision que les sondés ont de la voiture électrique. La très faible autonomie arrive en première position des griefs (64 %), logiquement suivie par la quasi-absence d’un réseau de bornes de recharge. Le coût est également un frein à l’acquisition ou location (3 véhicules électriques sur 4 sont en location longue durée) malgré la « subvention » généreusement accordée par l’Etat, sous la forme d’un bonus écologique pouvant atteindre 6300 €. On peut également penser que le modèle économique mis en avant, notamment par Renault, avec la location en supplément des batteries, ne favorise pas les ventes !

Malgré ce net manque de dynamisme et un bilan écologique trompeur, le gouvernement entend aider encore davantage ce secteur. Plusieurs accords ont ainsi été validés pour la mise en place de véritables réseaux de bornes de recharge dans les 2 à 3 ans à venir, sans oublier une subvention à l’acquisition (achat ou location) pouvant aller jusqu’à 10 000 €, à compter de la mi-2015. En effet, si le montant du bonus écologique va demeurer à ce niveau, une prime à la conversion pouvant atteindre 3700 € sera offerte en supplément sous réserve de mettre à la casse une voiture à moteur diesel de plus de 13 ans et d’habiter dans une zone urbaine polluée, dites PPA (2).

Très politiques, ces aides sont censées aider le secteur de la voiture électrique, dans lequel Renault à fortement investi, à se développer. Par ailleurs, un tel développement permettrait d’augmenter la demande en électricité et donc de soutenir la production d’origine nucléaire, celle-ci devant baisser en part de marché mais pas en volume, selon la récente loi sur la transition énergétique… Le pari du gouvernement n’est néanmoins pas gagné.

Au niveau européen, il en va de même. Mis à part en Norvège où la voiture électrique représente 15 % du marché et aux Pays-Bas, les consommateurs ne sont pas séduits. Derrière ces deux pays, la France et l’Allemagne ne rencontrent pas plus le succès l’un que l’autre, avec des volumes proches. A l’inverse, les véhicules les plus vendus ne sont pas identiques selon les marchés. Si au niveau européen, la Mitsubishi Outlander PHEV (14670 ex sur les neuf premiers mois de l’année), la Nissan Leaf (11159 ex), la BMW i3 (7416 ex) et la Tesla Model S (7080) devance la Renault Zoe (6085), la France privilégie nettement la Zoe (3528 ex, soit plus de la moitié de la diffusion européenne), quand l’Allemagne s’intéresse à la BMW i3 (1869 ex) ou le Royaume-Uni à la Nissan Leaf (2969 ex).

En conclusion, les promoteurs de la voiture électrique sont loin d’avoir gagné leur pari. Non seulement, leur fallacieux argument écologique est de plus en plus dénoncé (3), mais les modèles hybrides se font chaque jour plus vertueux et l’hydrogène, avec la pile à combustible, avance rapidement avec une première commercialisation prévue pour 2015.

1- Novembre et décembre 2013.
2- Les zones PPA concerneraient 48 % de la population selon le ministère des finances.
3- La mobilité électrique ne fait que déplacer la pollution. La production d’électricité est une forte émettrice de Co2 et l’empreinte écologique des batteries est énorme. Plusieurs études dénoncent ce fait, même si elles ne sont, évidemment, pas mises en avant.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 octobre 2014 à 01:12

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Steve
28 octobre 2014 - 15 h 18 min

Y’a-t-il une technologie moderne qui ne déplace pas son impact environnemental d’un plan à un autre ? J’ai l’impression que le progrès se résume à donner aux gens le choix du type de pollution qu’il va générer, mais jamais de la supprimer.


THEVENIN
29 octobre 2014 - 14 h 18 min

L’hydrogène n’est pas plus écologique, sa production consomme de l’électricité.


Xavier
29 octobre 2014 - 14 h 37 min

La production mondiale de pétrole brut a atteint son maximum en 2006.

Celle de tous les liquides pétroliers, y compris les agrocarburants devrait atteindre son maximum dans les prochaines années. Vers 2020 ?

Pour incorporer seulement 7% d’agrocarburant dans l’essence et le gazole en France, sans importations ou exportations, il faut y consacrer 12% des terres cultivées (2,2 millions d’hectares sur 18,8).

Lorsqu’il n’y aura plus de vrai pétrole, pour faire du 100% agrocarburants il faudrait y consacrer 32 millions d’hectares, soit plus que les terres cultivées et plus que les terres agricoles (en ajoutant les prairies).

http://energeia.voila.net/transport/agrocarburant_pv.htm

Dans ces conditions, il faudra réduire l’usage des transports de personnes, privés ou publics, et ceux de marchandises.

Mais il faudra aussi passer aux véhicules électriques, avec de l’électricité produite par des énergies renouvelables.

Si le solaire était le seul moyen de produire cette électricité renouvelable, 250.000 hectares seraient suffisants sur des parkings ou deux fois moins sur des toitures. Alors que la place ne manque pas sur les parkings, les toitures et les terres sans valeur agricole.

Mais d’autres énergies renouvelables existent, comme chacun sait.


guy
29 octobre 2014 - 14 h 54 min

Par définition, les énergies naturelles sont celles de la nature : soleil, eau, vent. Ces énergies primaires peuvent être captées à l’aide d’appareils fabriqués avec les matières premières du sol,sous-sol…etc… , ce qui produit des déchets polluants car difficilement, lentement recyclés par les éléments naturels. L’énergie électrique n’étant pas une énergie primaire, elle est TRES polluante.


blux
29 octobre 2014 - 17 h 36 min

914 véhicule Zoé dont 911 acheté par les administrations, syndicat mixtes et consort! Ahahah, qu’elle réussite.

Greenwashing is killing you, so what!


blux
29 octobre 2014 - 17 h 39 min

Les 3 achetés par des particuliers? Oui des concessionnaires Renault.


Clémence
29 octobre 2014 - 18 h 45 min

Suivons la pub destinée aux écolos naïfs: l’énergie produite par les éoliennes permettra de faire rouler les voitures électriques. On est si braves, si propres !!
Au moins, il n’y aura plus d’embouteillages les jours sans vent.


Mirandola
29 octobre 2014 - 19 h 02 min

ET SI ON ALLAIT LA OU ON A ENVIE DE VIVRE ET QU’ON EN BOUGEAIT PLUS ET QU’ON METTAIT NOS BAGNOLES A LA CASSE POUR PRENDRE LE TRAIN EN CAS DE BOUGEOTTE, CELA RESOUDRAIT PEUT ÊTRE PAS MAL DE PROBLEMES NON ?


Stéph
29 octobre 2014 - 19 h 18 min

Lorsqu’il y aura une alternative à recharger avec une énergie renouvelable (hors nucléaire), j’achèterai ce genre d’auto.


justin
29 octobre 2014 - 22 h 02 min

xavier, bonjour, le chiffre de 250 000 hectares de solaire pour la totalité du parc français de voitures particulières, çà ne paraît pas beaucoup. Si c’est le cas, il faut aussi que Renault ne verrouille pas son système de batterie pour remplacer la taxe sur l’essence. Avec la voiture à 1 litre au 100 présentée au salon mais qu’ils ne savent pas à quel prix vendre pour compenser le manque à gagner sur le carburant, le climat a encore de belles années de réchauffement et d’acidification des océans, apparemment. Sinon, affaire à suivre comme on dit.


fred
29 octobre 2014 - 23 h 06 min

Bonjour,
le mieux ne serait il pas de mettre au moins une partie de ces 250 000 ha de panneaux solaires directement sur les véhicules.
Avec 200 wc installés sur le toit d’une zoé on peut déja couvrir en moyenne 10% de sa consommation.
200 wc produisent 200 kwh annuels. avec 200 kwh on parcoure a peu prés 2000 km .
10 % c’est pas énorme mais c’est déjà loin d’être négligeable.
cela c’est faisable immédiatement.Après, on peut penser qu’une diminution des consommations et une augmentation de l’efficacité des panneaux solaires pourraient nous mener à des véhicules qui globalement produiraient plus qu’ils ne consomment.
fred


Roro
30 octobre 2014 - 0 h 13 min

Encore un bel exemple d’hypocrisie des journalistes qui dénoncent une soit disant mauvaise empreinte écologique de la voiture électrique !! Oui dans certains pays (USA, allemagne) le mix élec est de 40-45% de lignite/charbon…
Petit calcul :
Avec 1kWh, je roule 6kms en Zoe.
Bilan CO2 du kWh produit en France par EDF (attention je ne parle pas de ma production solaire sur ma maison parce que là le mot hypocrisie pour les journalistes est trop faible : obscurantisme technique serait plus adapté !): 100gr. Bilan en Allemagne ou USA : 400gr. (Pologne avec 80% d’eléc au charbon : 800gr).
Donc en zoe je fais 6 kms pour 100 gr de CO2 en France, 400 en Allemagne et 800 en Pologne…
Juste que là vous suivez je pense…
Bilan énergie pour fabriquer un litre de diesel dans une raffinerie : 2 kWh, soit en France : 200gr de CO2, 800 en Allemagne et 1600 en Pologne .
Avec 1 l de Diesel on va dire qu’on fait 15 km (on va pas pinailler selon les modèle de bagnole et autres…).
Donc pour faire 6 kms en diesel on est responsable de 200gr/15*6km = 80gr de CO2 pour la fab du diesel + ce que rejette la combustion de ce diesel = 140gr/kms (moyenne) = 140*6 = 840 gr… Total pour 6kms en diesel pour la planète = 840 + 80 = 920 gr !!!
Je remets les montant ici pour ceux qui n’ont pas compris :
Diesel = 920 gr
VE = 100 gr…
Donc le VE est juste 9.2 fois moins polluant que la merde (!) de diesel !!
Oh bien sur on est en France ! Mais même en Pologne, c’est mieux aussi de rouler en élec ! Faits les calculs !

Quant aux batteries lithium qui seraient super sales, là on se fout encore plus du monde ! Que je sache personne ne vient ramener sa fraise sur les batteries des GSM, des PC portables, des tablettes, etc… ah parce que leur lithium est extrait plus proprement que celui des VE ?? Et le recyclage est meilleur aussi que celui des VE ???
ET pire que tout, et là c’est le silence TOTAL des journalistes (j’ai vraiment envie de dire IGNARDS ) sur les impact des pétroliers sur la planète en terme de pollution des mers, de l’air (essayer de vivre aux abord d’une raffinerie et analysez ce que vous respirez !!) et allez voir comment Total remplace des forets en Canada par des hectares de lac noirs de residus de goudrons avec son exploitation des sable bitumeux ! PERSONNE NE RAMENNE SA FRAISE LA en disant que rouler en thermique est HORRIBLE pour la planète ????!! Mince alors !
Cerise sur le gateau : messieurs les journaleux (je pense au super reportage NUL sur le VE passé y a pas longtemps sur FR5 ou encore celui du gars qui essaie de faire paris marseille en VE juste pour bien montrer que le VE c’est nul!!) pourriez vous de temps en temps rappeller que chaque fois que vous passer à la pompe, vous participez à la consommation d’huile de palme produite dans des conditions écologiques et sociales catastrophiques ??!!
700.000 tonnes d’huiles de palmes entrent en UE chaque an pour alimenter les pétroliers !!!
LE pétrole est une drogue, une merde pour la planète et vous osez essayer de réduire le VE alors qu’il n’a que des avantages pour nous aider sur la bonne voie ??? HONTE A VOUS ! Vous êtes des hypocrites, exactement comme les fumeurs qui trouvent toujours des arguments pour minimiser ce qu’ils font…en expliquant qu’on peut mourir d’autre chose ou de ça…
Oui tout va bien continuez comme ça.. roulez avec le pétrole, cramez le vite vite…tuez 40.000 personne /an en France dans les villes, salissez les façades des batiments, aidez TOTAL à extraire du sable bitumeux et cracher des merdes noires dans des lacs.. aider Shell, BP et autres à foutre en l’airle pôle nord, aider les pays comme l’indonéie à cramer toute sa foret et expulser les paysans de leur terre pour planter des palmiers à Huile (et bientôt en Afrique aussi !!)!!! C’est bien les gars, donnez leur du fric pour les aider à aller encore plus loin dans le massacre de notre monde !! Vous arrivez à vous regarder dans une glace ??? Moi je n’y arrivais plus en passant à la pompe !! Maintenant je suis désintoxiqué et j’ai + d’argent dans mes poches (en plus !!) et je ne donne plus un rond aux pétroliers !!
Et pour la location de batterie : OUI c’est BIEN car ça donne un prix d’appel abordable à la ZOE !! Et les batteries seront remplacées par Renault gratuitement et surement pas jetées au fond d’un lac en afrique ! Et puis dans 3-4 ans on m’en proposera avec 2 fois plus de jus pour faire 300 kms avec ma zoe et ça sans la changer ! Acheter des batteries alors que c’est une techno qui évolue très vite est une belle connerie ! Prochain achat : un utilitaire électrique et le dernier thermique dégage de chez moi !


Roro
30 octobre 2014 - 0 h 58 min

Roulez au pétrole !
Marée noire de BP : jusqu’à 2 millions de barils de brut au fond de l’océan, AFP, 27/10/14, 19:27
Jean-Louis Santini

Washington (AFP) – Jusqu’à deux millions de barils de brut se sont déposés au fond du Golfe du Mexique, sur les cinq millions écoulés lors de la marée noire d’avril 2010 provoquée par l’explosion d’une plateforme opérée par le groupe pétrolier britannique BP, selon une nouvelle étude publiée lundi.
L’une des incertitudes de cette catastrophe écologique, la plus grave dans l’histoire des Etats-Unis, est le sort de ces quelque deux millions de barils de pétrole submergés déversés dans les profondeurs de l’océan.
Du nombre de barils de brut déversés dans le Golfe dépendra notamment le montant exact des dommages et intérêts que réclamera la justice américaine.
Une nouvelle audience, qui doit débuter en janvier, devra permettre de trancher entre l’estimation initiale de l’Etat américain (4,9 millions de barils) et celle, bien inférieure, de BP (3,1 millions).
D’après d’autres études, les trois millions de barils restants sur cinq ont été pour 1,3 million dissouts dans l’eau en étant digérés par l’éco-système, pour 1,1 million dispersés -dont 784.000 barils naturellement et 392.000 chimiquement- et pour 800.000 pompés directement par BP.
Les auteurs de cette recherche parue lundi dans les Comptes rendus de l’académie américaine des Sciences (PNAS) ont analysé la distribution chimique des hydrocarbures dans plus de 3.000 échantillons de sédiments prélevés à 534 différents endroits, à des profondeurs allant de mille à 1.300 mètres autour du puits Macondo, source de la marée noire, situé à 80 km des côtes au large de La Nouvelle-Orléans.
- Du pétrole sur 3.200 km2 -
Utilisant un des bio-marqueurs clé des hydrocarbures, le hopane, ils ont déterminé que la contamination s’étendait sur une zone de 3.200 km2 dans l’océan.
La forme des dépôts de brut sur les fonds océaniques suggère que des couches latérales d’eau chargées en hydrocarbure pourraient avoir atteint les sédiments dans les zones côtières ou précipité des particules de pétrole vers les fonds de l’océan jusqu’à 1.700 mètres.
« Nous avons calculé que cette contamination représentait de 4 à 31% du pétrole écoulé dans les fonds de l’océan, basé sur notamment des considérations spatiales, chimiques, et océanographiques », écrivent les auteurs de cette recherche dont David Valentine, du département de Géologie et de l’institut des Sciences marines de l’université de Californie à Santa Barbara (ouest).
Selon lui, ces dépôts de pétrole au fond du Golfe du Mexique en dehors de la zone immédiate autour du puits Macando n’avaient pas pu être détectés jusqu’à présent en raison de leur dispersion géographique et de leur caractère hétérogène.
Plusieurs rapports, dont un publié en avril 2014 par l’organisation écologiste américaine « National Wildlife Federation », ont établi que quatre ans après l’explosion de Deepwater Horizon, la faune continuait à souffrir de la marée noire, affectant particulièrement les dauphins, les tortues et les thons.
« Les grands dauphins qui se trouvent dans les zones de la marée noire sont encore malades et meurent. Et il y a davantage d’indications que ces maladies et morts sont liés à Deepwater Horizon », affirmait l’organisme selon lequel il y encore du pétrole sur les fonds du Golfe, qui s’échoue sur les plages ou se trouve toujours dans les marécages.
Une recherche par des biologistes de l’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA) publiée fin 2013 avait déjà montré l’impact désastreux de la marée noire sur les grands dauphins au large de la Louisiane.


kikivroum
30 octobre 2014 - 7 h 50 min

la voiture écolo c’est vachement écolo : lithium, nickel, aller-retour des matières premières et finies, énergie nucléaire ou autre pour produire l’electricité, recyclage ……..
c’est un truc de bobo fortunés qui habitent en ville


Rv45
30 octobre 2014 - 8 h 11 min

Bonjour a tous, surprenant cette article a contre courant de la réalité de fait. C’est une véritable révolution industrielle qui se réalise sous nos yeux actuellement: nous faire croire que le 1% de vente de véhicule électrique en France en septembre est anecdotique alors que c’est 10 000 véhicules électriques qui ont été immatriculer en Europe en septembre. Ce n’est donc pas un phénomène français ce 1% c’est un phénomène européen, mais aussi nord américain et chinois. L’i3 sortie fin novembre 2013 a déjà vendu plus de 10 000 voiture a fin septembre dont plus de 3200 en moins de 4 mois au US.
Faire croire que l’hybride une solution dépasser condamner a disparaître où hydrogène sont des solutions d’avenirs c’est envoyer notre industrie Nationale dans le mur. Toutes les capitales mondiales mais aussi européen se mettent au bus électrique BYD chinois et les taxis électriques fleurissent dans toutes nos capitales et métropoles européenne en grand nombre: Londres Amsterdam Bruxelles Rome Barcelone. Il faut le dire que le maire de Londres a interdit les taxis a moteur thermique au 1 er janvier 2018. C’est dans 3 ans! Qui va commander un taxi thermique sur Londres ?

Il est extrêmement dangereux pour notre économie de donner des informations contraires a la réalité le résultat est sans appelle aujourd’hui quand on regarde la carte européen des chargeurs rapides a la norme Européenne CCS combo et bien c’est le désert en France comparativement a nos voisins anglais belge allemand suisse Autriche… Notre retard est considérable la France décroche.

Le constat est sans appel aujourd’hui l’information est édifiante et je vous laisse apprécie la situation de crise qui règne chez les constructeur premium allemand. C’est une information canadienne et même quebequoise.

http://www.aveq.ca/actualiteacutes/les-manufacturiers-dauto-europeens-ciblent-tesla

Le retard volontaire des constructeurs leur coûte maintenant très cher et ils ont maintenant technologiquement trois ans de retard.

Se vend-il encore des BMW série 5 des Audi A6 des Mercedes classe E en Californie en Norvège où au Pays-Bas, non aucune! Elles ont considérer totalement ringarde!


Gromit
30 octobre 2014 - 8 h 26 min

Pendant que l’on parle bagnole, le train (électrique ?) est de plus en plus cher et le réseau SNCF de plus en plus défectueux.


motocine
30 octobre 2014 - 9 h 20 min

La voiture électrique dans les villes


Gaby
30 octobre 2014 - 11 h 29 min

Roro au MEDDE, ou ministre de l’industrie, ou même premier ministre, ce serait la fin des hypocrites, des menteurs, des profiteurs et des incompétents au pouvoir, et l’espoir d’un réel développement durable, pas le greenwashing qui nous est imposé de force par le pouvoir, avec la complicité des médias achetés par la publicité des grands lobbys.


JM
30 octobre 2014 - 13 h 20 min

Merci Roro pour ces calculs facilement vérifiables. ça a le mérite de remettre les pendules à l’heure et de clouer le bec à ceux qui sont systématiquement contre tout ce que l’homme invente. Et pour ce qui est des filières de recyclage des batteries automobiles, il ne faut pas rêver, elles ne peuvent pas exister par anticipation !!! Mais si un jour il y a beaucoup de batteries automobiles à recycler, nul doute qu’elles se mettront en place !


Gaby
30 octobre 2014 - 17 h 21 min

Il me vient une idée: si tous les Roro volontaires se concertaient, ils pourraient peut-être faire quelque chose en commun, par exemple en direction des médias, pour que le bon sens reprenne de temps en temps ses droits.
Pour me contacter: solaire2000@wanadoo.fr


Gaby
30 octobre 2014 - 17 h 34 min

Pour Stéph:
Un kit photovoltaïque à installer soi même de ≈ 20 m²/3 kWc coûte ≈ 3 600 €TTC et produit ≈ 3 000 kWh/an au centre de la France, soit de quoi parcourir 20 000km/an pendant 20 minimum à plus de 30 ans, avec il est vrai une perte de production inférieure environ à 20%.
Eurosol France vend ces kits aux artisans, et pourquoi pas à des particuliers Tél. : +33(0)4 67 73 65 77


fred
31 octobre 2014 - 19 h 14 min

Bonsoir,
On est déja capable de faire des véhicules qui sont quasi autonomes avec batteries + panneaux solaires et sur des trajets supérieurs à 100 km journaliers voir http://thesuntrip.com/les-velos-solaires-2013/
la baisse de consommation (donc de besoin energétique) des vehicules annoncée par Renault (1l/100 km) permet largement d’envisager une autonomie energetique quasi complete d’une voiture electrique dotée de ses propres panneaux solaires.
fred


THEVENIN
1 novembre 2014 - 17 h 01 min

@Fred
Comment extrapoler de véhicules de quelques dizaines de kilos qui roulent à quelque chose comme 40 km/h maximum avec quelqu’un qui pédale avec 2m² de panneaux à une voiture d’au moins 500 kg qui devrait rouler à 90 km/h ?


fred
1 novembre 2014 - 19 h 50 min

bonsoir,
@thevenin
Ford a déja un concept car qui répond presque à cette définition
http://www.greencarreports.com/news/1089425_ford-c-max-solar-energi-concept-using-the-sun-to-charge-electric-car
cette solution est loin d’être parfaite mais elle peut être fonctionnelle dans un certain nombre de cas. Cependant, le garage muni d’une grande lentille de fresnel n’est pas forcément très pratique.Aprés, un vehicule electrique ne doit pas forcément être une voiture. A l’apparition du moteur à explosion, les premières voitures ont gardé beaucoup de points des anciens fiacres et il a fallu des années pour se libèrer de ces choses inutiles.
Concernant le vehicule electrique il faudra aussi surement des années pour se libèrer d’un grande autonomie, d’une forme proche d’une automobile classique , de 4 à 5 places etc….

en tout état de causes, Ford semble prouver que l’autonomie energétique d’une voiture est possible.
fred


Gaby
1 novembre 2014 - 22 h 32 min

@Fred
Avec 2m2 de modules, on a une puissance d’environ 300W.
S’ils sont correctement orientés et inclinés, ce qui ne peut être normalement le cas sur une voiture, ils produisent dans le centre de la France environ 300kWh/an, et si la voiture consomme 10kWh/100km (soit 1 litre aux cent), cela permet de faire 3000km/an, ce qui représente environ le quart de la distance moyenne annuelle parcourue.
Il ne faut donc surtout pas installer des modules sur une voiture, mais sur un toit correctement orienté et incliné.


fred
1 novembre 2014 - 23 h 04 min

@Gaby
Je ne suis pas entièrement d’accord avec ton analyse. 1litre /100 km ne réprésente au mieux que 4kwh (rendement exeptionnel de 40% d’un diesel automobile).
d’un autre coté, quand il y a du soleil et que l’on roule, on gagne les rendements de stockage/restitution de la batterie.
Cette option, bien que moins performante que des panneaux correctement orientés a l’avantage d’être totalement indépendante (pas de branchements).
La plupart des voitures actuelles ont des surfaces au sol supérieures à 6m². Pour moi, les ordres de grandeur indiquent clairement qu’un vehicule electrique globalement autonome est possible dès aujourd’hui.
fred


Roro
1 novembre 2014 - 23 h 45 min

Films PV transparents sur les vitres et peinture Photovoltaïque sur toute la voiture !!
A kikivroum : je roule au nucléaire et à l’energie solaire avec 5600Wc de modules PV sur ma maison ! et bien sur j’essaie de racherge mon véhicule le jour et quand il y a du soleil…et non la nuit !
Quant au fait que le VE est pour bobo à la ville; vous me faites bien rire : je suis à la campagne (la ville à 12 bornes !) et je suis tout sauf un bobo (décroissant, écolo et artisan en énergie solaires…) tout faux donc ! Le VE pour la ville seulement : encore une idée reçue de couillon de service !


L ‘ Observateur
2 novembre 2014 - 11 h 16 min

TOUT LE MONDE A RAISON!
Quelle que soit la solution choisie, il faut se rendre à l’évidence, le destin de l’humanité est de détruire son milieu vital et lui avec.

Il s’agit d’un suicide collectif pratiqué à grande échelle avec les moyens suivants:

-le fric à tout prix et ses corollaires:exploitation des humains, pollutions, épuisement des ressources, destruction des espèces animales et végétales
-le racisme
-la guerre
-le fanatisme religieux
-le fanatisme politique
-etc…

On arrive au bout …

QUESTION AUX CROYANTS: votre dieu est-il mort ?
Si non, qu’attend-il pour intervenir ?
(Il est vrai que les tremblements de terre et ébola, c’est quand-même lui !)


fred
2 novembre 2014 - 16 h 30 min

Bonjour,
Je vient de voir la YOGOMO http://lyonsautomobiles-electrique.fr/index.php
pour moi qui fait 30km (15km al +15 km retour) par jour pour aller bosser, cette voiture ferait 150 km par semaine soit une depense energétique de 5kwh ou 260 kwh annuels. 400 watts de panneaux solaires sur le toit me rendrait autonome au moins 80% du temps.
Dans ce cas, mais mon cas ne doit pas être extraordinaire, la voiture electrique serait réellement une bonne partie d’une solution à la crise energétique.
fred


fred
2 novembre 2014 - 22 h 11 min

une petite erreur, ce n’est pas « soit une depense energétique de 5kwh ou 260 kwh annuels »
mais « soit une depense energétique de 11kwh ou 570 kwh annuels »
fred


Mallus
6 novembre 2014 - 19 h 25 min

Bonjour à Tous,
Le plus grave dans tout cela… c’est que nos constructeurs nationaux (et même européens)ont tout fait pour freiner le développement du VE… suffit de vendre à un prix bien supérieur au coût réel, dire que c’est pour payer le développement… et on endort les Français.
Sauf qu’à présent, avec le retard qu’ils commencent à accumuler, c’est toute l’industrie automobile Français (voir européenne), qui risque d’en faire les frais. Les marques allemandes l’on bien senti depuis la commercialisation du Model S de Tesla, qui pourtant n’est pas donné.
Imaginez ce qui va se passer lors du lancement de leur Model E.

Personnellement je roule en VE depuis 2006, je regrette juste de ne pas l’avoir fait plus tôt. Et demain je roulerai toujours en VE (2000 kms/mois)
Avec mes économies sur mon transport j’ai installé du Photovoltaïque et à présent je produit plus de Kwh, que ceux que je consomme (habitation comprise)
Le manque d’autonomie des VE c’est une connerie, peu de gens font plus de 100 km par jour.
Le manque de bornes c’est une connerie aussi
Le VE pour la ville c’est aussi une connerie…

Enfin maintenant dépensez votre argent comme bon vous semble… mais l’entretient d’un VE est bien moins cher qu’un thermique.


Robert
9 novembre 2014 - 14 h 39 min

L’ état qui prélève 7€ de taxes pour chaque véhicule à essence qui fait 100 km, vous fait cadeau actuellement de 7€ x 240 = 1680€ par an.
Ne le faites pas trop savoir, car le manque à gagner sur ces taxes, sera vite demandé aux véhicules électriques quand ils seront plus nombreux.
L’ état, ce puits sans fond actuel, pourrait bien se réveiller.


freebee
19 novembre 2014 - 11 h 22 min

Bonjour Roro,

D’où tenez vous les calculs, comparatifs de rejet de Co²
Il est vrai, que personne ne raconte les différents bilan de production au kwh du diesel, essence…
Le rendu à la pompe

Merci pour votre aide et calculs précieux


crinblanc33
1 mars 2015 - 12 h 42 min

allez voir ce forum d’utilisateurs de VE et vous direz moins de bêtises et là je suis poli , on ne s’est jamais autant posé la question de la pollution des véhicules que lorsqu’on parle de VE, pour les diésels et essence on n’a aucun scrupule , bizarre non ?
http://renault-zoe.forumpro.fr/



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
3784

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS