Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Transport » Test grandeur nature pour une ligne de fret ferroviaire de 10 000 km
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
MSC

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Les voitures autonomes tiendront-elles la cote ?
  2. Isoler par l’extérieur ou l’intérieur ?
  3. Les voitures les moins polluantes en 2017
  4. Un tout nouvel anti-âge signé Nu Skin
  5. Aquashell, le spécialiste des habitats flottants


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
ite-iti
La question d’isoler par l’extérieur ne se posait pas il y a 10 ans, ce procédé était encore assez peu connu, et les entreprises qui le mettaient en œuvre ne se contentaient pas de faire que cette prestation.Maintenant, l’isolation thermique extérieure a son acronyme, l’ITE, et ses spécialistes qui ne font que ces travaux toute l’année. S’ils sont si nombreux désormais, et si sectorisés, c’est que [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Test grandeur nature pour une ligne de fret ferroviaire de 10 000 km

C’est le 19 septembre dernier qu’un train chargé de 50 conteneurs de matériel informatique a quitté Xiangtang, au Sud-Est de la Chine, pour rejoindre, 10 000 km et 7 fuseaux horaires plus tard, Hambourg en Allemagne.

Ce premier train qui transporte, exclusivement pour Fujitsu Siemens Computers, du matériel (essentiellement des moniteurs et des boîtiers nus) dans des conteneurs scellés à ‘température contrôlée’, effectuera un périple transcontinental de 17 jours. Après avoir traversé la Mongolie, puis le désert de Gobi avant d’entrer en Russie près d’Irkoutsk, le convoi a rejoint la ligne du Transsibérien et poursuivi son chemin par Moscou, pour rejoindre la Biélorussie, la Pologne et enfin franchir la frontière allemande. Parvenu au terme de son périple, le contenu des conteneurs sera réparti entre 2 sites, un de distribution (moniteurs) et l’autre d’assemblage (1).



Itinéraire du premier transport commercial entre la Chine et l’Allemagne sur plus de 10 000 km de voies ferrées


En utilisant les 10 000 km du chemin de fer transeurasien, Fujitsu Siemens souhaite gagner en souplesse de fonctionnement mais aussi faire des économies. Face au transport maritime, le trajet ferroviaire est en effet plus rapide d’un tiers et coûte 4 fois moins cher que le fret aérien. Au-delà de ces avantages, en devenant le premier constructeur mondial à préférer le train à l’avion pour certaines de ses commandes, l’industriel limite ses émissions de CO2 (5 % d’émissions en moins par rapport à l’aérien).

Coordonnée par la société allemande DB Schenker, la division transport et logistique de Deutsche Bahn (la SNCF allemande), cette première va déboucher sur la mise en place d’un service régulier hebdomadaire le long de cette importante voie commerciale, entre la Chine et l’Allemagne. Cette liaison ferroviaire, dénommée le ‘Transeurasian Express’, devrait commencer ses ‘rotations’ avant la fin de l’année.

Alex Belvoit

1- Environ 60 % des activités de fabrication de Fujitsu Siemens Computers sont effectuées en Allemagne.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 02 octobre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
zorggy
3 octobre 2008 - 0 h 00 min

Je suis étonné des chiffres annoncés: « 5% en moins par rapport à l’aérien ». Le chemin de fer est-il si gourmand? Et pourquoi comparer à l’aérien alors que c’est le maritime qui est normalement utilisé? Une économie plus substantielle au niveau pollution serait de produire à nouveau localement. Vivement le pétrole à $1000…


CONCHITA94
3 octobre 2008 - 0 h 00 min

Tout a fait d’accord avec vous zorggy le % me parrait minime(il est vrai que sur 10000km???? le temps étant de l’argent!!) Par contre il fallait faire là différence avec la mer (le mieux étant la voile puisque le temps du voyage ne semblant pas avoir d’importance)


alex
3 octobre 2008 - 0 h 00 min

Ce faible taux de réduction des émissions est dû à la non-électrification des lignes. Les motrices sont donc des diesels.

Alex


Rémi
6 octobre 2008 - 0 h 00 min

Bonjour.
Qu’elles sont vos sources ?
Selon la DB, qui cite son client, (voir ce communiqué : http://www.dbschenker.com/site/logistics/dbschenker/com/en/about__dbschenker/best__practice/container__express/container__express.html), il y a 95 % d’émissions de CO2 en moins.

Cela dit j’aurai tendance à trouver effectivement plus réaliste le choix de la traction diesel, vu les différences de standard d’alimentation entre les pays traversés.
Voir mes articles sur le sujet :
http://ecotransport.blog4ever.com/blog/lirarticle-142072-966445.html






à lire aussi
     
Flux RSS