Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Transport » Serge Lepeltier : pré-bilan et 9 millions d’euros pour des bus ‘propres’
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Serge Lepeltier : pré-bilan et 9 millions d’euros pour des bus ‘propres’

‘La lutte contre la pollution est un enjeu majeur pour l’avenir de la planète et en ce début de XXIème siècle le réchauffement climatique constitue un défi essentiel. Défendre l’écologie nécessite donc de conduire deux approches complémentaires : une écologie de proximité et une écologie globale.’ Par ces mot, le ministre de l’écologie, S. Lepeltier, a débuté un discours faisant le point global de son action et des 3 orientations qu’il souhaite mettre en oeuvre, à savoir le plan national santé environnement, le réchauffement climatique et la politique de l’eau.

> Le plan national santé-environnement

Rappelant les 30 000 décès anticipés par an, liés à la pollution atmosphérique, et le doublement des maladies allergiques respiratoires en 20 ans, le ministre a dressé un pré-bilan du plan action santé-environnement, 5 mois après son adoption.

- Prévention de la légionellose

Un an après l’épidémie de légionellose du Pas-de-Calais, 12 000 tours situées dans 6000 établissements ont été identifiées, permettant de renforcer la surveillance. Par ailleurs, un décret vient d’être signer pour soumettre à la législation des installations classées, l’ensemble des tours aéro-réfrigérantes et ainsi renforcer leurs obligations.

- Substances chimiques

A travers le projet européen, REACH, la France participe à l’évaluation de plus de 30 000 substances chimiques présentes sur le marché. Plus concrètement, des objectifs de réduction ont été fixés pour les dioxines et le plomb, respectivement 85 % et 65 % de réduction.

- Particules diesel 

Alors qu’une étude met en avant une baisse de l’espérance de vie pouvant atteindre 2 ans, à cause des fines particules polluantes, principalement émises par les moteurs diesel, la France généralisera les filtres à particules qu’à l’horizon 2010. Néanmoins, Serge Lepeltier a annoncé un effort particulier sur les bus avec l’équipement, de ceux qui peuvent l’être, en filtre à particules. Dans ce cas, les gains sont significatifs avec une baisse de 90 % des émissions de particules. A ce titre, 9 millions d’euros ont été ajoutés à la prévision de budget 2005, du ministère de l’écologie.

> La lutte contre le changement climatique

Même si ce sujet est considéré comme prioritaire, pour l’instant la France fait partie des mauvais élèves européens, toutefois le ministre a rappelé qu’en matière de transports, la production de biocarburants triplera d’ici 2007 (une tonne de biocarburants émet 3 fois moins de gaz à effet de serre qu’une tonne d’énergie fossile). Pour l’habitat, les particuliers bénéficieront d’un crédit d’impôt renforcé à partir du 1er janvier 2005, de 25 % pour les chaudières à condensation et les matériaux d’isolation, et de 40 % pour les équipements utilisant des énergies renouvelables.

> La rénovation de la politique de l’eau

Rendu nécessaire par la piètre qualité des eaux (75 % des rivières et 57 % des nappes souterraines contiennent des pesticides) le ministre a annoncé la présentation d’un projet de loi sur l’eau au début de l’année 2005. A première vue, le texte semble peu novateur, le ministre ayant parlé uniquement de modernisation des agences de l’eau et de mesures, essentiellement financière, en faveur des services publics d’eau et d’assainissement. Aucune mesure ne devrait venir réglementer ou limiter la dispersion de pesticides par l’agriculture, principale pollueuse de cette ressource naturelle.

Pascal Farcy

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS