Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Transport » Des biocarburants alternatifs d’origine animale
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Des biocarburants alternatifs d’origine animale

Les biocarburants sont l’un des enjeux clés du secteur de l’énergie et de nombreuses idées, plus ou moins farfelues, voient le jour pour trouver des alternatives à l’or noir, qui est de l’avis de tous, une ressource bel et bien amenée à disparaitre. D’où de nouvelles pistes pour élaborer un biocarburant nouvelle génération et parmi celles-ci, le recyclage de graisses animales.

Les biocarburants suscitent depuis quelques années la polémique : ils seraient en effet responsables de la montée des prix des matières premières. Principaux griefs retenus contre eux : ils utilisent des ressources alimentaires (maïs, colza, tournesol,…) et occupent des terres agricoles. Aussi, en 2011, la production des biocarburants de 1ère génération en France et dans l’Union européenne a été fortement impactée par la flambée des prix des matières premières et la volatilité du cours du brut. En 2010, la consommation mondiale de biocarburants a représenté 3 % de la consommation totale de carburants. Parmi ces biocarburants on retrouve 73 % de bioéthanol, produit de fermentation du sucre, utilisable dans les motorisations essence, et 27 % de biodiesel, produit à partir d’huiles végétales, pour les motorisations diesel. Reste que depuis 2005, la règlementation française impose d’incorporer 7% d’agro-carburant dans l’essence et le gazole.

Du végétal à l’animal….

Au-delà des biocarburants produits à partir de bière, de chanvre, d’algues marines ou de café, d’autres alternatives voient le jour avec notamment des biocarburants produits à partir de résidus de poissons ou d’animaux. La firme Nestlé Oil développe ainsi un biocarburant conçu à base de viscères de panga que l’on transforme désormais en huile. Et l’usine Eco-Motion des Mousquetaires installée au Havre produit du carburant à partir des graisses animales provenant des abattoirs, boucheries et rayons boucherie de leurs magasins alimentaires… « Cela représente 130 000 tonnes de déchets graisseux par an en France. Notre usine du Havre, la première en France, en recyclera 90 000 tonnes », a annoncé Philippe Bonno, dans une interview pour Ouest France publiée en ligne. L’usine devrait ouvrir à l’horizon mi-2013. Ce sera la première fois que cette matière première sera transformée pour entrer dans la composition de carburant des moteurs. Dans la même veine, l’entreprise danoise Daka Bio-industries a mis en service dés 2008 une usine de production qui fournit ce type de biodiesel.

Résultat écologique des courses ? Près de 80 % de gaz à effet de serre devraient être économisés et moins de particules nocives du diesel rejetées dans l’air.

Déborah

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 11 janvier 2013 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
rose
17 janvier 2013 - 0 h 00 min

C’est une très bonne idée… Seulement, comme une seule espèce animale est assez dégénérée pour se déplacer en bagnole, il me semble logique que seule cette espèce soit mise à contribution pour la production de ces biocarburants.

Un chirurgien américain a eu la fort bonne idée d’utiliser la graisse de ses patientes liposucées comme carburant pour faire rouler les bagnoles, de même les automobilistes eux-mêmes pourraient aisément fournir suffisamment de graisse pour assurer leurs propres déplacements. C’est là une ressource inépuisable puisque tant qu’il y aura des humains dégénérés pour se déplacer en bagnole il y aura des corps dégénérés pour fournir le carburant nécessaire.

Certes, l’immense majorité de ces humains dégénérés font de la graisse à partir de la graisse des autres animaux, donc cette solution ne sera jamais équitable pour ces derniers (mais tant qu’il y aura des humains rien ne sera jamais équitable pour les autres animaux).


laurence
17 janvier 2013 - 0 h 00 min

c’est lamentable et la porte ouverte aux élevages extensifs !!! Odieux.


nicolekretchmann
17 janvier 2013 - 0 h 00 min

vive la téléportation !
quelle différence entre manger de la chair animale ou la retrouver dans son moteur ?
A quand les scientifiques ou scientistes dévoileront l’Energie Libre de Nicola Tesla ?
Quand nous, les humains l’exigeront non par la force armée mais par leurs changements perso !
végétarisme, respect de soi, des autres dont la Terre, les animaux, les végétaux, l’arrêt des usines d’armement, du nucléaire…


paul48
17 janvier 2013 - 0 h 00 min

Le terme de biocarburant est impropre (bio = vie) il est utilisé 8 fois contre 1 seule fois pour le terme agrocarburant. L’idée de faire croire que le carburant a une origine « bio » est plutôt malvenue. Voir les textes de Dominique Guillet de Kokopelli ! Il explique ça très bien.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
173

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS