Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Succès commercial pour la voiture à hydrogène de Toyota
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  3. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :



Succès commercial pour la voiture à hydrogène de Toyota

toyota Mirai à hydrogène

Dans les annales automobiles, le 15 décembre restera marqué comme le jour où une voiture à pile à combustible alimentée à l’hydrogène a été proposée pour la première fois à la vente. Portant le logo de Toyota, la Mirai a logiquement fait ses débuts commerciaux au Japon, pays accessoirement le mieux équipé en matière de stations à hydrogène (une quarantaine actuellement).

Pour cette première qui promet un véhicule électrique sans l’absence d’autonomie qui ces derniers, le succès est apparemment au rendez-vous et … dépasserait même de très loin les attentes du constructeur. En effet, si Toyota n’a communiqué officiellement aucun chiffre de ventes, se contentant de souligner que « …le nombre de commandes dépasse le chiffre de 400 », le quotidien économique Nikkei annonce près d’un millier de clients dans l’archipel !

Quoi qu’il en soit, pour le constructeur japonais il s’agit d’un véritable succès, puisqu’il paraît très probable qu’il dépasse de très loin son objectif de ventes d’ici la fin 2015, à savoir 700 Mirai. En conséquence, rien d’étonnant à ce que le japonais songe à augmenter les cadences initialement prévues, d’autant que Toyota compte proposer sa voiture à hydrogène en 2015 aux USA, avant l’Allemagne, le Danemark et le Royaume-Uni.

Rappelons que la Mirai se présente sous la forme d’une berline classique, proche de 5 m, avec l’agrément de conduite d’une électrique (souplesse, silence de fonctionnement) et surtout une autonomie de plus de 500 kilomètres. La comparaison avec un véhicule à moteur thermique se renforce encore au moment de faire le pliaient, celui s’effectuant en moins de 5 minutes.

A l’inverse, si écologiquement, la pile à combustible permet de faire l’économie d’une batterie au bilan environnemental déplorable, à l’utilisation la voiture à pile à combustible ne fait pas mieux que son homologue électrique. En effet, la production d’hydrogène repose encore très majoritairement sur une énergie fossile : le gaz, que cela soit au Japon ou ailleurs.

Pour en savoir plus sur la Toyota Mirai (fonctionnement, caractéristiques principales, etc.) rendez-vous sur le précédent article que nous lui avons consacré.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 16 décembre 2014 à 07:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Rhino
16 décembre 2014 - 17 h 04 min

Encore plus de gaz CH4 à extraire pour produire l’hydrogène.

Le discours sur la voiture à hydrogène qui rejette seulement de l’eau, c’est bien beau, mais l’origine de l’hydrogène, hein, ça ne pousse pas sur les arbres.

Arrêtez donc avec vos discours futuristes. L’avenir, c’est la marche à pied, le vélo et le cheval pour tirer les chars de marchandises.


AGo
17 décembre 2014 - 18 h 09 min

Magnifique ! Là est la vraie transition énergétique en matière de transport; bien sûr l’hydrogène est aujourd’hui tributaire de la pétrochimie et du gaz naturel, mais demain on le fabriquera avec les réacteurs nucléaires à haute température, une des 6 filières retenues par la communauté internationale dans le programme nucléaire « Génération IV ». De tels réacteurs, encore expérimentaux, fonctionnent déjà dans plusieurs pays (F, USA, Allemagne, Afrique du Sud, Russie, Chine, Inde,… et Japon évidemment). L’empreinte environnementale est alors minimale. Super ! Bravo Toyota ! et bravo au Japon qui non seulement ne jette pas le manche après la cognée (Fukushima), mais réagit avec intelligence et vision prospective !


laselva
17 décembre 2014 - 19 h 46 min

vos commentaires sur le bilan écologique ont besoin d’être mis à jour. H2 est produit de nos jours par une startup écologique: société française MCPHY par électroyse de l’eau H2+ O2net l’électrité qui sert à l’électrolyse provient du surplus de courant des éoliennes AIR LIQUIDE s’intéresse également à ce processus. Bilan écologique remarquable car on peut stocker facilement H2 et s’en servir dans la pile à combustible de la Toyota


Xrisd
17 décembre 2014 - 19 h 58 min

@AGo Quel optimisme forcené. Là oú le nucléaire passe, le territoire trépasse. Seules l’efficacité énergétique, les économies d’énergie et les renouvelables sont acceptables et vraiment durables. On en est déjà à vouloir massacrer nos paysages, notre flotte et notre climat pour du gaz de schiste, à trembler devant la Françafrique vacillante de l’uranium et ses pots de vin surréalistes ! On met plus de 10 ans à construire un EPR pour le triple de son prix initial. Aucune projection n’imagine que le nucléaire représenterait plus de 4 % de la production énergétique globale. Au lieu d’enfourner les derniers deniers de nos économies agonisantes dans d’hypothétiques succès scientifiques aux considérables impacts écologiques (notamment en matière de modifications de l’ADN du vivant) on ferait mieux d’injecter les matières premières qui nous restent dans une production énergétique localisée et interconnectée, sans carbones, sans fission et sans fusion. Et de mettre en place un système communautaire de transports en commun qui satisfasse la plupart de nos besoins en mobilité tout en nous libérant de notre esclavage vis à vis de nos petites bagnoles.


Jicé60
17 décembre 2014 - 21 h 07 min

A 50000 € le bout, ça ne sera jamais  » la voiture du peuple  » !!!
http://www.caradisiac.com/Toyota-Mirai-le-prix-et-les-performances-99027.htm


Jacques PONTOISE
17 décembre 2014 - 21 h 31 min

Enfin! Sortir du diesel est possible…Même si ça doit encore prendre un peu de temps, on voit le bout du tunnel :-) )


justin
18 décembre 2014 - 9 h 18 min

C’est le progrès en marche. Le temps de terminer de vendre ce qui marche et qui utilise les robots déjà amortis, de terminer les stocks de pétrole qui rapportent à ceux qui décident. Dans le documentaire sur la fonte de l’antarctique (qui s’accélère au delà des prévisions les plus sombres), la dame du CNRS a dit, si on stoppe aujourd’hui toutes les émissions de gaz à effet de serre, la température s’élèvera de toute façon d’1 degré et demi en 2050. Ah bon? alors 2 degrés pour 2050, c’est déjà mort? Je n’ai jamais compris ces documentaires qui montrent qu’on a déjà dépassé largement un degré et qui concluent qu’il faut absolument limiter à 2 degrés tout en constatant qu’on accélère les rejets comme jamais avant. Sur ce site, on se trompe tous, l’énergie de l’avenir c’est l’helium3, il y en a plein la lune et plein les astéroides pour plusieurs milliards d’années de consommation « propre ». Les chinois forcent l’allure pour revendiquer aussi un bout de lune, ils pensent loin. En ce moment, on est dans une zone dangereuse pour l’humanité, il faut mettre les gaz pour atteindre l’helium3. Dommage, je ne serai plus là pour le voir.


Rémy
18 décembre 2014 - 10 h 06 min

La croyance aveugle que le « progrès technologique » (qui demain s’affranchira du travail des humains grâce aux robots) et sous-entendu la croissance (qui ne prend en compte que les bénéfices, jamais les dégâts qu’elle occasionne) nous sortiront du mauvais chemin dans lequel la partie « consommante » de l’humanité s’est engagée est une supercherie qui ne trompe plus grand monde… Même si cela n’est pas très glamour, nous n’avons d’autre choix que de rassembler ce qui nous reste de lucidité pour cesser de nous comporter comme des enfants gâtés et insatiables: réduire notre surconsommation (à l’approche des fêtes, c’est la période!), nos gaspillages éhontés et aller vers une société de sobriété et de modération. Je partage tout à fait l’avis de Xrisd!


Arthur
18 décembre 2014 - 11 h 01 min

Xrisd et Rémy : vos commentaires et analyses sont frappés au coin du bon sens, aux antipodes de l’exaltation de Ago qui fleure bon le lobby pronucléaire. Mais en ces temps de renoncements voire de franche hostilité de nos dirigeants locaux, nationaux et européens vis-à-vis de tout ce qui touche à l’environnement non marchandisable immédiatement, parler d’une société de sobriété et de modération n’est pas dans l’air du temps, …. sauf pour d’autres composantes comme les salaires des classes ouvrières et moyennes, le système de santé publique & la sécurité sociale, les retraites, l’assurance chômage, etc. bien évidemment !!!
Les voitures hybrides ou hydrogène ne sont guère que des pis allers réservés à la tranche des bobos nantis et bien pensants. Une voiture neuve présente toujours un coût environnemental important. Le nouveau jouet de Toyota s’inscrit bien dans cette lignée (et son esthétique est qui plus est franchement discutable).


Rémy JULES
18 décembre 2014 - 20 h 13 min

Grosso modo d’accord avec Rémy et Xrisd. Cette discussion ressemble beaucoup à une récente discussion sur la voiture élec « écologique » et donc mêmes arguments à priori. D’un coté une confiance (aveugle) en le progrès technologique et de l’autre des réflexions que beaucoup d’écolos (EELV) ne renieraient pas.
Je pense qu’il n’y a pas une solution mais des solutions, pas facile de sortir des énergies fossiles vu que nous avons perdu tout sens commun sur la valeur de l’énergie. Qu’est-ce que l’énergie ?, surement pas un objet de pacification !
Pour raconter une bêtise, je propose de faire suivre nos causeries par la partie de l’humanité n’ayant pas accès à la mobilité motorisée, ça les intéresserait surement de connaître nos petits soucis d’occidentaux ayant accès à l’énergie et la contrôlant… Pas sûr que les africains puissent réparer la voiture à hydrogène …
La Mirai ? Un exploit (pour les confiants), 1T85, 154 ch, 179 km/h, autonomie de 500 km, bravo la science ! Sont si beaux ces salons roulants, de véritables résidences secondaires, pure fantasme, MDR.
Poids, puissance, performance, rien que des prétentions issues du potentiel auquel nous avons (eu) accès de par le fossile. Si l’on veut croire en une profusion énergétique (« écolo ») quasi inépuisable de type fusion nucléaire et un recyclage systématique des ressources on peut imaginer vivre un jour dans un décor à la Star Wars, mais est-ce désirable ?
La voiture ? 40 ans à développer des infrastructures délirantes, pays sillonné d’autoroutes (pour « désenclaver » des régions comme y disent, a tellement bien marché que ce pays est constellé de déserts économiques !), des autoroutes soit quasi désertes en temps normal (hormis les camions nous amenant des fraises en mars !) soit saturées lors des transhumances estivales…, des performances de fou et surtout des vitesses de catalogue (vitesse moyenne dans Paris = 17 km/h !), un poids énorme à trimbaler et une conso en rapport (salon roulant).
Oui Rémy, pas très glamour de prôner la sobriété, surtout pas électoraliste, et dans ces histoires ce n’est surement pas quelques causeries entre quelques cons vaincus qui changeront la donne…
La voiture est le 1er post de dépenses publicitaires TV, pas un hasard.
Si l’on reste dans la logique vitesse/performance le pire serait la découverte de l’énergie à profusion et éternelle, condamnation sans appel des ressources minières et à terme 6ème extinction (même pas besoin de réchauffement climatique !). Cette transition énergétique est une chance de « grandir » après 15 000 ans de guerre pour le contrôle de l’eau, de l’énergie et des matières 1ères. On peut continuer comme avant, se repeindre en vert, mais ça ne changera pas grand-chose aux résultats des courses, ce n’est que repousser les échéances !

Y a plein de solutions mais aucune n’est omnipotente. Des véhicules à moteur thermique consommant moins de 1 ou 2 L sont dans les cartons, ce sera déjà un mieux dans un univers basé sur la conso… de la classe moyenne (les pauvres d’ici sont déjà en stress énergétique !). La transition énergétique c’est au moins 30 ans, y aura des solutions intermédiaires.

Enfin, pour ce qui est de cette prétention (crétine) de nos salons roulants, en l’absence de solution « miracle », pour être viable le cahier des charges pourrait être proche de celui de la 1ère 2 CV, transporter 4 personnes à une vitesse acceptable (90 km/h), un sac de pommes de terre dans le coffre et ne pas casser les œufs à l’arrière (confort), ceux croyant en l’énergie ad lib peuvent aussi croire au Hummer écolo, MDR ! Mais évidemment nous sommes mal barré pour prôner le moins, 2 siècles que c’est toujours plus, pour quelle raison « revenir en arrière » ? Ben, juste la réalité physique !

Rémy JULES, adhérent ENERCOOP, Système Solaire Combiné à demeure

P.S Pas facile cette transition et parfois/souvent impossible, tellement d’aspects à assumer. Si l’on veut manger de la viande 3 fois/jour c’est possible, question de pognon, mais on en connait les conséquences, santé, environnement. Si conso de masse ça devient grave. Si une “science” nous en donne la possibilité sans conséquences (apparentes) quasi tout le monde plonge…

P.S #2 Jean-Marc Jancovici (Manicore) a à mon sens une approche large des problèmes d’énergie. Il a bien un coté nucléariste mais globalement ouvert aux diverses solutions (intermédiaires ou “définitives”), c’est déjà ça.


steph
21 décembre 2014 - 1 h 41 min

Que de grands poètes avec les énergies renouvelables, le rendement d’une éolienne par rapport au coût énergétique de production et d’entretien est quasiment nul, les panneaux solaires ont quant à eux un rendement de 1.18, c’est-à dire que 1.18 watt sera restitué dans toute sa vie pour 1 watt consommé à sa fabrication (par énergie fossile ou nucléaire). Que dire de plus que tout le monde trouve cela très bien, mais personne n’en veut à côté de chez soi : pas joli dans le paysage ou bruyant : dans le sud-ouest, une armée d’écolo bloque un projet de site d’implantation d’éoliennes et pourtant c’est l’endroit le plus favorable d’Europe, et cela au nom de quelques centaines de personne qui trouvent cela vilain dans leur vallée inhabitée.
Au secours, que chacun prenne réellement ses responsabiltés et arr^te de casser pour ne rien proposer…


Gérard MAUGET
24 décembre 2014 - 23 h 50 min

c’est le troisième message que je reçois de votre part concernant le « succès commercial de cette voiture Toyota à hydrogène.
mes remarques sont les suivantes:
rien ne dit que la filière retenue et favorisée par vous , soit celle qui réussira
Si effectivement cette solution réussissait, ce ne serait pas à l’avantage de l’industrie française car l’incidence du déséquilibre de notre commerce se ressentirait sur le PIB et donc la richesse à disposition pour les français
Si être écologiste est de renforcer le lien qui uni les français (en même temps que celui qui uni tous ceux qui participent à notre environnement),je ne vous vois guère actifs pour favoriser l’industrie française !
il faut dire que le rendement des éoliennes vous accapare beaucoup !


Roro
25 décembre 2014 - 0 h 57 min

D’accord avec Remy jules : il faut changer du ‘toujours plus et mieux’ au ‘mini juste ce qu’il faut’ et effectivement c’est une question de physique ou comme disait Nicolas Hulot en 2002 : une croissance infinie dans un espace fini aux ressources limitées est …une inéquation mathématique !


Roro
25 décembre 2014 - 1 h 09 min

Steph dit vraiment n’importe quoi sur le Photovoltaïque !!
Pauvre garçon : autant de salades !
La fab d’un module solaire de 250 à 300Wc représente 1 à 3 ans de sa production en &énergie pour le fabriquer ! Un tel module PV produit pendant 40ans (en fait y pas de limite mais une baisse linéaire de 0.3% / an au niveau des cellules…
Ainsi TOUS les fabricants GARANTISSENT que leur module fournira encore 80% de sa puissance initiale à 25 ans ! Y a même des garanties de 87% à 30 ans !! Donc les 40 ans c’est sans problème ! J’ai 5600 Wc sur mon toit et en 4 ans ils ont produit 24.000 kWh !!! Soit déja bien plus que ce qu’il a fallu pour les fabriquer. Allez visiter une usine qui fabrique les modules PV (certaines ont 540 kWc de module PV sur leur toit et donc le coût de fab est de 1 an de leur énergie restituée…sur 40 ans…soit 40 fois plus d’énergie restituée que d’énergie consommée pour la fab !! On est TRES loin de vos chiffre délirant !! Quand on en connait RIEN au PV, à son industrie, les fabricants, les garanties, la qualité, comment ça marche, etc…. On la ferme !
Ou alors on va rejoindre ses potes du bistro pour refaire le monde méthode mére michu qui raconte « y parait que »… Ah les « Y parait que », les français sont très forts *, mais pour se bouger à aller chercher les infosn visiter des usines et comprendre ET faire le pas de poser des modules PV sur saz maison, là y a plus grand monde !! Et curieusement c’est TOUJOURS ceux qui n’ont pas eu les c….es de le faire sur leur maison qui critiquent cette merveilleuse technologie avec des inepties incroyables sortie d’on ne sait ou !! Ceux qui l’ont fait, on ne les entends pas ! Ah oui… je produit 6000kWh /an et j’en consomme 3200 sur ma maison…Rien que ça, ça vaut le coup ! Bien meilleur bilan que pas mal de technologie utilisée tous les jours et qui coutent TRES chers à la planète en particulier toute celles que se gavent de pétrole, ce poison qui tue nos océans et notre atmosphère et qui effectivement pourrait bien créer la 3ième extinction comme le rappelle Remy Jules !


Ruault-Sapin
26 décembre 2014 - 19 h 58 min

Merci RORO pour cette réponse musclée ! Y’en a marre d’entendre toujours les mêmes conneries sur les énergies renouvelables. Ceux qui prônent le nucléaire et le pétrole n’ont qu’à enterrer leurs déchets nucléaires dans leur jardin et respirer à pleins poumons les gaz d’échappement de leur voiture. Après on en reparle. Je travaille dans le photovoltaïque et je peux vous dire que c’est une des énergies d’avenir à conjuguer au présent. Les défenseurs du fossile/fissile appartiennent au passé.


aznb2011
28 décembre 2014 - 12 h 03 min

et le prix de la voiture:80 000euros


Rémy JULES
28 décembre 2014 - 13 h 38 min

BRAVO Roro pour votre install PV !!! Les chiffres que vous donnés sont exactes. J’ajoute que comme toute techno jeune il faut du temps pour organiser les filières (fabrication, installation, (maintenance), recyclage)

Les EnR domestiques restent pour l’instant à l’état embryonnaire pour certaines causes, un peu comme l’oeuf et la poule, tant qu’il n’y en aura pas significativement elles ne suscitent pas d’intérêt massif, et vive versa. Tant que le solaire (thermique et PV) ne constitue qu’un petit reportage d’1’30 » dans un JT ça reste dans les livres.
Le solaire thermique est exploité depuis plus de 40 ans par une petite minorité de personnes, pourquoi ?, parce que ça ne fonctionne pas ?, que c’est trop cher ? Ni l’un ni l’autre, juste que pour l’instant, vu le coût de l’élec et du fossile y a pas grande incitation à aller vers les EnR, la taxe carbone reste une plaisanterie et donc nous continuons avec le fossile (fissible).
Même remarque pour le PV
J’habite une ville dIDF de 31 000 habitants, 4 chauffe-eau solaire et 1 système solaire combiné, cuisant échec pour l’instant.
Les panneaux solaires sont moches ? c’est quoi moche à part une idée temporelle ? Et puis faut savoir ce qu’on veut, du fossile invisible (tuyau de gaz enterré) ou des EnR bien visibles (y compris des éoliennes) ?
Anecdote perso, ici j’ai 16 m2 de capteurs solaires thermiques posés sur un mur, les 3 voisins ayant vue directe dessus disent la même chose, « C’est beau ! », normal, cette face de ma maison ressemble aux tours de La Défense, mûr de verre…
Au niveau de la beauté architecturale faut aussi savoir ce qu’on veut… Ou continuer à utiliser le fossile avec ses conséquences, ou dégrader (un peu) la « beauté » de notre patrimoine de pays musée, entre la beauté architecturale et vivre dans le froid le choix sera vite fait à terme, pour l’instant nous causons dans le vide.
Mais encore, que rêver de solutions écologiques (parfaites) nous permettant d’assumer notre conso actuelle, 260 Mtep, 4.5 tep chacun, est évidemment un rêve, l’avenir risque d’être beaucoup plus modeste, réaliste vis-à-vis des ressources locales à disposition. On voudrait continuer avec 31.5 millions de voitures roulant chacune 13 000 km/an ? Du rêve, le fossile nous a fait croire en un mirage, si demain chacun peut parcourir 5 000 km/an avec une voiture pesant moins de 500 kg (spartiate), ce sera déjà une belle victoire.
Si aujourd’hui on peut discutailler sur la pertinence des solutions d’avenir c’est juste que ça coûte pas bien cher de critiquer vu derrière le fossile est encore là, pas cher, à gogo, on peut dormir tranquille.
La transition demande un effort à tous, des sacrifices. La classe moyenne (puisqu’il y en a encore une en occident) a le pouvoir d’investir pour éviter l’holocauste climatique, que ce soit à titre perso ou en faisant pression pour faire en sorte que nos dirigeants donnent la bonne direction, ils ont une énorme responsabilité vis-à-vis d’une population aucunement consciente des répercutions de l’inaction et ayant d’autres soucis… Sans impulsion (contrainte) venant du haut les EnR resteront lettre morte au niveau des la masse de plus de 7 milliards de gonze !
Juste pour dire, l’énergie est notre histoire (de l’occident), beaucoup n’y ont toujours pas accès mais l’occident se préoccupe de son confort avant tout, continuons ainsi et le clash sera (est déjà) à notre porte, cette transition énergétique est une chance pour enfin penser autrement qu’en barbare !!!

Bravo Roro, tu as retroussé tes manches, « il faut aller jusqu’au bout de ses rêves » comme chantait l’autre, j’ai fait de même avec une install thermique, les récompenses sont à la mesure de l’engagement, transmission entre 3 générations de certaines idées de l’énergie. Tu es un pionnier et a bien raison de l’être ! On peut critiquer les solutions d’avenir mais par omission on reste dans le fossile…
Juste pour dire, l’évolution sur plusieurs générations. Mon père a cru en son époque en la puissance du fossile (fissible ?), a fait voler des Caravelles, des fers à repasser, aujourd’hui ce sont des A380, diplodocus de 400 tonnes volants… est-ce le but ?, se glorifier qu’à force d’énergie on peut se croire plus léger que l’air ? Chez moi j’ai installé du solaire thermique, ce père pro-science (fossile) est venu voir, a compris que sa science fossile pouvait être remplacer par des visions d’avenir, « C’est bien mon fils » ! Mon fils a participé à l’aventure, et comment ! Nul doute que lorsqu’il sera un adulte affirmé sa vision des énergie ne sera ni celle de mon père ni la mienne, il avancera vers le meilleur s’il le veut et le pire s’il veut ne pas voir !!!
Roro, les critiques ?, des ratés sympathiques comme disait Charlebois !
Pour faire court, le texte publié sur une feuille de chou distribuée à 5000 exemplaires dans mon, entre autre elle parle de cette évolution des consciences, des espoirs que toi Roro tu divulgues,
« Labeur du passé et
audace d’aujourd’hui
« J’avais 10 ans, mon père me donnait 1 franc de l’ heure pour déblayer les meulières des fondations d’ une maison. Rien d’innovant, mais chaque samedi matin je le suivais, tellement un dieu à mes yeux d’ enfant.
40 ans plus tard, le casting a changé : mon fils m’ aidait, grimpait à 10 m du sol sur un échafaudage pour y hisser un capteur solaire de 50 kg. Inoubliable !
Les labeurs changent. Il faut laisser le temps au temps, nos enfants iront plus loin que nous.
En 1974, lors des présidentielles, René Dumont nous montrait un verre d’eau. Rire de ses contemporains. Quarante ans plus tard,  on réalise sa rareté.
D’une génération à l’ autre, tout change, du tout pétrochimique à l’ écologie, nous ne sommes qu’une génération intermédiaire, à nous de leur montrer.
Nos enfants sauront ! »
Rémy Jules »
BRAVO RORO, tu as devancé l’appel !!! Continue !
Pour ce qui est de causer sur la toile, témoigner « honnêtement » de ce que nous obtenons des EnR domestiques, des sites existent, parfois coopératifs (sur les PAC), à nous de nous organiser pour faire autre chose que de ne nous causer qu’à nous-même…
Mon site perso est là, http://solaireperso.free.fr/index.php, raconte le plus honnêtement possible ce que le solaire thermique m’apporte, pas terrible ce mois de décembre, hein ?
Les solutions pour se sortir du fossile sont diverses et ne seront en aucun cas quasi gratuites comme le fossile. Croire que notre développement est un acquis est une erreur navrante, notre mode de vie (santé, éducation, nutrition, retraite, chômage) n’est que le truchement de notre conquête de l’énergie (fossile puis fissible) ! et alors, c’est quoi la suite ????


Rémy JULES
28 décembre 2014 - 23 h 43 min

Quelques broutilles de plus…

Cette annonce de Toyota est une bonne nouvelle, mais à relativiser, autant une vitrine technologique qu’un espoir de débouché commercial. En aucun cas un recul à critiquer parce qu’imparfait, les solutions parfaites sont peu nombreuses et leur potentiel limité, surement pas en mesure d’assumer 4.5 tep/personne…

Nous sommes les héritiers de pensées ayant vu le jour de pa



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
6859

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS