Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Voitures électriques : les choses se précisent avant les premières livraisons
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Voitures électriques : les choses se précisent avant les premières livraisons

Alors que les premières livraisons de voitures électriques sont prévues pour la fin d’année, l’environnement qui leur est nécessaire se précise, tandis que l’Etat met la main au portefeuille pour assurer les premières ventes.

Avec une autonomie moyenne inférieure à 200 kilomètres, une bonne couverture géographique en stations/bornes de recharge est un passage obligatoire pour les promoteurs des véhicules électriques. C’est ainsi que douze collectivités locales (1) vont commencer à en déployer dès cette année. Le deuxième point fondamental, pour le devenir de ce marché, tient au coût des véhicules. En la matière il ne devrait pas y avoir de souci jusqu’en 2012, puisque les ministres concernés viennent de confirmer le super-bonus de 5 000 € pour l’achat d’une voiture dont les émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 60 g/km (ce qui est évidemment le cas des modèles électriques). Cette somme devrait donc normalement garantir que les véhicules électriques seront au même prix que l’offre traditionnelle, malgré les faibles volumes de production et le coût des packs de batteries (sous réserve que le cours du lithium, indispensable pour ces accumulateurs, ne s’envole pas avec la hausse de la demande). Enfin, dernier point nécessaire pour faciliter le lancement de la propulsion électrique, avoir des véhicules à vendre … En la matière, il semble que le temps des effets d’annonces soit passé et que l’on s’achemine véritablement vers l’arrivée prochaine de plusieurs modèles. Les constructeurs prévoient ainsi le lancement des premiers véhicules électriques fin 2010 (2). Les premières devraient être la Mitsubishi i-MIEV, distribuée sous la marque Peugeot et l’appellation ION, la Blue Car du groupe Bolloré, ainsi que la Smart de Mercedes. En 2011, de nombreuses marques devraient les rejoindre, à commencer par Renault avec des déclinaisons électriques de l’utilitaire Kangoo et de la berline Fluence.

Sachant que Renault et Peugeot – Citroën se sont engagés à être en mesure de commercialiser 60 000 véhicules électriques en France en 2011-2012, le ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo a annoncé une première commande de 50 000 véhicules, d’une autonomie d’au moins 150 km. Ces véhicules, qui seront destinés à une vingtaine d’entreprises privées ou publiques (3), ont vocation à ‘garantir aux constructeurs français une demande suffisante pour qu’ils puissent lancer leur production de véhicules électriques, en toute sécurité, à une échelle industrielle’, selon J.L Borloo.

Pascal Farcy
1- Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Pays d’Aix-en-Provence, Orléans, Paris, Rouen, Strasbourg, le Havre et le Grand Nancy.

2- Les premiers véhicules hybrides rechargeables devraient apparaître fin 2012.

3- ADP, Air France, AREVA, Bouygues, EDF, ERDF, Eiffage, France Télécom, GDF-Suez, Suez Environnement, GRT Gaz, GRDF, La Poste, la RATP, la SAUR, la SNCF, SPIE, l’UGAP, Vinci et Veolia.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
franck einstein
14 avril 2010 - 0 h 00 min

multiplier les voitures electriques égale multiplier les centrales nucléaires et les batteries à enterrer, non ?


zygo
14 avril 2010 - 0 h 00 min

La voiture électrique est un avatar pour le sapeur Camembert: Vous faites de l’électricité avec un rendement <100% , vous la transportez en en perdant dans les fils (échauffement par exemple), vous la distribuez et vous chargez des batteries qui vont faire fonctionner un véhicule avec encore un rendement inférieur à 100%. A la fin vous aurez perdu un pourcentage qui peut être énorme par rapport à l’énergie de départ. Si c’est du nucléaire ce sont les problèmes de sécurité et de déchets, et si le nucléaire ne suffit pas, ce qui arrive souvent en période de pointe, vous achetez du courant à des pays qui font l’électricité avec des centrales … au fioul! au lieu de mettre directement le fioul dans le réservoir, vous aurez fait une perte de plus de 50%. Et vive les fausses solutions!
Et les shadoks pompaient, pompaient….


parkerbol
15 avril 2010 - 0 h 00 min

@absolument,
Le rendement global n’est pas si mauvais que cela, il ne faut pas oublier qu’en fonction des plages horaires et de la saison (toute production confondue), le KWh n’émet pas la même quantité de CO2 et lissé sur une année, une voiture électrique émettra environ 60g de CO2 au KWh et comme elles seront équipées de récupérateur au freinage (comme déjà la prius), le rendement sera très supérieur au carburant classique (entre 14% et 20%, jusqu’à 32% pour la prius).
Un deuxième point, elles serviront d’appoint de stockage électrique lors des périodes creuses. Avec des bornes intelligentes, on pourra les solliciter en cas de fortes consommations (genre vous la brancher à 20h en hiver, elle donnera un peu de sa charge jusque 21h pour ne commencer à se charger qu’à 22h).
@franck einstein
pas forcément, et si les charges ne se font pas aux heures pleines, d’autant qu’il ne faudra pas compter plus de 200000 voitures électriques d’ici 5 ans, on a le temps avant de mettre à genou le réseau.


lupus
15 avril 2010 - 0 h 00 min

Et la voiture à air comprimé, c’est pour quand ? Depuis le temps qu’on en parle… L’électricité c’est bien ça ne dégage pas de Co2 mais comment va-t-on se débarrasser des déchets nucléaires ? Les russes en voudront-ils encore ? pourra-t-on en stocker encore beaucoup dans les fonds marins ?


zygo
17 avril 2010 - 0 h 00 min

s’intéressaient à la voiture à air comprimé et comptaient la développer industriellement. A suivre…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
27

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS