Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Une animalerie épinglée pour trafic de plusieurs centaines de chiots
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Une animalerie épinglée pour trafic de plusieurs centaines de chiots

Un nouvel exemple vient confirmer les incertitudes et les dangers planant sur les réseaux d’animaleries. Bien que toutes ne soient pas concernées par ces déviances, nombreuses en effet sont celles à donner la part belle au rendement, même si celui-ci doit se faire au détriment du confort et de la santé des animaux. En illustre l’animalerie Palme Dog, installée dans la commune de Mandelieu la Napoule dans le département des Alpes-Maritimes, à l’origine d’un trafic à grande échelle de chiots et de chatons.

Les agissements de cet établissement ont été révélés au grand jour au cours d’une intervention de la gendarmerie de Grasse menée le 23 novembre 2004, laquelle avait alors permis la saisie de 81 chiots et 3 chatons destinés à la vente d’animaux de compagnie. A l’instar de la plupart des marchés parallèles sévissant dans ce domaine, les jeunes animaux faisaient l’objet d’importations depuis des pays tiers, majoritairement en provenance de pays de l’Est. Choisie pour sa législation plus flexible, l’Espagne aurait été la première porte d’entrée assurant l’entrée au sein de l’Union européenne d’animaux principalement originaires de Russie. D’après l’enquête menée par la SPA, la Slovaquie, forte de son intégration à l’UE en 2004, aurait par la suite pris le relais.

Selon la fondation Brigitte Bardot, depuis 2003, plusieurs centaines de chiots âgés d’environ deux mois ont emprunté ces lointaines voies de passage, souvent dans des conditions de transport déplorables. Ainsi, l’acheminement depuis la Slovaquie, d’une durée estimée à 17 heures, se fait dans des camions de livraison dépourvus d’alimentation en eau et en nourriture.

Mais ce trafic de chiots de grande ampleur n’aurait pu voir le jour sans le concours de vétérinaires ralliés à la cause de la filière illégale. A l’arrivée des chiots en France, ces professionnels de la santé animale étaient chargés de créer à chacun des jeunes animaux un carnet de santé en bonne et due forme. Une escroquerie dont ils devront bientôt répondre alors que se déroule, ce jour et demain, le procès devant légiférer sur le sort de la société Palme Dog et de ses initiateurs au tribunal de Grande Instance de Grasse.

Sept prévenus sont appelés à comparaître, parmi lesquels comptent les deux gérants de la société, un courtier basé en Espagne, trois vétérinaires et un technicien de la Direction des Services Vétérinaires des Alpes-Maritimes. Ces derniers sont inculpés sur la base de multiples motifs d’accusations dont escroqueries, faux en écriture privée et usage de faux, tromperies, falsification de documents administratifs, complicité d’escroquerie… S’étant portées partie civile, la SPA et la fondation Brigitte Bardot seront présentes à l’audience.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 04 novembre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
51

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS