Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Un port à sec à étages pour le stationnement des bateaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un port à sec à étages pour le stationnement des bateaux

Avec une croissance régulière depuis 1997, le marché des bateaux de plaisance se porte bien. Longtemps réservé à une élite, l’acquisition d’un bateau s’est particulièrement démocratisée (1), mais depuis quelques années le marché intérieur français est freiné par un manque de places et d’équipements dans les ports. En effet, bien que disposant du plus important espace nautique d’Europe, avec 5 500 kilomètres de côtes, la capacité d’accueil des ports stagne avec environ 230 000 places, quand la flotte active est en croissance régulière. En conséquence, selon la fédération française des ports de plaisance le manque de place atteint 33 % en région Provence Alpes Côte d’Azur, 24 % sur la côte atlantique et 16 % en Bretagne.

L’espace littoral étant compté, face à la demande les gestionnaires de ports sont condamnés à réinventer le stationnement des bateaux. C’est ainsi que le concept de ‘port à sec’, développé aux USA, pourrait prendre tout son sens avec la mise en place de parking à bateaux sur plusieurs étages, hors d’eau.

Le lancement d’un projet de ce type en Vendée, aux Sables d’Olonne, va être à ce titre très instructif sur le devenir éventuel de nos ports actuels.

Malgré ses 1 500 places, le port de plaisance de la ville affiche complet, alors que la demande ne se ralentit pas. Aussi, face au risque de voir la manne que représentent les plaisanciers partir vers d’autres cieux, la mairie vient de décider de se doter d’un port à sec de 480 places.


Ce dispositif, qui sera une première en Europe, devrait voir le jour en 3 tranches successives, avec une mise en chantier prévue en 2010, suite à la commercialisation des premiers emplacements. Situé sur un terrain d’un hectare offrant un accès à la mer par le port d’Olona, il sera constitué d’un bâtiment à étages dans lequel les bateaux seront stockés et manipulés par un système entièrement automatisé pilotant 3 robots indépendants. Pour d’évidentes raisons de place, le parking sera dédié aux seuls bateaux à moteur (pas de mât), d’une taille de 6 à 10 m de long. Concrètement, la simplicité et la rapidité devraient être au rendez-vous avec la possibilité de mettre un bateau à l’eau ou de le ranger en un maximum de 7 minutes, ceci 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 grâce à une gestion par carte magnétique et code. Concédée pour une durée de 25 ans, pour un bateau de 8 à 10 m, la place reviendra à 37 674 €, soit un peu moins que les 40 000 € du stationnement traditionnel sur le ponton de port Olona.

L’aspect environnemental sera intégré dès la conception avec un chantier et bâtiment Haute Qualité Environnementale (HQE), et des installations qui devraient permettre la récupération et le traitement des eaux de nettoyage et de ruissellement, des eaux grises et noires sans oublier la collecte et le tri sélectif des déchets.

Alex Belvoit
Montage photo © OAU2 Maritime

1- 4,5 millions de Français pratiquent la plaisance à voile ou à moteur.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 septembre 2008 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
225

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS