Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Un jeune torero de 11 ans propulsé dans l’arène
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un jeune torero de 11 ans propulsé dans l’arène

Début juillet, la coutume veut que la ville d’Eauze, située au Nord-Ouest du département du Gers, rassemble les adeptes de la tauromachie pour sa feria annuelle. Cette année n’a certes pas fait exception mais l’édition 2008 a été marquée par la participation de Michelito Lagravère, un jeune torero franco-mexicain âgé de seulement 11 ans.

Bien que les organisateurs se soient défendus d’avoir versé quelque rémunération que ce soit au jeune participant, l’association Alliance Anticorrida a déclaré qu’il était peu probable qu’une figure aussi renommée dans son pays, malgré son jeune âge, ait fait le déplacement gratuitement. A ce titre, l’association en appelle au Code du travail dont l’article L211.11 stipule qu’il est interdit « A toute personne de faire exécuter par des enfants de moins de 16 ans des tours de force périlleux ou des exercices de dislocation, ou de leur confier des emplois dangereux pour leur vie, leur santé ou leur moralité ». Et si la question de la moralité reste tributaire du jugement de chacun, la dangerosité de la tauromachie, elle, prête difficilement à caution.

S’il fait partie des plus célèbres, Michelito ne représente pourtant pas un cas isolé. Par le passé, des mesures ont déjà été prises contre des représentations taurines impliquant des toreros mineurs. L’Alliance Anticorrida rappelle ainsi la mise en garde à vue à Nîmes en mai 1996 d’ Andy Cartagena destinée à « l’empêcher de toréer ». De même, en 1997, l’ex-picador et directeur des arènes de Nîmes, Robert Pilès, avait été condamné pour infraction à la législation du travail après avoir permis à El Juli, alors âgé de 12 ans, d’exercer ses talents.

Bien que ces interdictions successives témoignent d’une volonté de mettre fin à cette mode de toreros toujours plus précoces, elles sont en totale incohérence avec les d’écoles taurines dont dispose à l’heure actuelle la France. Destinées à former de jeunes gens ayant embrassé la vocation de torero, elles dispensent un enseignement pratique mettant en scène des corridas. La moyenne d’âge de ces élèves est généralement comprise entre 10 à 17 ans, à l’image de l’école taurine établie à Arles, commune française située dans le département des Bouches-du-Rhône.

Cécile Cassier
1- Voir l’interview de la présidente de l’Alliance Anticorrida

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
rose
12 juillet 2008 - 0 h 00 min

je me demande à quel âge cet enfant a été initié à son « art », s’il y excelle déjà à l’âge de 11 ans?
Ce n’est pas peu préoccupant quant à la forme d’instruction et quant aux « valeurs » que notre pays -au 21e siècle tout de même- dispense à ses enfants. Je serais presque tentée de me demander quels adultes cela fera, mais je ne préfère pas!- et nos psys qu’on entend se manifester en toutes occasions sont bien discrets parfois, pourtant ce serait bien là leur domaine de compétence?

Aujourd’hui je suis passée par la gare de Lyon, j’y ai vu des dépliants « Découvrir la tauromachie », c’est vrai c’est trop dommage que nous en soyons privés, il faut la promouvoir aussi dans nos régions septentrionales!


thylacine
13 juillet 2008 - 0 h 00 min

La torture collective et ritualisée d’animaux symboles, élevée au rang « d’art »!
L’Homme est vraiment un animal étrange! Comment ne pas se rendre compte que la tauromachie est une abomination, et qu’il faut absolument l’éradiquer. Jamais la souffrance provoquée et mise en scène d’un être vivant ne pourra être qualifié d’art! C’est monstrueux. Malheureusement, tout comme la chasse, la tauromachie semble obéir à des motivations irrationnelles mais puissantes, que ses partisans essaient de garnir de quelques explications rationnelles et décoratives. (et je préfère ne pas parler des minables considérations mercantiles ou d’animation touristique!). Mais leur passion les mène à des extrémités navrantes, comme l’histoire de ce malheureux enfant déjà plongé à 11 ans, depuis sans doute de nombreuses années, dans cet univers pervers et sadique. Plus grave que la législation au droit du travail, il y a la perversion des enfants…


marina51
13 juillet 2008 - 0 h 00 min

Que font les tribunaux ?Sur la base de l’article L211, pourquoi ne font-ils pas suspendre cette corrida ?
Les lois sont là pour être respectées et non bafouées, sinon, c’est la porte ouverte à tous les abus et déviations!


simon34
13 juillet 2008 - 0 h 00 min

Je ne suis pas sûr qu’on puisse poser comme une évidence « si la question de la moralité reste tributaire du jugement de chacun ». La morale est sensée être commune (voire universelle), elle est également sensée être la base de nos lois, de la justice. Même si tout ceci reste un but à atteindre, il me semble que dans notre pays un enfant de 11 ans n’est pas considéré comme responsable, et notamment des risques qu’il prend. Dire le contraire ne dépend pas du bon jugement de chacun. Il est immoral que des personnes adultes envoient un enfant de 11 ans dans une arène, prendre le risque de se faire encorner ou piétiner, même si cet enfant a du sang mexicain (!).
Simon


Euskalion
13 juillet 2008 - 0 h 00 min

Montrer comment on fait souffrir et on tue un être vivant, c’est préparer à des comportements qui favorisent la violence dans les rapports entre les gens.
Ainsi, nous sommes moins réticents aux solutions meurtrières dans nos différents avec nos frères humains, à l’intérieur, comme à l’extérieur des frontières.
Le monde dans l’amour de notre prochain, ça sera pour une autre fois car on a mieux à faire : quelques massacres dans l’arène…
Avé Sarkozy, morituri te salutant !


wil75
13 juillet 2008 - 0 h 00 min

Comme Marina51 le demande: où est la justice!?? et puis franchement, c’est absolument ridicule et dangereux de propulser un enfant dans une arène! quand je dis dangereux, je parle non seulement de l’irresponsabilité des parents à lâcher son enfant près d’un taureau, mais aussi de la dangerosité de l’entrainer si jeune à la barbarie que représente cette pratique barbare et futile!!!


tseparis
16 juillet 2008 - 0 h 00 min

plutôt que de supprimer des enseignants et des classes de l’école élémentaire, ce sont ces écoles de l’art de massacrer un animal vivant que notre Parlement devrait dû faire disparaitre en priorité, les dissoudre et surtout interdire cet ignoble enseignement aux mineurs !!!


suligena
18 juillet 2008 - 0 h 00 min

Je comprends l’indignation de ceux qui ne savent pas ce que la culture tauromachique veut dire, notamment pour un enfant qui est né en Colombie, qui y a grandi, et dont le père est français et torero -
A l’interogation de savoir s’il y a eu rémunération, je peux vous dire qu’étant originaire du gers et moi même aficionada, je connais et Michelito et son père – Le père est né à 25 km de la ville où Michelito s’est produit et c’est un retour au pays natal paternel qui n’emporte pas forcément intérêt financier -
A l’affirmation d’abus d’enfant dans un spectacle violent ou de contrainte quelconque, je peux vous dire que quand un enfant naît dans le milieu taurin (en amérique latine, en espagne ou dans les régions d’aficion) il n’y a aucune contrainte de la part des parents,ça n’est pas nécessaire, il y a mimétisme dans cette immersion naturelle – Ne voit-on pas, ne sait on pas, que certaines familles loin de tout soupçon de maltraitance, apprennent l’équitation à leurs enfants dès qu’ils peuvent marcher ? n’avez vous pas vu des enfants très petits glisser sur des pentes de ski comme des bombes ? etc…etc…
Ici le problème est qu’un enfant s’affronte à un animal sauvage – mais savez vous que le becerro (traduction espagnole de la petite vache de moins d’un an) qui est mis devant l’enfant de 11 ans, est inoffensif, sauf si maladresse entraînant un risque de contusions pas plus graves que celles consécutives à une chute de vélo ? et que seuls ces becerros sont autorisés à être toréés (sans mise à mort bien entendu, puisque la mise à mort n’intervient qu’à l’âge adulte du taureau et par un humain adulte lui aussi et ayant reçu l’alternative c’est à dire l’autorisation solennelle de toréer des taureaux adultes avec mise à mort)
Donc avant de condamner il faut savoir de quoi on parle, et surtout détenir les tenants et aboutissants de la problématique -
Nul n’est choqué, qu’un enfant, garçon ou fille, entre dès sa petite enfance dans le difficile cycle d’apprentissage de la danse par exemple ou de la gymnastique – Combien de sacrifices, de tortures physiques, de journées d’entraînement il aura fallu à ces tout jeunes athlètes avant des JO par exemple – Et savez vous à quel âge ils commencent à nager, courir, sauter …pour être dès leur adolescence performants et championnables ? Et nul ne s’en émeut …
Pourquoi tant de réclamations, d’actions, de pétitions, pour protéger des animaux ou des enfants s’interessant à la tauromachie (par passion)et si peu pour protéger nos enfants d’autres dangers bien plus banalisés et plus dangereux, tels que la pornographie, la drogue, l’alcool ?
Merci à tous les détracteurs mal informés de s’informer et ensuite de réfléchir aux vrais dangers de notre société …


Claire Starozinski
19 juillet 2008 - 0 h 00 min

Vous vous érigez en juge et voulez absolument nous faire partager des pratiques sanglantes qui n’ont rien à voir avec la culture. Connaître Michelito ou ses parents ne change rien à l’affaire et ne vous donne sûrement pas l’assurance de déclarer qu’il n’y a pas eu rémunération.

Et OUI mettre en enfant de 11 ans, qui a déjà été blessé, devant un taureau de 250 kg (voyez si nous sommes bien renseignés) est un abus et tout le monde s’accorde à le reconnaître
Je ne vais pas abuser de votre temps, occupée que vous êtes à lutter ( comme bon nombre d’entre nous) dans des associations contre ces dangers tels que la pornographie, la drogue, l’alcool…

Cordialement,

Claire Starozinski
Fondatrice
Alliance Anticorrida


Alanca
22 juillet 2008 - 0 h 00 min

Non content de nous dire que la culture tauromachique c’est de l’art ; voilà qu’un enfant de 11 ans est mis dans l’arène.
Double honte.
Aimer les animaux n’est pas de les faire souffrir comme ils souffrent dans les arènes et aussi avant d’y entrer. Il faut bien les affaiblir pour que l’homme en bas rose ridicule puisse sortir empli de gloriole de sa piètre victoire.
Honteux



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
115

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS