Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Un fonds de pension exclut un groupe forestier dévastateur
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Quel panneau solaire pour recharger une batterie ?
  2. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  3. Prendre conscience de l’impact des ...
  4. Une centrale nucléaire flottante en Russie
  5. Greenpeace contre le suremballage


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un fonds de pension exclut un groupe forestier dévastateur

Début septembre, le ministre des finances norvégien, Sigbjørn Johnsen a annoncé que le fonds de pension étatique Bruno Manser Fonds (BMF) plaçait sur une liste noire le groupe de bois tropicaux malais Samling et se séparait de ses actions correspondantes à hauteur de 1,2 millions de dollars US. Fruit d’une campagne contre l’entreprise malaise initiée en 2007, cette décision résulte des activités peu reluisantes attribués au groupe forestier malais, lequel est accusé d’être le principal responsable de la destruction de l’espace vital du peuple autochtone des Penans et des dernières forêts primaires au Sarawak, en Malaisie.  

En s’appuyant sur des documents fournis par BMF, le gouvernement norvégien a ainsi suivi les recommandations de son conseil d’éthique, concluant que « les activités de cette compagnie dans les forêts pluviales du Sarawak et de l’État de Guyana contribuaient aux défrichages illégaux et à l’apparition de nuisances environnementales graves ».  

Toutefois, Samling bénéficie encore de soutiens. Au printemps 2007, et ce malgré les protestations internationales, le Crédit suisse faisait entrer Samling Global à la bourse de Hong Kong. Lors d’une conférence de presse organisée par BMF et la Société pour les peuples menacés à Zurich, où est domicilié le siège du Crédit suisse, des représentants des habitants autochtones de Malaisie et de l’Etat de Guyana avaient alors dénoncé les méfaits de Samling, bafouant leurs droits élémentaires et détruisant leurs moyens de subsistance. Le Crédit suisse avait alors démenti ces accusations, assurant à ses clients qu’une étude des risques avait démontré que cette société satisfaisait aux exigences d’un maintien des dispositions environnementales locales et des standards internationaux en vigueur pour une exploitation durable des forêts.

Affirmant sa position, Bruno Manser Fonds a appelé le Crédit Suisse à rétrocéder aux populations  locales lésées par Samling au Sarawak et dans l’Etat de Guyana le bénéfice d’environ 10 millions de dollars US, réalisé avec l’entrée en bourse de Samling Global.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 septembre 2010 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL





à lire aussi
     
Flux RSS