Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Un dispensaire pour animaux à Bordeaux
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un dispensaire pour animaux à Bordeaux

A l’instar de Paris, Marseille, Toulon et Nice, la ville de Bordeaux abrite désormais un dispensaire destiné aux animaux malades ou blessés, dont les propriétaires ne disposent pas de moyens financiers suffisants pour assurer les soins. Officiellement ouvert le 27 janvier dernier, cet établissement (1) appartient à la Fondation ASSISTANCE AUX ANIMAUX et a vu le jour grâce à un legs de Madame Vassé. De fait, ne recevant aucune subvention de l’Etat mais reconnue d’utilité publique, la Fondation peut bénéficier de dons et de legs en faveur des centres et du personnel qu’ils emploient. Le centre bordelais propose ainsi les services d’un vétérinaire salarié et d’une assistante.   

Fonctionnant sur le même principe que les autres centres précédemment créés, ce dispensaire s’adresse aux personnes en difficulté dont l’animal nécessite des soins d’urgence à la suite d’un accident, d’une maladie ou d’une blessure. Concrètement, chacun, y compris les personnes démunies, participe aux frais de fonctionnement du centre. Toutefois, les personnes justifiant d’une absence de ressources peuvent prétendre à la gratuité des soins. Multifonctionnel, ce centre est aussi un lieu où venir adopter des animaux abandonnés, ou chercher des conseils ou des renseignements sur les animaux.  

Cécile Cassier
1- Le nouveau dispensaire ouvert par la Fondation ASSISTANCE AUX ANIMAUX  est situé au 3 rue Judaïque, à Bordeaux.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 février 2012 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
cilce92
2 février 2012 - 0 h 00 min

Les bordelais qui aiment les animaux ont de la chance, la FONTATION ASSISTANCE AUX ANIMAUX est une association formidable et elle ne dépend réellement que des dons ou legs.

Pour tous ceux qui aiment les animaux et qui n’ont pas trop de sous pour faire soigner leurs animaux ou pour en adopter ou encore en cas de décès pourvoir confier leurs animaux à leurs maisons de retraite !!!

Pour moi, c’est sont la meilleure association concernant les animaux ! (même s’ils y en a d’autres très bien !)


NATUROC
19 février 2012 - 0 h 00 min

Pour les commanditaires des fondations, le principal objectif est d’abord d’ordre fiscal puisqu’il permet d’exclure de l’impôt, une bonne part des financements. Il suffit de constater la pléthore de « fondation’ sur tous les sujets.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
213

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS