Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Un corridor écologique littoral de plus de 27 000 hectares à l’étude
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. Inondation et pesticides : qu’en est-il ?


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un corridor écologique littoral de plus de 27 000 hectares à l’étude

Le 14 avril dernier, l’organisation internationale de conservation marine Oceana et le Conseil de l’ordre des biologistes du Pays Basque (la COBE) présentaient un rapport scientifique visant à la création d’un corridor écologique (1) littoral basque allant de San Sebastian à Biarritz. Ce rapport fut à l’initiative de nouvelles propositions de conservation au sein du parlement basque, désormais ouvertes au débat.

S’il venait à voir le jour, le projet engloberait la zone marine des falaises de Jaizkibel-Ulia, l’embouchure de la Bidassoa, les baies de Txingudi et Hondarribia, la côte rocheuse face à Hendaye et Socoa, et les falaises entre Saint Jean de Luz et Biarritz. En incluant les 13 000 hectares de Jaizkibel-Ulia, l’aire maritime ciblée représenterait 27 305 hectares marins. Avec plus d’une centaine de communautés et d’habitats distincts et un millier d’espèces différentes, dont certaines protégées à l’instar du marsouin, du grand dauphin et de l’anguille, cette initiative s’imposerait comme l’un des plus variés et importants corridors écologiques de l’Atlantique européen.

Répartie sur 35 km, la douzaine de communautés et d’habitats d’intérêt international comprend, entre autres, des récifs de vers polychètes, des grottes marines submergées, des étendues de moules, des éponges calices, des communautés de coraux et de gorgones, etc.

Ce projet constituerait une réelle avancée pour cette zone marine, comme le souligne Jon Ander Etxeberria, doyen du conseil de la COBE : « Le réseau Natura 2000 n’est pas représenté dans le sud du Pays Basque. Aucun site de protection d’habitats, comme les récifs ou les grottes sous-marines ou les espèces telles que le grand dauphin ou la lamproie marine, n’a été défini. Une aire marine protégée dans la région de Jaizkibel-Ulia comblerait ces lacunes ».

D’après Oceana, le gouvernement français aurait déjà proposé la création de différents sites d’intérêt communautaire et de zones protégées sur son littoral entre Hendaye et Biarritz mais le gouvernement espagnol n’a toujours pas listé ceux de sa région.

Cécile Cassier
1- Pour plus d’informations sur les corridors écologiques, se référer au dossier « Corridors écologiques : restituer des milieux naturels morcelés » , paru dans le n°30 d’Echo Nature (mars / avril 2010).

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
zygo
17 avril 2010 - 0 h 00 min

quand on a vu l’urbanisation galopante de cette zone, notamment la destruction de la baie de Txingudi par les deux pays (ports, aéroport, voies de chemin de fer, constructions diverses sur ce qui était l’estuaire), et la pollution engendrée pas toute cette conurbation! L’Espagne n’est pas plus fautive que la France dans cette zone. les deux sont à renvoyer dos à dos. J’ose espérer au moins que les décharges se déversant directement dans la mer sont fermées .
Tout ça sur un littoral splendide, quel gâchis!



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
37

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS