Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Un affichage environnemental testé sur 1000 produits dès le 1er juillet prochain
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Un affichage environnemental testé sur 1000 produits dès le 1er juillet prochain

Lors du Grenelle de l’Environnement, l’affichage environnemental obligatoire des produits destinés à la consommation fut l’un des objectifs fixés. Toutefois, les parlementaires imposèrent une phase expérimentale préalable. Selon une récente communication du ministère de l’Ecologie, celle-ci débutera le 1er juillet prochain sur 1000 produits pour une durée d’un an. Cet affichage environnemental vise à informer le consommateur sur l’impact écologique de ses achats et, ainsi, lui permettre de cibler les produits les plus respectueux pour l’environnement. Dite multicritère, cette démarche ne se concentrera plus seulement sur la consommation énergétique et les émissions de CO² mais intégrera d’autres aspects tels que l’impact sur la biodiversité, les ressources naturelles dont l’eau et les matières premières non renouvelables.  

Sur les 230 entreprises s’étant portées volontaires, 168 ont été retenues pour tester ce nouvel affichage. Allant de la PME au géant de la distribution, elles sont représentatives de secteurs d’activités distincts : alimentaire, textile, équipements électriques et électroniques, mobilier, produits de construction etc. Au cours des prochains mois, les entreprises participant au projet vont finaliser les analyses environnementales des produits qu’elles ont sélectionnés. Ces informations seront disponibles pour les consommateurs dès le 1er juillet. Cependant, le ministère de l’Ecologie a expliqué que « s’agissant d’une expérimentation, toutes les informations ne seront pas cadrées dès juillet 2011 ». Ainsi, les modes de communication vers le consommateur seront variables, incluant Internet, la téléphonie, l’affichage en magasin ou sur le produit. En conclusion à une expérimentation d’une durée minimum d’un an, le Gouvernement remettra un rapport d’évaluation au Parlement. Sur cette base, sera débattue la question de la généralisation de l’affichage des caractéristiques environnementales des produits.

Saluant cette annonce, France Nature Environnement (FNE) insiste sur la nécessité de produire « une note unique, multicritère, facilement visible sur le produit ou sur son emballage ». Elle appelle également à la mise en valeur franche des produits les plus vertueux, et notamment les produits locaux et de saison, bio, éco-labellisés, sans huile de palme, sans pesticides, sans OGM. Autre point d’exigence, l’expérimentation à venir doit permettre d’étudier et de valider le contrôle des données affichées. L’enjeu principal de ce dispositif réside, en effet, dans la confiance portée par le consommateur au futur affichage.

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 09 mars 2011 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
10 mars 2011 - 0 h 00 min

Je suis sans doute un pessimiste, mais cette histoire d’affichage écolo suppose plusieurs préalables:
1/ qu’on connaisse tous les effets de l’élaboration d’un produit sur l’environnement et qu’on soit capable de les évaluer. Hum!
2/ que l’afficheur soir « honnête », or il ne peut pas l’être(c’est un commerçant dont l’unique objectif est son profit, sous peine de faillite)
3/ que le consommateur soit suffisamment cultivé pour avoir une compréhension de ce qu’il fait et puisse se déterminer au mieux; là, ce n’est vraiment pas gagné (il faudrait par exemple remplacer la pub par l’information scientifique… on est en plein rêve)

Alors oui, je suis pessimiste…



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
18

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS