Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Rio+20 : nouvelle démonstration de l’art de la langue de bois
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Recycler son ordinateur pour ne plus extraire d’or
  2. Stop au plastique : les légumes gravés au laser
  3. CO2 et Coupe du monde : alerte aux saucisses !
  4. Fair Squared : les préservatifs vegan ...
  5. Une centrale nucléaire flottante en Russie


Focus Sur
camping
Où camper en prenant soin de l’environnement ?

Le dossier du mois
Capture d’écran 2018-01-19 à 12.04.09
Que se passerait-il si, au cours d’une nuit, le monde entier devenait végétarien? Un monde où le steak tartare, le coq au vin et le boeuf bourguignon n’existeraient plus. L’ère des légumes ne ferait que commencer. L’infographie nous plonge dans ce tout nouveau monde, explorant les relations entre les carnivores, la planète terre et notre santé. Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Rio+20 : nouvelle démonstration de l’art de la langue de bois

20 ans après celui de 1992, Rio de Janeiro (Brésil) a une nouvelle fois accueilli le Sommet de la Terre Rio+20. Entre-temps, le contexte environnemental a continué à se dégrader : accélération des changements climatiques, biodiversité déclinante, déforestation, érosion des sols, désertification, accaparements des terres, accidents nucléaires etc. Aujourd’hui, les populations commencent à payer la surexploitation et la mauvaise gestion de ressources qui leur sont vitales. Environ 3 milliards de personnes n’ont pas accès à une eau potable de qualité, ce qui n’augure rien de bon au regard de la croissance démographique galopante.

Crises énergétique, environnementale, de l’eau…, toutes sont liées et nécessitent une gouvernance globale. C’est la raison d’être du Rio+20, qui doit permettre aux 193 Etats participants d’accoucher d’un document final établissant les lignes directrices pour aborder collectivement ces défis. Trop timoré dans sa version initiale, ce document a désormais peu d’espoir d’évoluer favorablement à la table des négociations. Pour le WWF, les dirigeants y siégeant pratiquent la langue de bois, utilisant des formules alambiquées telles que « engagés à réaliser progressivement », qui sonnent comme d’éternelles promesses non tenues. Comme l’a déclaré le Secrétaire général Ban Ki-moon dans son allocution d’ouverture : « Le monde observe si les mots se traduiront en actions ». Et risque d’être déçu dans l’état actuel des choses.

En savoir plus en lisant l’article source de notre-planete.info

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
thylacine
28 juin 2012 - 0 h 00 min

La conférence de Rio, sommet mondial où l’Humanité cherche un destin commun qu’elle pourrait DECIDER au lieu de subir, n’a pas évoqué le seul problème à débattre, pourtant clairement évoqué dans cet article: la « démographie galopante » et sa conséquence directe, la recherche effrénée de « croissance » des économies… Là est LA seule et unique source de tous les « problèmes » que déplorent les hommes.
La Nature, quant à elle, n’a aucun problème…
Les Hommes, leurs ordinateurs, leurs avions et leurs problèmes n’en sont qu’un constituant, quoiqu’il arrive…


lupus
29 juin 2012 - 0 h 00 min

« Tant que ça va pour moi, tout est OK ! »
C’est à peu près l’état d’esprit de la plupart des humains. Donc pas grand chose à espérer pour l’environnement.
Pour que ça bouge vraiment combien de catastrophes faudra-t-il encore ?






à lire aussi
     
Flux RSS