Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Quand nettoyer sa maison devient un acte de barbarie
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Quand nettoyer sa maison devient un acte de barbarie

tests-animaux-produits-entretien

Cette semaine marque la fin de la traditionnelle tournée d’été de GAIA. Leur projet de cette année était de sensibiliser et si possible d’interdire les produits d’entretien testés sur les animaux.

Le but : étendre l’interdiction, déjà en place depuis 2013 pour les produits cosmétiques, aux produits d’entretien. La directrice de GAIA, Ann De Greef, explique que cette interdiction devrait couvrir les tests concernant à la fois les produits finis et les ingrédients. Elle insiste qu’un tel projet est possible car des marques comme Ecover ou Etamines du Lys offrent déjà aux consommateurs des produits d’entretien qui ne sont pas ou plus testés sur les animaux.

GAIA a, cet été, voyagé de ville en ville pour récolter signatures et informer les consommateurs et le public. Leur approche ludique : mise en scène sur « I want to Break Free » de Queen afin de représenter les animaux qui veulent échapper aux tests, a permis d’informer et de montrer à nos élus qu’il y a une demande pour une telle interdiction. De plus, faisant campagne dans plus de 10 pays de l’Union Européenne (malheureusement pas en France), GAIA prouve que le problème n’a pas de frontières et peut mobiliser.

En effet, bien souvent nous oublions les conséquences de nos gestes quotidiens. Et pourtant, les tests de routine réalisés pour les produits d’entretien contribuent à la souffrance et à la mort de milliers de lapins, hamsters, rats, souris, cochon d’inde et poissons. Ces animaux subissent des expériences où ils sont exposés à des produits chimiques toxiques, provoquant de nombreuses souffrances comme des vomissements, des convulsions, des hémorragies internes et des dommages aux organes. De plus GAIA explique qu’ils sont voués à une mort certaine car si les tests ne sont pas fatals, les animaux sont habituellement tués.

Pour finir sur une note plus positive, nous avons cependant la chance de vivre dans des pays ou les produits de marques comme Ecover, Harmonie Verte et Lérutan ou Sanoflore ont le mérite d’exister et la chance de pouvoir être commercialisés. En effet, certains pays, comme la Chine, exigent toujours que les cosmétiques et autres produits similaires aient été testés sur des animaux.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Marine (voir la biographie)
le 12 août 2015 à 05:23

62 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
gallo
15 août 2015 - 12 h 31 min

Fabriquer des produits cosmétiques et d’entretien d’usage courant, destinés à être largement vendus qu’on doit tester pour savoir s’ils peuvent être dangereux pour les êtres vivants – est déjà en soi assez pervers: ça veut dire qu’on y met des produits parfaitement inconnus ou mal connus quant à leurs effets sur la santé. Surtout qu’avec des produits basiques on arrive au même résultat: une maison propre, un corps propre… Alors c’est aussi aux consommateurs de ne pas rentrer dans ce jeu et de s’en tenir aux produits simples qui ont fait leurs preuves non?
Si je prépare à manger,je sais ce que je mets dans les plats je n’ai pas besoin de faire gouter à mon chat avant pour voir s’il va supporter. Mais si je mets n’importe quoi dans mes plats – par ex. parce que ça donne une belle couleur- et que je fais d’abord goûter à mon chat pour savoir si on peut en manger que j’invite tout le monde parce que le chat se porte bien, vous ne trouvez pas ça irresponsable quand même?


Galante
19 août 2015 - 10 h 19 min

Pour ceux qui veulent signer la pétition voici l’adresse:

http://www.gaia.be/fr/actualite/ne-passez-pas-leponge-sur-souffrance-animale-1

Merci d’avance!


Filipczak Fanny
31 août 2015 - 19 h 02 min

Go VEGAN !!! Idem pour les produit d’entretiens je signe !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
5099

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS