Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Plus de charbon dans l’électricité anglaise d’ici 10 ans
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999





MOTS CLÉS :




Plus de charbon dans l’électricité anglaise d’ici 10 ans

Fiddlers Ferry centrale électrique

Le 18 novembre dernier, avant la conférence sur le climat qui se tient à Paris, Londres s’est engagée à fermer, d’ici 2025, toutes ses centrales électriques fonctionnant au charbon. Cette bonne nouvelle est néanmoins obscurcie par le fait que le charbon sera remplacé par le gaz et le nucléaire, plutôt que par des alternatives propres.

La préoccupation de la secrétaire d’État à l’Énergie et au Changement Climatique, Amber Rudd, se place en effet non sur le climat mais sur le consommateur. Elle a exprimé son désir pour une énergie sécurisée à un prix abordable, et explique que, selon elle, la politique récente est trop en faveur des énergies renouvelables, négligeant ainsi le consommateur et la compétition. En supprimant les aides gouvernementales au solaire et à l’éolien, Rudd veut engendrer de la compétitivité afin de contraindre les technologies propres à baisser leur coût pour les rendre viables à l’échelle nationale. Clamant que le Royaume-Uni ne peut dépendre de centrales électriques au charbon de 50 ans, elle explique vouloir viser des solutions qui sont sûres, économiques et qui permettent une sécurité énergétique – autrement dit – sans souci réel pour le climat. Notons ainsi que, si le gaz est certes moitié moins polluant, il reste une énergie fossile non renouvelable. Néanmoins, il s’agit ici d’un véritable enjeu pour le pays car ses 12 centrales charbon fournissent environ 30% de son électricité.

Si une telle déclaration peut être appréciée comme la première de ce genre en Occident, il faut aussi souligner qu’une telle politique encourage l’industrie pétrolière en mer du Nord et soutient la fracturation hydraulique.

Ainsi Greenpeace note « l’importance symbolique » de ce geste, qui fait du Royaume-Uni le premier pays avec une économie majeure à fixer une date pour sa sortie du charbon et à promettre 80% de réduction des émissions carbone d’ici 2050 [par rapport à 1990], tout en contestant le choix du gaz.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Marine (voir la biographie)
le 07 décembre 2015 à 12:58

62 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2015
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Gromit
10 décembre 2015 - 14 h 51 min

Chouette ! en Europe nous crèverons plutôt de la radioactivité que par les émissions de carbone. C’est quand même plus moderne !


L ‘ Observateur
11 décembre 2015 - 11 h 14 min

LE GAZ en brûlant produit…du CO2 !
LE NUCLEAIRE produit…des catastrophes séculaires et des déchets millénaires!

L’HUMANITE crèvera de son immense bêtise !


sirius
5 janvier 2016 - 17 h 35 min

Au lieu de chercher tous les moyens de produire de la chaleur on pourrait songer à l’économiser . .
Ici la pelouse du stade de foot est chauffée !



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
689

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS