Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Plus de 200 indiens font barrage à un projet de… barrage
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Plus de 200 indiens font barrage à un projet de… barrage

Expatriés de leurs terres sous la pression de firmes internationales, les Indiens d’Amazonie brésilienne entendent, toutefois, continuer à se battre malgré les faibles moyens dont ils disposent. Depuis le 28 octobre, plus de 200 indiens manifestent afin de défendre la cause des Indiens Kayapó du village de Piaraçu. La protestation devrait durer une semaine. Les Kayapó s’opposent, en effet, au projet du barrage hydroélectrique géant de Belo Monte sur le Xingu, l’un des principaux affluents de l’Amazone. Soutenue par le gouvernement brésilien, cette installation devrait détourner plus de 80 % des eaux du Xingu, aux dires de l’association Survival International. Outre l’impact colossal d’un tel dispositif sur le stock de poissons, seront également affectés les espaces forestiers en bordure de la rivière où s’est établie la tribu. D’après les estimations divulguées par l’association, cela concernerait une étendue de près de 100 km.

Dans une lettre adressée au président brésilien Lula, les Kayapó ont répondu aux accusations lancées par le ministère des Mines et de l’Energie, lequel avait accusé des « forces démoniaques » de déjouer la construction de barrages hydroélectriques au Brésil. Se défendant d’être un frein au progrès du Brésil, les Indiens affirment vouloir œuvrer pour la préservation d’un patrimoine, qu’ils protègent depuis « des millénaires ». Au regard de quoi, ils réclament au gouvernement brésilien la conduite d’études sérieuses sur l’impact environnemental de ce projet, « impliquant la consultation des principaux intéressés ».

En 1989, les Kayapó avaient déjà mené une action de résistance massive contre un projet d’une série de barrages sur le Xingu. Ils avaient alors obtenu gain de cause, la Banque mondiale ayant abandonné le financement du projet incriminé, entraînant son abandon.

Mais de tels heureux dénouements sont rares, comme en témoigne l’exemple du barrage de Santo Antoñio actuellement en construction sur le Rio Madeira, en Amazonie occidentale. Intégrant un gigantesque complexe hydroélectrique dans lequel est engagée la filière brésilienne de GDF Suez, cette installation devrait inonder à terme les territoires d’au moins cinq groupes d’Indiens isolés.

Autre signe annonciateur de la disparition programmée du savoir vivre indien est la mort tristement symbolique de la doyenne d’une tribu indienne brésilienne, les Akuntsu, éteinte en octobre dernier. Aujourd’hui, ne subsistent plus que cinq représentants de cette communauté. L’ère de la colonisation ne semble plus si lointaine…

Cécile Cassier

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 30 octobre 2009 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
opaque
1 novembre 2009 - 0 h 00 min

si Lula leur avait proposé une centrale nucleaire Française au bord du Xingu, ils auraient pu se baigner dans l’eau chaude et ils n’auraient rien dit. Et si Lula offrait une auto qui roule à l’éthanol à chaque indien d’amazonie converti au capitalisme ,il pourrait fournir l’europe entière en carburant (comment ça, quel cynisme?)
Mais si Lula n’avait pas ces dettes iniques à rembourser au FMI, il ne se coucherait peut être plus devant les multinationales du profit occidental qui l’obligent à massacrer son propre pays, en organisant des jeux olympiques de surcroit,comble de la honte et de la soumission à l’ordre mondial établi(quand on parle de colonialisme…)



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
35

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS