Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.


Fermer
Univers Nature - Actualité, ennvironnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Nuisances automobiles, il n’y a pas qu’à Paris : l’exemple de Nantes
L'éco-photo de la semaine
magasin bio qui produit ses legumes


Newsletter
+ de 150 000 abonnés

La ruche qui dit oui !
Les 5 dernières ruches ouvertes !

Chiffre Clé
· 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France ·
1 300, c’est le nombre de milliards de litres d’eau potable perdus dans des fuites en France. [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Selon la Nasa, notre civilisation pourrait ne ...
  2. Le principal prédateur du maïs s’adapte à sa ...
  3. Le GIEC ne fait plus recette
  4. Pollution de l’air intérieur, une ...
  5. Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Focus Sur
maison ecologique
Une maison écolo pas comme les autres

Archives depuis 1999





Le dossier du mois
Revêtements de sol écologique
Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - [...] Lire la suite ...


Nuisances automobiles, il n’y a pas qu’à Paris : l’exemple de Nantes

La Direction Interdépartementale des Routes de l’Ouest a récemment publié les données 2011 du trafic moyen du périphérique nantais, contournant l’agglomération. Sur le Boulevard Flemming, zone du périphérique nantais située entre les Portes de la Chapelle et de la Beaujoire, le trafic routier a augmenté de 1,8 % en 2011. Selon le collectif Anti bruit Nantes Erdre (1), cela représente aujourd’hui 66 411 véhicules par jour, dont 5820 (8,8 %) poids lourds. Dans cette zone, le trafic a ainsi été multiplié par 3 en 20 ans alors que la circulation des poids lourds a augmenté de 25 % au cours des 10 dernières années.

Et alors qu’une partie des 25 000 véhicules journaliers générés par l’aéroport (passagers, employés etc.) devrait prochainement venir se greffer sur le trafic du Boulevard Alexandre Flemming, la situation ne devrait guère aller en s’améliorant. A ce surplus, s’ajoutent les 225 000 camions, transportant les 500 000 conteneurs en transit au port de Montoir. Outre une concentration importante et inquiétante en dioxyde d’azote (Nox) notamment, cette montée en puissance du trafic routier s’accompagne d’une intensification de la pollution sonore. La fréquentation accrue des camions n’y est pas étrangère dans la mesure où un poids lourd génère 4 à 10 fois le bruit d’une voiture.

Depuis plusieurs mois, les riverains du boulevard Flemming sont en attente de la tenue d’une table ronde, dont la date doit encore être fixée par le préfet. Face à ce statu quo, le collectif a appelé les élus à venir constater sur place les nuisances et à reconsidérer leur refus d’aménagements anti-bruits.

Cécile Cassier
1- Ce mouvement regroupe des citoyens, des associations et des copropriétés riverains du Boulevard Alexandre Flemming à Nantes (RN844), voie classée catégorie 1.

2- Selon le collectif, au cours des dernières années, le niveau sonore a augmenté de plus de 5 décibels, pour atteindre 67 dB(A) lors des dernières mesures effectuées.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 26 mars 2012 à 12:00

3034 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
35

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS