Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Nouvelle censure de l’anti-corrida
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  2. Laurent Wauquiez s’en va en guerre contre la nature
  3. Les voyages en camping-car sont-ils écolos ?
  4. Des aigles contre des drones
  5. Expositions des enfants aux substances toxiques


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nouvelle censure de l’anti-corrida

Mercredi 23 juillet débutait la diffusion d’un spot anti-corrida dans les 7 salles du complexe cinématographique de Bayonne. Une diffusion de courte durée puisque le cinéma a finalement décidé de censurer la projection du spot alors que celle-ci ne devait se clore que le 12 août prochain. Il intégrait l’événement publicitaire CHOC, lancé et financé par la FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas), avec la collaboration de la SPA et de la Fondation Brigitte Bardot.

A l’origine de cette polémique, pendant 25 secondes, la caméra montre un taureau allongé aux pieds du torero, blessé à mort. En arrière-plan, on devine la silhouette d’un enfant, questionnant sa mère sur la raison de sa mort. Images fortes mais qui, au regard de la discipline auxquelles elles renvoient, ne manifestent pas de violence à proprement parler. Ce compromis, de même que la participation de l’humoriste Raphaël Mezrahi, n’auront pourtant pas suffi à convaincre la direction du cinéma, confrontée à l’attachement de la ville de Bayonne pour la tradition tauromachique.

Les trois organismes soutenant l’opération ont fait part de leur indignation, estimant qu’il s’agissait d’une négation de la liberté d’expression. Coutumiers du fait, ils avaient déjà dû faire face l’an passé à la censure d’un autre clip anti-corrida sur ordre du Bureau de Vérification de la Publicité.

Pour l’heure, le dossier est loin d’être clos puisqu’une autre ville a déjà été approchée pour projeter le spot incriminé du 30 juillet au 12 août inclus. Pour des raisons évidentes, la FLAC n’a pas souhaité communiquer le nom de la ville en question.
Cécile Cassier

1- Pour en savoir plus sur la corrida et les pratiques qui y sont associées, voir l’interview de la président de l’alliance anticorrida.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
Lea
30 juillet 2008 - 0 h 00 min

Merci de nous faire découvrir ce clip….. tres sobre et au slogan si juste!!!!!


nicolekretchmann
3 août 2008 - 0 h 00 min

j’écris depuis 1987 sur l’alimentation bio et végétarienne. Cela m’a permis de rencontrer des personnes « contre » la chasse, « contre » la corrida.
Or, il s’avère qu’un grand nombre de ces personnes sont carnivores.
On récolte ce que l’on sème. Dire est facile, se mettre en connexion avec sa pensée est bien plus difficile.
Pour moi, c’est la raison principale du manque d’attention à la souffrance animale, que ce soit par balle, par arme blanche ou dans les abattoirs.


tseparis
3 août 2008 - 0 h 00 min

pour abolir la corrida que l’on peut soutenir en ligne :
http://www.petition-anticorrida.com/signer.php
texte de la proposition : http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion1652.asp

et pour interdire les arènes au moins de 15ans :
http://www.petition-anticorrida.com/proposition191.php


thylacine
5 août 2008 - 0 h 00 min

nicolekretchmann, ne mélangez pas tout! L’Homme a toujours été omnivore, donc partiellement carnivore. Tuer un animal pour s’en nourrir n’a rien à voir avec torturer et tuer un animal pour se distraire.
Après-tout, les végétariens eux aussi tuent des êtres vivants: il faut bien tuer un végétal pour s’en nourrir!
Vous avez parfaitement le droit d’être végétarienne par conviction, et cela vous honore, mais on peut très bien être « anti-corrida » et manger des animaux; ce n’est pas du tout incompatible.
Donc « A BAS LA CORRIDA »


rose
8 août 2008 - 0 h 00 min

Thylacine, vous vous trompez, l’homme a toujours été frugivore, et Nicole Kretchmann, végétalienne rayonnante, l’a bien compris, qui a accepté de se remettre en cause même tardivement.
On nous inculque des mythes et on s’en nourrit, parce qu’on gobe ce qu’on veut bien gober! parce qu’on préfère le mensonge à la bonne foi, la complicité de crimes à la remise en cause personnelle.
Si végétariens et végétaliens (c’est-à-dire humains authentiques) étaient un tantinet plus nombreux dans ce pays sarcophage, la corrida n’existerait plus depuis longtemps, mais nos pratiques alimentaires sanglantes sont le moteur et le viatique des aficionados car leur leitmotiv est le suivant :
« Les animaux que vous mangez souffrent aussi, nous respectons davantage l’animal que vous. »
Cela n’est pas faux et c’est ainsi que la corrida perdure et qu’elle perdurera car un animal élevé et abattu pour sa chair souffre plus longtemps, il faut l’admettre, qu’un animal dans l’arène.
Confinement, castration et mutilations à vif, saignement à vif pour de plus en plus de bêtes, blessures lors du transport, violence infinie lors de l’embarquement et du débarquement vers la mort, stress, angoisse, attente, coups, choc, égorgement, etc. etc.


thylacine
10 août 2008 - 0 h 00 min

Non, Rose, je ne me trompe pas, puisque je CONSTATE un fait! Je parle de l’Homme tel qu’il existe, vous parler de l’Homme tel que vous le rêvez. Votre point de vue est dogmatique…


rose
13 août 2008 - 0 h 00 min

Les naturalistes ont constaté un fait aussi : l’humain est un frugivore-type (intestin et côlon longs, sucs peu acides, ni griffes ni dents acérées, etc.) et nos plus proches cousins primates sont frugivores. Et nos bébés ne dévorent pas des proies encore chaudes capturées par leur mère.
Je ne rêve pas, nous avons été physiologiquement conçus pour nous nourrir de végétaux, et les végétaliens infiniment en meilleure santé que leurs homologues « omnivores » en témoignent à travers le monde, ce n’est pas une utopie, c’est une réalité et un idéal que chacun peut mettre en pratique pour son bien propre, celui de la planète et celui du monde animal.
Si l’on accepte d’élever des animaux dans des conditions indicibles de cruauté pendant des mois ou des années à seule fin de les manger ensuite, pour le seul plaisir des papilles gustatives perverties, alors toutes les dérives et tous les abus sont autorisés, les animaux sont considérés comme des objets, des propriétés privées -comme dans notre législation-, et la corrida n’est alors qu’une pratique parmi d’autres, une forme de réification parmi d’autres. Légalement on peut tuer, violer, torturer, mutiler, chasser, pêcher, dépecer, éviscérer, etc. un animal, où est le mal dans ce cas à lui planter de surcroît une banderille dans l’échine?



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
24

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS