Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Nicolas Hulot s’engage avec un pacte écologique et des propositions
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nicolas Hulot s’engage avec un pacte écologique et des propositions

Face aux multiples problèmes de consommation, emploi, santé, transport, logement… bref de vie quotidienne, que va causer le changement climatique, la personne qui occupera le poste de Président de la République aura la tâche d’accompagner une profonde mutation de la société. Alors que, selon la fondation Hulot, 9 Français sur 10 estiment nécessaire de changer profondément de politique pour faire face au risque écologique, les candidats potentiels rechignent à parler d’environnement. Aussi, en leur proposant un pacte écologique, Nicolas Hulot entend ‘faire de l’écologie la priorité du futur Président de la République’.

Pour y parvenir, au-delà du fait que les candidats s’approprient ce pacte écologique en s’engageant à agir et faire de l’écologie une priorité nationale dépassant les clivages politiques, la fondation Nicolas Hulot (FNH) propose à la réflexion collective 10 objectifs à atteindre, avec des pistes pour y parvenir :

1- Economie

Alors que 80 % des produits fabriqués en France ne donnent lieu qu’à un seul usage, la FNH propose de réorienter l’économie vers une logique de durabilité en concevant les produits industriels pour qu’ils durent, soient réparables ou recyclables afin de réduire les flux de matières, de déchets et d’énergie. Cette démarche n’est pas négative pour l’emploi avec des transferts vers de multiples emplois locaux pour entretenir le système de maintenance, de réparation et de récupération des produits.

2- Energie

Les énergies fossiles (pétrole, gaz naturel et charbon) ont pris une part tellement prépondérante qu’il apparaît impossible de leur substituer, à volume équivalent, des ressources alternatives. Les nouvelles énergies ne sont pas susceptibles de répondre au volume de consommation actuel si celui-ci reste en l’état, ou pire augmente… il n’y a donc pas d’autre solution que de réduire massivement la consommation d’énergie. Pour ce faire, la FNH propose d’introduire une taxe progressive et permanente sur les énergies fossiles tout en recourant à un plan ambitieux d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables, pour, à terme, diviser par quatre nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

3- Agriculture

L’agriculture industrielle est à la fois destructrice pour l’environnement et excluante pour les hommes en se développant sur le principe de l’artificialisation à outrance des systèmes agricoles et le camouflage de ses coûts réels sous un flot de subventions. Pour la FNH, il est donc nécessaire de concilier la production agricole avec le respect de l’environnement et de réhabiliter le travail paysan comme la qualité des produits. Pour cela il convient de favoriser l’agriculture durable de qualité – produits biologiques ou certifiés – en lui ouvrant un marché grâce au redéploiement du montant des aides agricoles européennes vers la restauration collective, moyennant un approvisionnement de proximité auprès des producteurs de ce type d’agriculture.

4- Territoire

L’aménagement du territoire tel qu’il se fait actuellement perpétue une extension périurbaine qui favorise la croissance des déplacements automobiles, la construction de nouvelles infrastructures et la hausse des émissions de gaz à effet de serre. Pour ces raisons la FNH estime nécessaire de rapprocher les lieux de travail de ceux d’habitation, d’encourager le retour des commerces de proximité et des lieux de loisirs au sein des pôles urbanisés au détriment des hypermarchés et des sites de loisirs de la périphérie.

5- Transports

Les transports croissent environ de 5% chaque année en France. Avec plus de 8 0% le secteur routier se taille la part du lion au détriment des voies ferrées et navigables. Cette mobilité routière prélèvt 6 5% de la consommation française de produits pétroliers (contre 3 4% il y a 30 ans) avec les émissions de gaz à effet de serre correspondantes. Pour tourner le dos à cette évolution, la FNH propose ‘agir en rendant la puissance des moteurs conforme aux limitations de vitesse, ce qui réduirait d’environ 2 0% leur consommation et de taxer les véhicules les plus polluants’. Parallèlement, il conviendrait en outre de développer ‘offre de transports en commun et de circulation douce avec ‘extension des dessertes et des cadencements.

6- Fiscalité

Toute une série d’activités à un impact plus ou moins grand d’un point de vue environnemental, avec un coût très souvent caché. Partant de ce constat, pour la FNH, il est nécessaire de faire apparaître ce coût économique, de supprimer les subventions publiques entraînant la dégradation de l’environnement… et ainsi d’envisager la mise en place de taxes, normes ou quotas (péage kilométrique pour les poids lourds, imposer la Haute Qualité Environnementale pour toute nouvelle construction, engager la rénovation thermique de l’ensemble du bâti ancien, instaurer une vignette automobile modulable en fonction des émissions de CO2, aider les ménages aux revenus modestes dans le contexte d’une énergie de plus en plus coûteuse, réduire les prélèvements sur le travail pour les remplacer par une fiscalité écologique frappant les activités prédatrices de ressources naturelles), etc.

7- Biodiversité

L’artificialisation des espaces gagne chaque jour du terrain, les altérations des milieux et paysages provoquées par les activités humaines réduisent les capacités de déplacement et d’échange entre les espèces animales et végétales, et provoquent leur déclin et la fragilisation des écosystèmes. Pour Nicolas Hulot et sa fondation ‘les questions de la préservation de la nature doivent s’intégrer dans une stratégie de développement durable et non plus être traitées à part.’, avec par exemple la création d’un réseau écologique national qui relierait entre eux tous les espaces protégés et garantirait leurs fonctions écologiques.

8- Santé

La dégradation de l’environnement concourt aux risques de dégradation de la santé publique. Pour Nicolas Hulot, il est nécessaire d’évaluer le poids des dégradations environnementales dans le coût global des maladies, d’engager une politique de prévention, en particulier avec une modification du système de production agricole et des habitudes alimentaires.

9- Recherche

La recherche en environnement, en particulier sur la biodiversité, les énergies renouvelables ou les contaminations chimiques, se caractérise en France par l’attribution de moyens humains et financiers notoirement insuffisants. Pour la fondation, un effort sans précédent doit être fait dans la recherche fondamentale et l’innovation technologique, en réorientant le soutien de la filière (attribution de bourses, etc.) vers la connaissance et les innovations technologiques en matière environnementale.

10- Politique internationale

La notion de frontière n’existe pas en environnement. A ce titre Nicolas Hulot prône d’ériger en priorité diplomatique le défi écologique et les menaces qui pèsent sur la sécurité mondiale, en œuvrant à la construction d’une Organisation des Nations Unies pour l’environnement afin de placer l’environnement à un niveau de préoccupation et de décision au moins égal à celui de l’économie et du commerce.

Avec ce pacte écologique et le train d’objectifs qui l’accompagne, Nicolas Hulot suscite de plus en plus de convoitises. Pour autant, même si l’objectif général affiché est plus que louable, le but recherché, à savoir un engagement politique réel des futurs présidentiables n’est pas acquis, tant les objectifs et les éléments de solutions avancés sont novateurs et susceptibles de ‘fâcher’ de puissants lobbies confortablement installés…

Cela dit, une lecture attentive de ces propositions soulève quelques remarques. Quid du transport aérien absent du paragraphe sur les transports, de la définition d’agriculture durable, de celle de Haute Qualité Environnementale pour l’habitat, de la mise en place de ce plan dans un monde hyperconcurrentiel ou le porte-monnaie des consommateurs reste bien souvent l’élément déterminant,… ? ! La réponse se trouve peut-être dans le livre ‘POUR UN PACTE ÉCOLOGIQUE’ (1), lequel expose en détail ces objectifs et 5 propositions applicables dès le début du quinquennat du prochain Président de la République…

Nicolas Hulot se posant en initiateur d’une nécessaire évolution de la société, il appartient maintenant aux politiques de s’emparer du dossier. Pour cela, la fondation propose à chacun d’entre nous de signer le pacte écologique (2) pour que l’écologie et le climat soient au cœur de la prochaine élection présidentielle et du quinquennat qui la suivra. Les éventuelles réactions et/ou signature des candidats potentiels figureront évidemment sur le site du pacte écologique (3).

Pascal Farcy
1- Aux éditions Calmann-Levy – 18 euros : commander ce livre.

2- Signer le pacte écologique.

3-
Les réactions des candidats.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
62

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS