Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Nicolas Hulot n’est pas candidat à la présidentielle
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Nicolas Hulot n’est pas candidat à la présidentielle

Nicolas Hulot vient de lever le suspense. De façon très formelle, durant une longue intervention il a expliqué pourquoi il ne se serait pas candidat à l’élection présidentielle. Sachant que la majorité des candidats a signé le pacte écologique et qu’il considère qu »Il y aujourd’hui une fantastique adhésion à l’esprit du pacte’, Nicolas Hulot choisit de ‘faire confiance à la parole et à l’engagement des candidats’, ne veut pas prendre le risque d’un ‘faible score électoral qui réduirait à un simple chiffre un enjeu aussi fondamental’. Il se dit par ailleurs ‘convaincu qu’en restant à l’écart du jeu des pouvoirs, l’élan du Pacte Ecologique va s’amplifier et se transformer en véritable Lobby des Consciences et qu’il aidera à la mutation écologique de la société’.

Crédité dans un récent sondage de 11 % des intentions de vote, début novembre Nicolas Hulot avait présenté son Pacte écologique avec 10 objectifs et 5 propositions concrètes. Depuis, un demi-million de personnes l’ont signé, alors que 200 000 lecteurs se sont procuré l’ouvrage « Pour un Pacte Ecologique » (1).

Au niveau politique, si les principaux candidats ont signé le Pacte Ecologique et l’ont commenté, leurs réponses sont souvent différenciées… Autant de points qui permettent à l’animateur d’Ushuaia d’avoir l’impression ‘…qu’il y a aujourd’hui une fantastique adhésion à l’esprit du Pacte.’, tout en restant lucide puisqu’il ajoute aussitôt ‘Esprit auquel je crains que tous les signataires n’adhèrent pas forcément alors que pour moi cet esprit est aussi essentiel, si ce n’est plus, que le reste.’

Nicolas Hulot reconnaît craindre ‘… que beaucoup de politiques n’aient pas encore pris réellement la mesure des enjeux, ni de l’échelle de la mutation qui s’impose à nous.’ tandis qu’il doute que ses interlocuteurs ‘…soient parvenus à se convaincre que le facteur écologique et climatique surdétermine tout le reste et conditionne tout projet économique et social.’

Néanmoins, s’il renonce à aller plus loin, il apparaît lucide sur le risque que, l’hypothèque de sa candidature levée, ‘la campagne électorale ne retrouve ses codes, ses priorités conventionnelles, ses joutes et ses fractures usuelles, et ne traite progressivement cet enjeu fondamental (l’écologie, N.D.L.R.) que de manière accessoire et non plus de manière essentielle, jusqu’à peut-être l’oublier complètement.’ Pour cette raison, il entend maintenir une pression sur les candidats en leur demandant ‘… de nous montrer dès demain que les mots et les signatures ont enfin un sens’ et, à ce titre de ‘… maintenir jusqu’au deuxième tour l’impératif écologique comme le thème majeur du débat et des réflexions.’

Au-delà des élections, il souhaite que les 4 principes fondamentaux du Pacte Ecologique soient mis en œuvre, ce qui revient :

1- à considérer que l’enjeu écologique est une priorité commune qui dépasse les clivages entre partis politiques ;

2- à faire de la lutte contre le changement climatique et de la préservation de la biodiversité les déterminants majeurs de l’action publique ;

3- à mettre en place les outils économiques, juridiques, technologiques et éducatifs pour adapter ou réduire notre consommation en fonction des exigences écologiques et sociales actuelles et futures ;

4- à engager immédiatement une révision fondamentale des politiques de l’énergie, du transport et de l’agriculture.

S’il n’entend soutenir aucun candidat à la présidentielle, Nicolas Hulot se réserve un travail d’analyse des propositions des candidats, avec la création d’un Observatoire permanent au sein du Comité de Veille Ecologique qui a prévalu au Pacte écologique. En outre, tous les candidats qui ont signé le Pacte écologique sont invités à venir s’exprimer le 31 janvier au matin, sur leurs engagements, devant un parterre d’associations et une cinquantaine de signataires individuels du Pacte, tirés au sort.

Pascal Farcy
1- Aux éditions Calmann-Levy – 18 euros : commander ce livre.

2- Signer le pacte écologique.

3- Les réactions des candidats.

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
21

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS