Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Licencié pour ses retards, un usager de la SNCF porte plainte et gagne
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS
  3. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  4. La voiture électrique : pas totalement ...
  5. La filière éolienne de plus en plus puissante ...


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Licencié pour ses retards, un usager de la SNCF porte plainte et gagne

Licenciée en raison du trafic chaotique du TER lyonnais, Soazig Parassols, secrétaire juridique, a engagé des poursuites contre la SNCF, lui réclamant 45 000 euros des dommages et intérêts. S’étant prononcé aujourd’hui même, le tribunal de grande instance de Paris a jugé la SNCF responsable du préjudice subi et l’a condamné à verser 1500 euros à la plaignante. Pour l’Association des Voyageurs Usagers des Chemins de fer (AVUC), ce jugement crée un précédent pour de nombreux voyageurs en difficulté. De fait, l’association reçoit de nombreuses plaintes d’usagers « au bord de la rupture professionnelle et familiale », à cause des retards et des nouveaux horaires de trains. Elle a mis en place, à cet effet, une plate-forme Internet (1) sur laquelle les usagers peuvent témoigner des difficultés rencontrées.   

Alors que les trajets domicile-travail s’allongent de plus en plus, sous la pression des tarifs fonciers et du marché de l’emploi, la qualité et la disponibilité des services de transport, notamment publics, sont déterminantes. Afin de dénoncer les décisions structurelles prises par les opérateurs ferroviaires au profit d’économies de moyens humains et matériels estime-t-elle, l’AVUC a adressé aux candidats à l’élection présidentielle une « lettre ouverte ». Confortée par ce recours en justice, elle considère que « Cette époque où l’usager doit se contenter de payer un service de transport sans pouvoir contester sa qualité est maintenant révolue ».

Cécile Cassier
1- BigbangBigbug.org

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Commentaires
dautreville
29 mars 2012 - 0 h 00 min

sage décision puisque le gouvernement veux taxer les transports individuels (automobiles) il est plus que temps quil prenne ses responsabilité et mette des transports publics digne de ce noms au service du plus grand nombre avec les m*emes qualités on ne demande qu’à voir !!!


jeanne
29 mars 2012 - 0 h 00 min

Sage décision, en effet, mais dédommagement bien faible en regard d’un licenciement. Si l’effet jurisprudence joue à l’avenir, il serait bon que la justice évalue les dommages subis avec plus de pertinence.


michele77500
29 mars 2012 - 0 h 00 min

1.500 euros pour un emploi ! C’est vraiment lancer un os à un chien. Qui peut encore penser qu’on retrouve un emploi en claquant des doigts ?
Et encore, l’histoire n’est certainement pas terminée car la SNCF peut faire appel. Bon courage, Madame.



Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
52

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS