Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

cliquez ici pour telecharger votre Stop Pub numérique

Fermer
Univers Nature - Actualité, environnement, habitat et santé » ACTUALITE » Société - lois - politique » Les propositions de Nicolas Hulot sont des  »Premiers pas » pour Ségolène Royal
Vous avez aimé cet article ? Aidez nous en
partageant sur
X
L'éco-photo de la semaine
© 2015 Normand Primeau Fine Art Photography. All rights reserved.

  Recevez chaque semaine l'ACTUALITE
  d'Univers Nature par email

   150 280 abonnés
   des Actualités depuis 1999
   un STOP PUB numérique offert
   5 journalistes


La vidéo de la semaine


Chiffre Clé
· Le chiffre du moment : 42 millions de tonnes … ·
C’est le « chiffre » du moment, ou plus précisément, selon le dernier [...] Lire la suite ...

> Voir tous les chiffres clés

Articles les plus lus
  1. Réduire l’impact environnemental des chats en ...
  2. Améliorer l’isolation de son logement par la ...
  3. La voiture électrique : pas totalement ...
  4. La filière éolienne de plus en plus puissante ...
  5. LES BÉNÉFICES ÉCOLOGIQUE DU CANNABIS


Focus Sur
post-tweeter-440x220
Devenir BIOTONOME avec BIOCOOP.

Le dossier du mois
pollution-air-chine-morts
La pollution atmosphérique n’est pas un problème récent, cependant ses conséquences réelles et les conditions qui la rendent plus dangereuse sont au centre des recherches scientifiques. En effet, aujourd’hui la pollution de l’air tue plus de personnes que le SIDA, la malaria, le cancer du sein ou encore la tuberculose. Désormais, les ennemis de la santé publique sont principalement les particules fines. Si nous évaluons [...] Lire la suite ...

Archives depuis 1999






Les propositions de Nicolas Hulot sont des  »Premiers pas » pour Ségolène Royal

Hier, à son arrivée au bureau de Ségolène Royal, Nicolas Hulot, surpris de la présence de la presse, s’est montré pour le moins surpris en déclarant : ‘C’est une séance de travail qui avait vocation à se faire dans la discrétion. C’est un peu raté.’ A sa sortie, l’initiateur du pacte écologique, proposé à l’ensemble des candidats à la présidentielle, ne s’est guère montré plus loquace en estimant qu’entre la candidate du parti socialiste (PS) et lui, il y a ‘… des convergences, mais pas sur tout… Nous allons évaluer les propositions qui nous ont été faites.’.

De son côté la candidate du PS s’est montrée beaucoup plus bavarde, déclarant qu’elle signerait le pacte écologique, mais qu’elle souhaitait également ‘…lui apporter des compléments pour aller au-delà’. Ainsi, Ségolène Royal entend œuvrer en faveur des transports publics, pour parvenir à ‘l’excellence environnementale’, et intervenir au niveau européen notamment dans le domaine agricole.

Elle entend également développer une fiscalité incitative pour la recherche en matière d’économies d’énergie et interdire toutes les substances dangereuses pour la santé. Concernant l’habitat, elle propose un ‘plan national de grands travaux sur l’isolation des bâtiments anciens’, avec près de 450 000 emplois à la clé et prend l’engagement que ‘… tous les permis de construire devront intégrer des installations en énergies renouvelables’. Par contre, elle ne suit pas Nicolas Hulot sur le poste de vice-premier ministre chargé du développement durable et la taxe carbone, 2 points qui ont le mérite de placer l’environnement respectivement au cœur de l’Etat et des porte-monnaie en favorisant les produits locaux ‘propres’.

Au-delà de ces déclarations politiques, il convient de noter que dans le Nouvel Observateur, si Ségolène Royal remercie ‘Nicolas Hulot d’avoir fait émerger la prise de conscience de l’urgence écologique’, elle se montre critique, pour ne pas dire plus, à son égard en considérant que ses 5 propositions sont des ‘premiers pas’, mais que ‘…le schéma proposé est incomplet : le développement durable est un problème éminemment politique. Les solutions technologiques ou fiscales ne suffiront pas. De puissants lobbies sont dans la place… il faut une volonté politique inébranlable pour leur faire face et pour réorienter l’économie.’

Des propos étonnants lorsque, comme l’immense majorité de la classe politique, on semble soudainement découvrir l’environnement, face à une personne à l’engagement associatif environnemental de longue date.

Des propos qui passent également très moyennement vis-à-vis de Nicolas Hulot, puisqu’à la tribune du Congrès français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (1), où il était appelé à s’exprimer ce jour, il a considéré que ‘Tout le monde signe le pacte, c’est parfait, mais on attend désormais du concret clairement énoncé’. Et d’ajouter ‘Il ne faut pas penser qu’en signant le pacte on s’est débarrassé du problème, ce n’est pas comme ça que j’évaluerai ma position’, notant au passage que ‘…pour le moment on n’a pas grand-chose’.

Pascal Farcy
1- Congrès de l’IUCN sur le thème ‘Politique et biodiversité : quelles propositions pour 2007 ?’

>> Réagissez sur cet article avec votre compte Facebook

commentaires sur cet article - Univers Nature

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 13 décembre 2006 à 12:00

3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
PARTAGER / ENVOYER PAR E-MAIL


Partager sur
S'inscrire à la newsletter
Commenter cet article    
22

Votre nom : Votre adresse mail :
Votre message :  
 




à lire aussi
     
Flux RSS